Quel type de vitrage choisir pour ses fenêtres ?

Vous avez décidé de changer vos fenêtres pour obtenir une meilleure isolation, pour gagner en luminosité ou pour plus d’esthétique ? Dans tous les cas, il vous reste à sélectionner le vitrage idéal. Pour plus de confort, il faut faire ce choix en toute connaissance de cause. Voici quelques clés pour prendre la bonne décision !

Vitrages Fenêtres
© istock

Le double vitrage

Que ce soit en rénovation ou en construction, c’est certainement le vitrage le plus répandu actuellement. Tous les doubles vitrages proposés sur le marché sont aujourd’hui à isolation thermique renforcée. Cela signifie qu’il se compose de deux verres, dont l’un est équipé d’un revêtement transparent, limitant les déperditions de chaleur par rayonnement. L’espace entre les deux verres est rempli d’argon, un gaz moins conducteur que l’air, ou de krypton, mais c’est plus rare.

La différence cruciale entre les vitrages est leur capacité à capter l’énergie solaire. Cela évite la surchauffe en été quand les températures sont très élevées et permet de réduire les factures de chauffage en hiver. De plus, ils représentent une bonne protection contre les tentatives d’effraction, en cas de choc, et contre les bruits extérieurs. Ce type de vitrage se nettoie plus facilement.

Les différents types de doubles vitrages

Le double vitrage standard :

Ce vitrage 4/16/4 signifie que l’épaisseur de la vitre est de 4 mm côté extérieur et intérieur et 16 mm entre les deux vitres. Il présente un coefficient d’isolation thermique de 1 ou 1.1 W/m².K, il est 6 fois plus isolant que le simple vitrage qui présentait un coefficient de 6 W/m².K.

Le double vitrage à haute efficacité énergétique :

Il est similaire au premier, mais il laisse passer le rayonnement solaire plus efficacement. La luminosité est plus intense. C’est un double vitrage qui limite parfaitement les coûts de chauffage en période froide.

Le double vitrage à protection solaire :

L’objectif de ce dernier est de limiter les apports en chaleur quand les températures grimpent. Ils permettent de réduire l’effet de surchauffe des fenêtres au sud ou à l’ouest.

Le double vitrage phonique :

Il est parfait en zone urbaine pour limiter l’impact des bruits. La vitre extérieure dans ce cas est plus épaisse pour contrer cet impact. Il est également possible d’ajouter un verre feuilleté d’isolation phonique.

Le double vitrage feuilleté :

Il est performant et côté sécurité, il rassure en apportant, grâce à l’ajout d’une paroi en verre feuilleté, une résistance supplémentaire. Le verre peut se briser en cas de choc, mais il est sans danger puisqu’il reste collé sur l’adhésif. Même une fois cassé le verre feuilleté retarde ou dissuade les tentatives d’intrusion.

Le double vitrage autonettoyant :

Le verre autonettoyant séduit facilement ceux pour qui le nettoyage des fenêtres est une corvée. Les saletés s’éliminent toutes seules grâce à l’action de la pluie et du soleil. Les vitres nécessitent moins d’entretien.

Le triple vitrage

C’est le vitrage le plus performant du marché. Il se compose de trois lames de vitres espacées par une lame de gaz. Son coefficient thermique est deux fois plus bas que celui du double vitrage avec 0.5 W/m².K. Il est plus épais et plus lourd et il ne peut être adapté sur toutes les menuiseries. Il capte moins l’énergie du soleil, un inconvénient en hiver.

Aucun commentaire à «Quel type de vitrage choisir pour ses fenêtres ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires