Comment entretenir soi-même sa chaudière à gaz ?

L’entretien annuel de la chaudière est obligatoire, mais rien ne vous empêche de veiller à réaliser quelques opérations simples entre deux visites du professionnel pour lui assurer longévité et parfait état de fonctionnement. Vous pouvez notamment réaliser quelques étapes de l’entretien assez facilement, alors, suivez nos conseils !

homme qui entretien une chaudière gaz
© istock

L’entretien de la chaudière : une obligation légale

Pour assurer votre sécurité et un fonctionnement sans faille de votre chaudière, il est important d’en prendre soin. Une mesure légale impose à tous les détenteurs de chaudières de faire appel à un professionnel pour son entretien. C’est le décret de juin 2009, n° 2009-649 qui l’impose par le biais de l’arrêté du 15 septembre 2009. Cet entretien complet doit être réalisé chaque année. Il implique un nettoyage complet et des vérifications nombreuses pour la sécurité des habitants.

L’objectif de cet entretien annuel est d’éviter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Ce n’est pas le seul objectif puisqu’il vous permet également de réduire votre consommation d’énergie. Une chaudière qui n‘est pas correctement entretenue consomme environ 10 % de combustible en plus.

Le professionnel qui intervient une fois par an doit justifier des qualifications et des certifications indispensables pour effectuer ce travail. C’est un expert du chauffage qui va respecter la norme NF X50-010. Il faut savoir que toutes les chaudières concernées sont les chaudières fonctionnant au gaz naturel, au fioul ou au bois, présentant une puissance comprise entre 40 kW et 400 kW.

Est-il possible de réaliser l’entretien soi-même ?

S’il est indispensable et d’ailleurs obligatoire de faire appel à un chauffagiste professionnel certifié pour accomplir l’entretien  de votre chaudière, vous pouvez procéder vous-même au nettoyage et à la purge de cette dernière. Vous la préservez ainsi de soucis importants.

Sachez qu’il ne faut jamais augmenter la température, celle-ci ne doit pas arriver à la limite maximale. Vous devez également vous assurer que la pression de la chaudière oscille bien en permanence entre 1 et 1.5 bar.

Si vous rencontrez des problèmes ponctuels comme une fuite d’eau, aussi minime soit-elle ou un bruit anormal, vous devez alors contacter un chauffagiste qui détectera les raisons de ce souci et réparera votre chaudière. Durant l’hiver, si jamais vous devez vous absenter pour une période assez longue, vous pouvez régler l’appareil sur la position hors gel. C’est absolument nécessaire.

Il existe des petites pannes que vous pouvez bien souvent régler vous-même à condition toutefois de lire avec attention la notice de la chaudière. Au moindre de doute, faites tout de suite appel à un spécialiste.

Comment entretenir votre chaudière ?

Les particuliers peuvent s’assurer que les organes accessibles sont propres et que des résidus ne tombent pas dans le corps de chauffe. Vous le faites 6 mois après l’intervention du professionnel qui s’occupe alors du gros entretien.

Le nettoyage de votre chaudière

Avant de commencer, vous devez déjà commencer par vous assurer que votre chaudière est bien mise hors circuit.

Attention :
Il ne faut jamais manipuler une chaudière qui vient de fonctionner. Vous la mettez hors de fonctionnement avant toute intervention, c’est une précaution à respecter absolument !

  1. Coupez l’arrivée du gaz et patientez au moins une heure pour que la veilleuse et les autres éléments de la chaudière aient le temps de refroidir.
  2. Placer ensuite la chaudière hors circuit, cela vous évite les risques qui pourraient exister si vous touchez un composant électrique.
  3. Dévissez toutes les vis ou retirez les boutons en faisant un geste de levier à l’aide d’un tournevis plat. Le but est d’enlever le capot pour accéder à l’intérieur de la chaudière. Il faut également être très vigilant et ne jamais toucher d’organe vital.

Une fois que l’intérieur de cet appareil est accessible, vous allez procéder à son nettoyage :

  1. Commencez par brosser les ouïes d’aération, cela consiste à nettoyer les ouvertures de ventilation du capot puis posez-le à proximité.
  2. A l’aide d’une brosse douce ou d’un pinceau, il faut maintenant nettoyer la rampe du brûleur et la plaque qui collectent les débris et résidus de combustion et bien souvent de la poussière.
  3. Ensuite, prenez une vieille brosse à dents et nettoyez les recoins et l’extérieur de la veilleuse. N’appuyez pas trop pour ne pas tordre la résille qui entoure la buse et le dispositif de sécurité.
  4. Prenez un cure-pipe et introduisez-le entre la buse de la veilleuse et la crosse du thermocouple. Vous allez alors décoller la suie et la calamine sans abimer cette partie qui est très fragile et sensible.
  5. Ensuite, vous devez enlever les saletés que vous avez décollées sur le collecteur et le socle du brûleur à l’aide du suceur de votre aspirateur. Nettoyez également toutes les parties accessibles de votre chaudière.

La purge des radiateurs

Si les radiateurs font du bruit et fonctionnent mal, c’est à cause de l’air qui s’est introduit dedans. Il faut alors les purger. Pour ce faire, ouvrez le robinet de purge avec un tournevis ou une clé spéciale jusqu’à ce que l’eau sorte à jet continu sans  air. Une fois que c’est fait, complétez le niveau d’eau du circuit grâce au robinet de remplissage qui est situé sur la chaudière.

Faites attention au débit d’eau

Si le débit d’eau chaude a baissé de manière sensible et que vous ne possédez pas de système antitartre et d’adoucisseur, le serpentin est peut-être tout simplement  entartré. L’intervention d’un professionnel est alors indispensable. Il faut démonter l’appareil et dévisser les canalisations et ensuite faire circuler le serpentin dans une solution d’acide chlorhydrique jusqu’à  ce que le débit initial soit retrouvé.

Le réglage de la pression

La pression doit être située entre 1 et 1.5 bar, il faut cependant savoir que sur certains modèles une pression différente est nécessaire.

Si la pression est trop basse

Contrôlez le manomètre de pression, si vous voyez que la pression est trop basse, ouvrez le robinet d’eau qui se trouve sous l’appareil jusqu’à ce que vous obteniez une pression de 1 à 1.5 bar ou celle qui est recommandée par le fabricant. Si vous devez effectuer cette opération assez souvent pour retrouver la pression normale, il se peut qu’une fuite d’eau soit présente dans l’installation. Il faut alors faire appel au chauffagiste pour qu’il répare la fuite de manière à résoudre le problème.

Si la pression est trop haute

Si vous constatez que la pression est anormalement haute, vérifiez que le robinet ne soit pas resté ouvert. Si, c’est le cas, vous devez le fermer. Le surplus d’eau peut alors être évacué en purgeant vos radiateurs.

Deco et Ambiances

891

Aucun commentaire à «Comment entretenir soi-même sa chaudière à gaz ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires