Quand et comment semer des coquelicots ?

Le coquelicot est non seulement une fleur légère et tout en finesse qui est très agréable à regarder, mais il présente également une couleur lumineuse qui séduit. D’ailleurs, il a inspiré de nombreux peintres. Cette fleur est en plus très facile à semer et elle apporte un petit côté bucolique et sauvage à votre jardin. Voici quelques conseils pour savoir quand et comment semer des coquelicots.

Semer Coquelicots
© istock

Le coquelicot en quelques mots

Le coquelicot, de son véritable nom Papaver rhoeas, appartient à la famille des papavéracées. Il présente un feuillage caduc et de jolies fleurs d’un rouge éclatant durant les mois de juin à septembre.

C’est une plante rustique qui aime les sols plutôt secs, mais de toute nature. Il demande peu de soin et vous ne l’arrosez qu’en période de sécheresse prolongée. Il aime aussi bien le soleil que la mi-ombre. Il se retrouve tout naturellement et à l’état sauvage dans les prairies et les bordures. C’est une plante mellifère que les abeilles affectionnent, car elles produisent beaucoup de pollen. Certains cultivars de coquelicots présentent des couleurs roses, bleu lilas, blancs, marron…

Ces fleurs naturelles se retrouvent le plus souvent au bord des routes ou en bordure de champ malgré la présence d’herbicides. Si vous possédez un petit bout de terrain non cultivé, laissez-les s’y développer, c’est bucolique, coloré et gai. Vous créez ainsi un petit coin de nature sauvage très esthétique et agréable. Si vous n’en avez pas, il suffit de les semer.

Sa longue tige fine légèrement poilue est parsemée de petites feuilles fines et longues et elle accueille les jolies fleurs qui semblent si fragiles, formées de 4 pétales et d’un cœur pratiquement noir. Le coquelicot peut atteindre 6 cm de hauteur et la fleur, 5 centimètres de diamètre. Ils sont parfaits en massifs ou en prairie avec des graminées par exemple.

Durant quelle période semer les coquelicots ?

Le printemps et surtout le mois d’avril sont propices pour semer des coquelicots. Cela s’explique par le fait que durant ce moment, le soleil est assez chaud et la terre a eu le temps de se réchauffer suffisamment. Les premiers rayons du soleil jouent un rôle sur le développement de cette plante. Il est cependant possible de semer les coquelicots jusqu’à la fin du mois de juin si vous ne l’avez pas fait avant.

Planter Coquelicots
© istock

Comment procéder pour semer vos coquelicots ?

Bien choisir l’endroit où placer vos coquelicots

L’endroit où vous semez vos coquelicots sera sélectionné avec soin. Cette plante aime les sols bien drainés, secs et caillouteux. C’est ce qui lui assure un bon développement. Il est préférable aussi de privilégier une zone bien exposée au soleil, le coquelicot en a besoin.

C’est une plante qui est capable de résister facilement à la sécheresse, mais qui redoute les sols trop humides. La plante est surtout semée sur les talus pour cette raison. Elle est aussi privilégiée quand on souhaite conserver une touche naturelle et un peu sauvage à ses extérieurs.

La préparation du sol

Cette étape est déterminante pour que le semis donne les résultats escomptés, vous ne pouvez pas en faire l’impasse.

  • Commencez par ôter toutes les mauvaises herbes : misez sur la technique de l’arrachage qui est naturel et évitez ainsi l’emploi de désherbant chimique. L’arrachage à la main est long, mais il porte ses fruits et n’abime pas votre sol.
  • Il faut ensuite ameublir la terre : avec une bêche, vous retournez la terre et suivant la structure du terrain, il est nécessaire parfois d’ajouter un substrat drainant. Vous pouvez employer un amendement calcique si le pH du sol est très acide ou du sable de rivière si le sol est lourd.
  • Ratissez bien la surface de la zone et tassez ensuite la terre à l’aide du dos du râteau. Si vous possédez un rouleau à gazon, c’est un outil parfait également pour cette opération. Arrosez ensuite la terre avec de l’eau en pluie fine pour l’humidifier légèrement.

Le semis et sa réalisation

  • Mélangez d’abord vos graines de coquelicots.
  • Semez sur des petites surfaces à la fois, optez pour un semis à la volée qui donne un résultat plus naturel.
  • Une fois le semis terminé, prenez le râteau et ratissez à nouveau pour aplanir la terre. Jusqu’à la levée des coquelicots, essayez de maintenir un peu d’humidité dans la terre.

Quel entretien pour vos coquelicots ?

Quand les coquelicots sont enfin sortis, vous devez alors les éclaircir pour obtenir l’effet esthétique que vous désirez. Laissez un espace d’environ 15 centimètres entre chaque plant de coquelicot.

Le coquelicot ne demande aucun entretien quotidien spécifique. C’est une fleur sauvage qui se renouvelle toute seule et qui n’a pas besoin d’être taillée. De plus, le coquelicot est très peu soumis à l’attaque des prédateurs et cela en raison de la sève toxique qu’il produit.

Il demande juste un arrosage modéré durant les périodes de sécheresse intense. Il faut également contrôler son développement qui peut vite devenir excessif. Il risque dans le cas contraire d’envahir tout votre terrain, car sa prolifération devient incontrôlable.

Les différentes variétés de coquelicots

Il existe de nombreuses variétés de coquelicots en France : on retrouve le coquelicot sauvage, le Papaver rhoeas qui est le plus répandu et dont les graines sont les plus commercialisées. Vous pouvez également dénicher des variétés qui sont importées des États-Unis ou de la Grande-Bretagne et qui offrent de belles alternatives aux espèces plus traditionnelles.

C’est le cas du Mother of Pearl avec ses fleurs blanches ou rosées et du Falling in Love avec ses fleurs semi-doubles ou doubles et bicolores. Ils sont semés comme les coquelicots plus classiques, mais ce sont des variétés moins rustiques.

Deco et Ambiances

1062

Aucun commentaire à «Quand et comment semer des coquelicots ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires