Planter de la pomme de terre : quand le faire et comment ?

Si vous possédez un potager, planter des pommes de terre est tentant. Il existe de multiples raisons pour se lancer. La pomme de terre est simple à cultiver, elle possède de réelles qualités nutritives, elle se conserve longtemps et elle a un très bon rendement… de quoi séduire ! Voici quelques conseils pour réussir votre plantation !

Planter Pomme De Terre
© istock

Quel est le meilleur moment pour planter des pommes de terre ?

La plantation des pommes de terre se fait toujours quand les risques de gelée sont écartés. La date dépend donc de la région où vous vivez. En règle générale, vous les plantez entre fin mars et mi-mai. Vous plantez vos tubercules quand le lilas commence à fleurir, c’est un repère efficace. La plantation peut être avancée dans les régions au climat doux ou si vous les cultivez sous tunnel.

Vous faites germer vos pommes de terre un mois avant de les planter. Vous les placez dans des cagettes dans une pièce lumineuse, fraîche et aérée, mais sans apport de soleil direct. En un mois vous obtenez des germes de quelques centimètres.

La plantation par germination

Les plants de pommes de terre germés permettent d’avancer la récolte d’une quinzaine de jours.

Il est nécessaire de préparer le sol, et ce, dès l’hiver. Vous travaillez la terre pour qu’elle soit ameublie sur 20 cm de profondeur, légère et enrichie avec un engrais riche en potassium.

Il faut ensuite réaliser des sillons, puis une fois que les plants se développent, butez les tiges pour que les tubercules ne soient pas agressés par les rayons du soleil directs. Dans ce cas, ils deviennent verts et ne sont plus consommables. Cela permet également un bon écoulement de l’eau et évite l’humidité stagnante.

Faites également attention à la rotation des cultures, cela évite la propagation des maladies comme le mildiou.

La mise en terre

Espacez les plants de 35 à 40 cm et les lignes, de 50 à 70 cm. On compte généralement 40 plants pour 10 m².

Faites un trou de 10 à 15 cm de profondeur, placez le plant à la verticale, germe vers le haut. Recouvrez de terre sur quelques centimètres, sans tasser excessivement, pour ne pas casser le germe. Au bout d'une quinzaine de jours, comblez le trou jusqu’à la surface sans tasser trop.

Durant sa croissance, protégez-la de la lumière, cela évite la formation d’une toxine, la solanine. Il faudra les buter une ou deux fois au cours de la période de croissance. En été, quand le temps est sec, arrosez sans abus cependant, plutôt souvent en restant dans des quantités raisonnables.

La récolte se fait quand les fanes sont desséchées pour les pommes de terre de conservation et après la floraison, pour les pommes de terre primeurs.

La plantation en paillis

Si vous avez à votre disposition des quantités de vieille paille, c’est une chance. Vous cultivez vos pommes de terre sans aucun autre travail que l’arrosage.

C’est une méthode inspirée de la permaculture. Même si vous n’avez rien à faire, il est préférable de respecter certaines conditions. Vous devez utiliser de la paille qui est restée dehors tout l’hiver. La paille doit être sèche, si ce n’est pas le cas, vous réalisez un lardage. Vous introduisez un peu de compost au cœur de la paille de manière à démarrer la décomposition organique. Mettez tout de suite la paille au bon endroit, humide elle est lourde et n’est plus déplaçable.

Placez vos tubercules dans la paille à 20 cm de profondeur et ensuite surveillez-les. La paille doit rester humide en permanence.

La plantation en pot

Vous pouvez parfaitement planter vos tubercules en pot, à condition de les mettre assez près du bord pour une récolte plus simple.

Prenez un pot de 10 litres au minimum et choisissez plutôt des petits calibres de pommes de terre. Vous plantez entre 1 à 5 tubercules, cela varie avec la contenance du pot, sachant qu’il faut l’équivalent de 5 litres par tubercule. Enterrez ce dernier à 10 cm de profondeur.

Au moment de la récolte, vous avez deux choix :

Soit, vous attendez que le feuillage soit flétri et vous récoltez tout d’un coup. Soit, vous allez chercher les tubercules quand les plants sont verts en faisant attention de bien dépoter le plant et de le remettre ensuite en place une fois la pomme de terre récupérée. La seconde méthode est plus à risque.

La tour à patates : une variante

Lorsque les tiges atteignent 20 à 30 cm, glissez un pot dont le fond est découpé au-dessus. Les tiges sont alors entourées et vous le remplissez simplement. La tige produit alors des racines et forme des tubercules supplémentaires. Il est ainsi possible de grimper à 1 mètre de hauteur. Des tours à patates sont commercialisées, vous les remplissez de terreau au fur et à mesure de la croissance des plants.

Une alternative : la plantation en sac

Vous cultivez les pommes de terre comme les tomates en sac de 25 litres pour deux plants. Percez une face du sac en une vingtaine d’endroits pour que l’eau puisse s’écouler. Posez le sac sur le sol, en plaçant les entailles vers le bas. Sur l’autre face, découpez deux poches de 10 cm et placez-y les tubercules germés. Arrosez de temps en temps et récoltez quand le feuillage flétrit.

Deco et Ambiances

894

Aucun commentaire à «Planter de la pomme de terre : quand le faire et comment ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires