Semer du muguet : comment et quand le planter ?

Le muguet n’est pas seulement une fleur en forme de clochette qui dégage un parfum délicat, c’est également un symbole du premier mai. Il est considéré comme un porte-bonheur. On dit d’ailleurs que la tradition du muguet au 1er mai daterait de la Renaissance. Si vous aimez ce joli tapis blanc formé par cette fleur, voici comment faire pour la semer !

Semer Muguet
© istock

Quel est le meilleur moment pour semer le muguet ?

Le muguet sera de préférence planté au début de l’automne et plus particulièrement en septembre et en octobre. Cette période est valable si vous achetez votre plante sous forme de rhizomes ou de griffes. Pour le muguet acquis en godets ou en pots, vous le plantez au printemps. Prenez soin d‘attendre que les gelées soient bien passées. Il peut être planté avant ou après la floraison.

Quelles sont les différentes variétés ?

S’il n’existe qu’une seule espèce de muguet, celle-ci se divise en quelques variétés. De nombreux cultivars ont été créés à partir de cette espèce. Voici quelques variétés qui peuvent vous interpeller :

Le muguet de mai : c’est le plus répandu et le plus connu. Vous le retrouvez dans les sous-bois et les jardins. Il présente de jolies clochettes blanches et des feuilles d’un vert moyen.

Le muguet nantais : on l’appelle aussi muguet Géant français ou muguet Fortin. Il se différencie par des clochettes plus nombreuses et plus grandes. Un brin peut en compter une vingtaine. Ses feuilles sont unies et vert moyen. Il mesure une trentaine de centimètres, il est donc plus haut. Sa taille est le plus souvent forcée.

Le Picta : ses clochettes se distinguent par leur originalité. Elles sont ponctuées de petits points rouges. Ses feuilles sont identiques aux autres espèces.

Le Flore Peno : ses clochettes sont doubles et c’est cette particularité qui lui apporte beaucoup de charme. Ses feuilles sont les mêmes que dans les autres variétés.

Le Striata : ce qui le caractérise et le différencie, ce sont ses feuilles vert moyen qui présentent des rayures jaunes. C’est toute sa spécificité.

Le Rosea : les clochettes peuvent être roses ou rosées et ses feuilles sont unies. Sa taille est de 25 centimètres, mais c’est la couleur des clochettes qui lui confère autant d’originalité.

L’albostriata : ses feuilles sont rayées comme celles du Striata, mais de blanc crème. Ce feuillage strié est vraiment très joli. En revanche, les clochettes sont blanches et assez petites.

Où pouvez-vous planter le muguet ?

Il faut savoir que le muguet peut être planté pratiquement partout. Il se plait en pleine terre, en pots ou en bacs sur la terrasse ou le balcon. Il peut également être cultivé en intérieur, à mi-ombre ou à l’ombre. Le sol doit être frais, riche et humifère, mais aussi légèrement calcaire, léger, riche en humus et drainé. Il n’aime pas du tout le soleil direct.

Il apprécie les massifs, les rocailles, les bordures et les sous-bois à condition que ces zones soient ombragées. Il faut tenir compte de son besoin d’espace.

Il apprécie la compagnie des hostas qui préfèrent également les zones ombragées et fraîches. Placez à proximité des fétuques ou des aspérules odorantes, ainsi que des pervenches pour un décor sauvage et très frais.

Sous un arbre, il se multiplie très rapidement et facilement.

Le travail du sol avant de semer le muguet

Quand vous voulez planter du muguet, il faut commencer par la préparation du sol. Désherbez correctement la zone et travaillez bien le sol. Le sol doit être meuble sur une vingtaine de centimètres. Enlevez avec soin les adventices ainsi que les racines. Ensuite, il est nécessaire de nourrir le sol en mettant du terreau classique que vous mélangez à la terre pour obtenir un sol riche en humus.

Semer le muguet : comment procéder ?

La plantation en pleine terre

Pour planter le muguet en pleine terre, voici quelques conseils :

  • N’enfoncez pas le rhizome trop profondément dans le sol. Mettez l’extrémité légèrement pointue vers le haut et ensuite, laissez-la affleurer à la surface.
  • Si vous le plantez en godet, faites un trou et mettez le rhizome au centre. Ajoutez du terreau, tassez-le correctement.
  • Vous arrosez ensuite modérément.
Notre conseil :
Il est préférable de laisser un espace de 8 à 10 centimètres entre chaque plant.

La plantation en pot

  • Commencez par sélectionner un pot ou une jardinière présentant un diamètre d’environ 15 centimètres de diamètre.
  • Remplissez le fond avec un mélange de terre et de terreau. Ensuite, ajoutez un peu de sable fin, cela permet d’assurer un bon drainage.
  • Placez un ou plusieurs plants.
  • Recouvrez avec le reste du mélange.
  • Tassez bien la terre et arrosez normalement.

Si les hivers ne sont pas trop froids, vous avez la possibilité de planter votre muguet en automne. Dans ce cas, il n’est pas certain qu’il fleurira pour le premier mai.

Le plus simple est de le planter au début du printemps en attendant bien que les dernières gelées soient passées, à partir de mars en général.

Comment planter les griffes de muguet ?

  • Plantez-les en laissant dépasser les bourgeons et en enterrant les racines peu profondément. Si vous le plantez profondément, le muguet ne se développe pas.
  • Plantez-le par touffes si vous désirez obtenir un beau tapis blanc.
  • Mettez entre 15 et 20 griffes par mètre carré.

Il faut savoir que planté, dans un endroit ombragé, il se multiplie.

L’entretien du muguet

Une fois que votre muguet en pot a fleuri : enlevez les fleurs fanées. Ôtez la plante de son pot et séparez les griffes. Sortez la motte complète et replantez-la dans un trou de dimension équivalente.

Paillez le pied avec des copeaux, des déchets broyés ou de la mousse.

Quand il est en pot, mélangez le terreau de plantation avec du compost ou du terreau de feuilles. N’oubliez pas la belle couche de drainage au fond, c’est très important.

Les griffes sont placées à 2 ou 3 centimètres de profondeur, en laissant la tête dépasser légèrement. Arrosez ensuite abondamment.

Il est préférable d’aérer vos plants d’une année à l’autre, en supprimant quelques plants, parmi les moins résistants.

Notre conseil :
Coupez les fleurs fanées, vous évitez ainsi les intoxications éventuelles et la fructification.

L’arrosage du muguet

Le muguet aime l’eau, il est recommandé de maintenir en permanence l’humidité dans le sol, le plus souvent possible. En été, il est nécessaire d’arroser régulièrement, la terre ne doit jamais être sèche.

La récolte du muguet

Le muguet fleurit au printemps, entre avril et mai, suivant le climat. Le plus souvent, c’est fin avril et début mai que la récolte est souvent la plus importante. Vous pouvez, dès que les boutons apparaissent, faire de jolis bouquets en coupant les plus beaux brins.

Les maladies du muguet et ses agresseurs

Le danger principal qui menace le muguet, ce sont des chenilles blanches à tête rouge, tirant sur le marron, les chenilles d’Hépiales. Elles ont tendance à attaquer les rhizomes qu’elles grignotent. Vous ne pouvez pas repérer cette attaque, tant que les feuilles ne sont pas flétries. Pour y remédier, binez la terre régulièrement. Sachez qu’une fois que ces chenilles sont bien installées, s’en débarrasser est très compliqué. Si certains plants sont déjà atteints, il faut alors les déterrer. Vous enlevez les larves et les chenilles et pulvérisez avec un purin de fougère ou d’ail qui est un répulsif.

Ne détrempez pas la terre, cela risquerait de provoquer l’arrivée de la pourriture grise. Celle-ci pourrit les tiges et ensuite, les feuilles se couvrent de taches foncées.

Deco et Ambiances

559

Aucun commentaire à «Semer du muguet : comment et quand le planter ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires