Quand et comment tailler une haie ?

Une haie dans un jardin ou sur un terrain en campagne offre de nombreux avantages. Elle est d’abord ornementale et permet de délimiter avec élégance les terrains et les parterres. C’est aussi un excellent moyen de se protéger, avec un moyen naturel et bénéfique, des vis-à-vis dans le jardin. Enfin, c’est un excellent brise-vent qui protège plantes, animaux et humains lorsqu’ils travaillent ou se détendent dans le jardin.

Un homme taille sa haie
© istock

Pour qu’elle remplisse toutes ses fonctions, la haie doit être taillée convenablement et à la bonne période. Nous vous expliquons dans cet article tout ce que vous devez savoir à ce sujet.

Quand tailler une haie ?

Les haies doivent être régulièrement entretenues et cet entretien consiste, en grande partie, en des tailles qui doivent être faites à différentes périodes de l’année.

Certaines plantes poussant en haie nécessitent une coupe sévère dès le mois de février, mais d’autres, ne doivent être taillées que vers la fin de l’année. Si la haie est composée de plantes qui poussent vite, elle doit être taillée deux fois par an.

Du début à la fin du mois de février, et toujours avant la floraison, les haies sont encore pauvres en sève. Vous pouvez donc les tailler assez bas pour les contenir et les empêcher de pousser trop haut ou dans toutes les directions. Cette période est aussi idéale, car la taille ne porte pas atteinte aux oiseaux qui n’ont pas encore nidifié.

Les haies qui doivent être taillées au mois de février sont donc celles qui poussent vite comme les cyprès, les thuyas et les buis. En taillant au mois de février, une période précoce de l’année, vous donnez aux plantes les conditions optimales pour reprendre avec force. Profitez de cette taille pour supprimer les mauvaises herbes qui commencent à envahir vos haies et leurs alentours, notamment le lierre.

Certaines haies, comme la viorne, le jasmin et le forsythia, sont fleuries et il ne faut les tailler qu’à la fin du printemps, après la fin de leur floraison. Il faut, en effet, laisser ces plantes fleurir à leur aise, pour leur bien et celui de l’écosystème.

En taillant trop tôt, vous pouvez léser les abeilles et les oiseaux qui y nidifient. Pour les haies qui fleurissent une seconde fois en été, une seconde taille est préconisée vers la fin du mois de juin ou début juillet, mais seulement s’il ne fait pas trop chaud. Cette seconde taille ne sert qu’à entretenir la forme de la haie, il n’est donc pas nécessaire de tailler trop franchement.

Bon à savoir :
Les haies formées de hêtres, les troènes et les haies à feuilles persistantes doivent être taillées au mois d’août.

À quelle fréquence tailler une haie ?

En fonction de l’espèce végétale composant la haie, il faut une taille ou deux par an. Ainsi, s’il s’agit de laurier cerise, de thuya, de cyprès ou d’épine-vinette, une taille annuelle suffit. S’il s’agit de troène, d’érable champêtre, de hêtre commun ou de charme, il faut deux tailles, une en février et une seconde vers la fin de l’été.

Comment tailler une haie ?

Pour tailler une haie, commencez par vérifier que toutes les conditions sont réunies. La haie ne doit pas être en période de floraison et les conditions climatiques ne doivent pas être extrêmes, c’est-à-dire qu’il ne fait ni trop chaud, ni trop froid. Il ne faut surtout pas tailler en période de gel. Les branches coupées ont, après la taille, des sections nues sensibles à la chaleur qui peut les dessécher et au froid qui peut les tuer.

Le matériel

Vous aurez besoin, pour cette tâche, d’une échelle ou d’un escabeau si votre haie n’est pas trop haute, d’une cisaille ou taille-haie électrique, de préférence avec bras télescopique, un coupe-branches, une scie à main, une ficelle pour les tracés et un balai à feuilles.

La technique

Commencez la taille par les côtés de la haie en progressant du bas vers le haut. Si vous utilisez un taille-haie électrique, taillez toujours en faisant un mouvement circulaire allant du bas vers le haut. Ces appareils étant assez lourds, vous pouvez éviter de trop vous fatiguer en ne tendant pas les bras et en gardant le taille-haie près de votre corps.

Taillez ensuite le bas de la haie en veillant à ce que sa largeur soit supérieure à celle de la partie haute. Cette configuration permet d’offrir à la haie un ensoleillement optimal.

Après avoir taillé les côtés, placez la ficelle pour délimiter la hauteur à laquelle vous souhaitez que votre haie s’arrête. Fixez-la en veillant à ce qu’elle soit bien droite, vous aurez ainsi un excellent repère pour tailler de façon parfaitement horizontale.

Avant de tracer cette ligne horizontale, rappelez-vous que vous devez raccourcir la haie d’au moins 30 centimètres pour lui donner plus de vigueur.

Une fois la ficelle placée, commencez par tailler en tenant la lame bien horizontale. Il se peut que les branches soient trop épaisses et dures pour le taille-haie électrique et dans ce cas, vous pouvez utiliser une cisaille, un sécateur ou même une scie à main.

Vous avez ainsi terminé la taille de votre haie et il ne vous reste plus qu’à supprimer les mauvaises herbes et à ramasser les débris végétaux produits par la taille. Ces derniers peuvent être ajoutés à votre compost pour fertiliser ultérieurement votre jardin.

Combler les vides dans une haie

Lorsque vous taillez votre haie, vous pouvez découvrir des trous, des vides. Ces derniers sont disgracieux et gâchent l’aspect général de votre haie. Même si une haie pas très dense est appréciée, car elle est mieux ensoleillée, il ne faut pas laisser des trous trop larges.

Vous pouvez combler ces trous en fixant une canne de bambou qui traverse l’espace vide et y attacher une ou plusieurs branches voisines. Ce faisant, vous guidez la croissance des branches attachées vers le trou qui sera alors comblé dès que ces branches reprennent leur pousse.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Quand et comment tailler une haie ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires