Dosage mortier : les proportions à respecter

Le mortier est très utile pour poser une bordure ou assembler des parpaings, mais également pour d’autres travaux extérieurs. Il faut cependant savoir le réaliser. Le respect des proportions est primordial, voici quelques repères et conseils pour parvenir à un résultat parfait !

Dosage Mortier
© istock

Définition du mortier et ses utilisations

Le mortier, comme le béton, est une préparation à base de ciment. Vous appliquez le mortier quand il est encore semi-liquide et ensuite il durcit en séchant. Ils sont composés tous les deux de ciment et d’eau, c’est la base commune à ces deux matériaux.

Le mortier permet de réaliser des travaux de finition, d’assemblage et d’égalisation. Le mortier présente une texture qui est plus légère que celle du béton. Il est plus homogène et il permet d’obtenir des surfaces très régulières, c’est pour cela qu’il présente un réel intérêt pour les chapes. Ce sont ces qualités qui en font le matériau adapté aux collages et aux scellements.

Le béton est réservé aux travaux de gros œuvres comme les coffrages, les dalles ou les fondations.

Il faut savoir que vous pouvez ajouter des additifs comme le retardateur de prise, un accélérateur de prise pour un séchage plus rapide ou des antigels, des adjuvants, etc.

Le dosage du mortier

En raison des différentes utilisations du mortier, le dosage peut être adapté. Mais il existe un dosage appelé de base qu’il faut connaitre impérativement :

1 volume de ciment + 0.5 volume d’eau + 3 volumes de sable

Pour être simples, nous transposons cette formule dans le cadre d’un sac de ciment de 25 kilos et des seaux de 10 litres. Voici quelques dosages pour les travaux les plus courants :

  • Chape finie: 1 sac de ciment + 1.5 seau d’eau + 8 seaux de sable
  • Montage de parpaings: 1 sac de ciment + 1.5 seau d’eau + 7.5 seaux de sable

En réalisant ces mélanges, vous obtenez 110 litres dans le premier cas et 100 litres dans le second. Dans tous les cas, essayez de respecter les dosages indiqués par le fabricant.

En résumé la formule est la suivante :

4 volumes de sable + 0.5 volume d’eau + 1 volume de ciment

Il faut savoir que l’eau joue un rôle déterminant dans la tenue du mortier. Faites attention à la pureté et à la propreté de l’eau utilisée pour ce mélange.

Quelles quantités de matériaux pour fabriquer votre mortier ?

Cet élément de dosage est également très important : il faut veiller à commander les quantités suffisantes de matériaux. Le calcul s’effectue en m3.

Pour faire un m3 de mortier, vous devez avoir 400 kilos de ciment et 1 400 kilos de sable. Pour votre information, sachez que pour assembler jusqu’à 55 m² de mur, vous avez besoin d’un m3 de mortier. Cela signifie que vous pouvez monter jusqu’à 550 parpaings de 20 x 20 x 50 cm.

Voici quelques astuces :

Pour un mur en briques, remplacez le mortier traditionnel par un mortier bâtard, réalisé à base de chaux et de ciment en quantités égales.

Pour les petits travaux de maçonnerie qui ne demandent qu’assez peu de mortier, n’hésitez pas à employer le mortier tout prêt en sac que vous n’avez plus qu’à mélanger avec de l’eau.

Deco et Ambiances

597

Aucun commentaire à «Dosage mortier : les proportions à respecter»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires