Correcteur de pH : comment bien l’utiliser ?

L’équilibre de l’eau de votre piscine passe par un bon pH, c’est primordial, car il a une influence sur la qualité de l’eau, l’efficacité des traitements et le développement du calcaire, des algues et des bactéries qui peuvent donner lieu à des irritations et à des allergies. Le correcteur de pH vient à votre secours pour maintenir une eau de qualité.

Main tenant une languette de test pH
© istock

Qu’est-ce que le pH d’une piscine et pourquoi est-il important ?

Le pH c’est le potentiel hydrogène, cela signifie qu’il détermine la concentration en ions hydrogènes et l’équilibre de l’eau.

Un pH bien équilibré évite la formation des algues, du calcaire et des bactéries qui peuvent être néfastes pour la santé des baigneurs. Il permet aussi de renforcer les résultats des différents traitements et il vous aide à conserver la qualité de l’eau.

Le pH se mesure sur une échelle de 1 à 14, sachant que l’eau neutre présente généralement un pH de 7, idéalement. On dit que l’eau est acide quand le pH est en dessous de 7 et basique quand il est au-dessus de 7.

Le pH de votre piscine pour être idéal est situé entre 7.2 et 7.4 ou 7.6 au maximum. Le pH est mesuré quand vous remplissez votre piscine pour la première fois, et ensuite, il s’agit de le maintenir.

Qu’est-ce qui peut faire varier le pH d’une piscine ?

Le pH change au cours du temps sous l’influence de différents facteurs. C’est le cas de la nature du désinfectant que vous utilisez, mais aussi du type de revêtement, de la température, de la pluie et du brassage de l’eau. La composition de l’eau utilisée pour remplir le bassin joue également un rôle important. Il est nécessaire de contrôler le pH de manière régulière et de le rectifier à chaque fois que c’est nécessaire. Vous le faites au moins trois fois par semaine, cela vous assure une eau de qualité en permanence.

Vous avez différents moyens d’échapper à ces contrôles si vous le souhaitez en misant sur des testeurs et régulateurs automatiques de pH.

Quel type de correcteur de pH choisir ?

Si la plupart du temps, vous pensez à mettre du désinfectant dans votre piscine, le pH est plus souvent négligé et pourtant, il est crucial pour contrer les effets du désinfectant, pour lutter contre le calcaire, éviter la corrosion. Une eau au pH correctement dosé vous permet aussi d’économiser ensuite sur les produits désinfectants et traitants.

Vous vérifiez le pH tous les jours ou au moins trois fois par semaine et vous rectifiez ce dernier au besoin en utilisant un correcteur adapté. Si le pH n’est pas bon, la correction sera réalisée de manière progressive et non brutalement. En agissant trop rapidement, vous pouvez perturber le pouvoir tampon du pH et le bon équilibre de l’eau.

Vous trouvez en magasins spécialisés des correcteurs de pH moins, réducteurs, et des correcteurs de pH plus, rehausseurs.

À noter :
Le pH moins est employé quand le pH est trop élevé. Le pH plus sert à rééquilibrer un pH trop élevé.

Comment bien utiliser un correcteur de pH de piscine ?

La quantité de produits correcteurs de pH à ajouter varie selon le résultat de l’analyse. L’échelle du pH n’est pas réellement linéaire puisqu’un pH à 6 est 10 fois plus acide qu’un pH 7, alors que si celui-ci est de 5, l’eau est 100 fois plus acide.

Vous devez vous référer à la notice du fabricant en comparant le pH obtenu lors de la mesure et le pH souhaité et agir en douceur et en respectant une certaine progression. Ajoutez plusieurs doses en espaçant d’une à deux heures chacune d’elles. Si le pH est vraiment bas, inférieur à 6.8 ou vraiment haut supérieur à 8.2, vous répartissez la correction sur plusieurs jours, l’effet sera moins brutal et meilleur.

Quid du régulateur de pH ?

Le régulateur effectue les corrections nécessaires tout seul après avoir contrôlé le pH. Le pH varie selon différents critères et de ce fait, l’emploi de cet appareil permet une correction immédiate et précise. Il présente différents avantages : un certain confort, un gain de temps évident et il permet de veiller au bon équilibre de votre eau même durant vos absences. Il fonctionne grâce à une sonde se trouvant sur le circuit de refoulement de l’eau. Il peut également fonctionner avec une cellule ou chambre d’analyse qui dérive une partie de l’eau du circuit pour l’analyser.

Dès qu’il détecte une anomalie, il est régulé par un système de pompe doseuse qui aspire le produit adapté et l’injecte dans l’eau directement. Il présente certains atouts : il fait des contrôles réguliers et automatiques et réagit au moindre écart. Il vous permet d’économiser sur les produits traitants et vous êtes tranquille quand vous vous absentez. Les écarts restent minimes et faciles à corriger.

Vous évitez les manipulations de produits chimiques puisque c’est l’appareil qui le fait pour vous. Il vous fait faire des économies en produits traitants et évite la formation de calcaire et d’algues qui endommagent forcément la qualité de l’eau. Il peut être utilisable avec tout type de revêtements, de traitements et de bassin. Vous êtes tranquille en cas d’absence puisqu’il s’occupe de tout, le pH étant maintenu, vous évitez toute mauvaise surprise.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Correcteur de pH : comment bien l’utiliser ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires