Les codes couleur en électricité

Avant de vous lancer dans des travaux sur l’électricité, vous devez parfaitement connaitre certaines règles. Les codes couleur en font partie et sont très importants pour ne pas prendre le risque de réaliser des erreurs qui peuvent être dangereuses. Voici un panorama des codes couleur en électricité !

Codes Couleur Fils électriques
© istock

Les installations électriques basse tension sont toutes soumises à la norme NFC 15-100 qui date de 1965 et qui est rendue obligatoire depuis 1969. Voici quelques repères pour vous y retrouver plus facilement, surtout concernant les couleurs d’usage qui sont le plus souvent adoptées par les professionnels du domaine !

Quelles sont les raisons expliquant les différentes couleurs utilisées en électricité ?

Les codes couleur offrent la possibilité de distinguer les différents fils électriques composant un circuit électrique. Ils s’adressent aux professionnels comme aux bricoleurs ayant peu de notions en ce domaine. Ce sont ces codes couleur qui vous assurent une plus grande sécurité et qui représentent un vrai gain de temps. Dans une installation triphasée, celle de votre habitation, ils sont de couleur marron, jaune, rouge, noir ou bleu.

Si votre installation est ancienne, les couleurs peuvent alors différer. Utilisez alors un tournevis testeur en mettant d’abord votre raccordement électrique, hors tension. Les circuits sont ainsi plus clairs et plus sûrs grâce à ces codes couleur. Les maitriser permet d’intervenir sur les circuits de manière plus simple et en toute sécurité.

Les différentes couleurs de fils électriques

Depuis 1970, la norme impose un code couleur pour chaque type de fil électrique et celui-ci sert de référence :

  • Vert et jaune : le fil électrique de ces deux couleurs permet une mise à la terre. Il assure la protection du circuit électrique pour réduire les risques d’électrocution. Ce fil électrique n’est pas conducteur de courant. Vous ne pouvez pas en revanche utiliser un fil seulement vert ou jaune.
  • Bleu : cette teinte définit le neutre. C’est lui qui permet la répartition du courant électrique. Il communique des informations au disjoncteur qui détermine alors si tout va bien ou pas. S’il détecte un problème, il déclenche alors le disjoncteur pour éviter les risques éventuels d’électrocution.
  • Marron, rouge ou noir : ces couleurs désignent les fils de phase. C’est donc le fil par lequel le courant arrive. Il est possible d’utiliser différentes couleurs à l’exception du jaune, du bleu et du vert.
  • Violet  : cette couleur est utilisée pour le fil que vous placez entre les interrupteurs navettes.
  • Noir : c’est la couleur qui désigne le fil pilote, donc celui qui permet de programmer les équipements électriques.
  • Orange : c’est la couleur qui est utilisée pour le retour du bouton-poussoir lors de l’installation d’un télé-interrupteur.

Les installations qui datent d’avant 1970 et la promulgation de la norme peuvent présenter d’autres couleurs :

  • Le jaune ou le vert : pour le fil de phase.
  • Le gris, le blanc ou le rouge : pour le fil neutre.
  • Le gris, le blanc, le rouge ou le noir : pour le fil de terre. Il peut être absent, car il n’était pas obligatoire.

On voit que certaines couleurs comme le gris, le rouge ou le blanc peuvent être utilisées indifféremment pour un fil ou l’autre. C’est pour cette raison que lors d’une intervention sur ce type d’installation, il est préférable d’employer un multimètre. Vous déterminez ainsi la nature de chaque fil. Si votre installation comprend des fils gainés de tissu, il faut les remplacer, car ils peuvent être dangereux.

Codes Couleur électricité
© istock

Reconnaitre un câble d’un fils électrique

Le fil électrique : c’est un conducteur qui est isolé et qui est rigide ou souple. Il comprend une âme conductrice qui généralement est en cuivre et recouverte d’une enveloppe isolante. Cette enveloppe est en PVC et d’une couleur précise en fonction du rôle du fil. Le fil est ensuite protégé par un conduit. C’est généralement une goulotte, une moulure, une gaine ou un tube.

Le câble électrique : il est composé de plusieurs fils isolés, regroupés dans une gaine de protection simple ou double. Le nombre de fils qu’il contient peut aller de 2 à 5. Ce nombre de fils varie suivant l’utilisation du câble. Celui-ci peut être utilisé dans la téléphonie, l’informatique, et dans ce cas, il transmet des données. Il est également possible qu‘il serve simplement pour le courant électrique. À la différence du fil électrique, le câble n’a pas besoin d’être placé dans un conduit de protection.

Conclusion : les codes couleur permettent de repérer les différents types de fils et leur fonction  et vous aident ainsi à maitriser plus facilement votre installation électrique. Ils sont là également pour éviter les risques d’erreur qui mettrait en péril la sécurité de votre habitation.

Deco et Ambiances

679

Aucun commentaire à «Les codes couleur en électricité»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires