Comment bouturer le kiwi ?

Pour augmenter le rendement de vos kiwis , il suffit de multiplier les pieds femelles ou un pied mâle. Il faut savoir que seuls les pieds femelles donnent des fruits. Comment bouturer votre kiwi ? Notre réponse et nos conseils !

Bouture Kiwi
© istock

Le kiwi en quelques mots

Le kiwi, appelé scientifiquement Actinidia chinensis, se cultive bien à partir du moment où vous avez un treillage, un muret ou un grillage. Vous pouvez essayer, généralement cette plante grimpante peut être cultivée facilement partout. Ce fruit, contenant beaucoup de vitamines C, est apprécié en automne, le matin, aussi bien par les enfants que par les adultes.

Cette plante doit être palissée, car ses racines ont tendance à courir. Certaines variétés de kiwi sont auto fertile, ce qui signifie qu’un seul pied est nécessaire. Cependant, dans la plupart des cas, il faut un pied mâle et plusieurs pieds femelles pour obtenir des fruits qui n’apparaissent que sur les pieds femelles. On compte à peu près trois pieds femelles pour un pied mâle, il est possible cependant de mettre 7 à 8 pieds femelles.

À quel moment réaliser vos boutures de kiwi ?

Avant de démarrer, il faut savoir que ces boutures sont parmi les plus compliquées à réaliser. Cependant, vous pouvez mettre toutes les chances de votre côté en intensifiant le nombre de boutures puisqu’il faut compter un mâle pour 3 à 5 femelles.

La meilleure période pour le bouturage se situe en été ou en automne-hiver, de novembre à janvier. Il est également possible de tenir compte du calendrier lunaire et choisir une période de lune descendante. À ce moment, la sève descend dans les parties souterraines, ce qui facilite largement l’enracinement. Il est préférable de choisir un jour fruit pour dynamiser la production de la plante.

Préparez votre matériel et notamment un sécateur désinfecté avec de l’alcool à 90 ° pour éviter la propagation des éléments pathogènes.

Bouturer le kiwi : les différentes étapes

Commencez par récupérer des bouteilles d’eau en plastique avec leur bouchon. Coupez-les ensuite en deux au milieu. Replissez le fond avec un mélange très léger et sableux. Faites plus de boutures que vous le souhaitez en raison de la difficulté à les réaliser.

Sélectionnez quelques rameaux de l’année, ils doivent être verts si vous les prenez en été. Ils sont ligneux si vous les sélectionnez durant les autres saisons. Recoupez-les à 25 cm environ. Supprimez les feuilles en ne conservant que celles étant les plus en hauteur. Il faut ensuite recouper le sommet pour limiter l’évaporation.

Trempez alors l’extrémité des tronçons dans une eau de saule, une hormone de bouturage naturelle. Celle-ci favorise l’enracinement et enfoncez ensuite le tronçon sur un tiers de sa hauteur dans le mélange sableux en évitant qu’il touche le fond. Tassez la terre et arrosez-la avec le reste de l’eau de saule.

Rehaussez la bouteille sur son fond en enfonçant la partie supérieure coupée et munie de son bouchon.

Placez les bouteilles à l’ombre et à une température de 20 °C durant un mois. La bouture se trouvant dans un milieu hermétique, vous n’arrosez pas. Vous pouvez les placer sous serre si vous les faites en hiver. Une véranda chauffée de manière raisonnable est également un bon endroit pour les conserver.

Si vous voyez que la plante reprend, retirez les bouchons et laissez-les en place un mois de plus.

Il faut ensuite détacher la partie haute de la bouteille pour que la plante puisse s’adapter aux conditions extérieures si le climat n’est pas trop froid.

Ce n’est qu’au printemps suivant que vous les mettrez en place si le bouturage est un succès et que le système racinaire est bien développé.

Deco et Ambiances

891

Aucun commentaire à «Comment bouturer le kiwi ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires