Comment choisir ses chevilles ?

À partir du moment où vous n’avez pas la possibilité de visser directement sur un support, vous devez alors poser des chevilles afin que la fixation soit solide. Se pose alors le problème du choix de la cheville convenant le mieux à votre support et au poids que celui-ci doit supporter. Voici quelques repères pour faire le bon choix !

Chevilles outils
© istock

La cheville : qu’est-ce que c’est ?

La cheville est un élément de fixation, une fois qu’elle a été insérée dans le mur, elle vous permet de visser et s’ancre dans le support. Une cheville sert à fixer solidement la vis dans le mur afin de pouvoir y accrocher des charges plus lourdes.

  • La cheville peut s’ancrer dans le mur par friction : cela signifie que lors du vissage, elle se gonfle et des languettes s’écartent pour se solidariser avec le support sous forme d’écartement et d’expansion.
  • La cheville peut s’ouvrir en parapluie ou se nouer derrière la paroi lors du vissage.
  • La cheville peut être ancrée dans le mur par adhérence, dans ce cas, un mélange de durcisseur et de résine assure le scellement chimique.
À noter :
Le corps de la cheville n’est jamais réellement lisse. Ce sont les ergots, les nervures et les languettes qui permettent un ancrage performant dans le support. La tête de la cheville présente des stries et une collerette qui l’empêchent de tourner lors du vissage.

Les différents types de chevilles

La cheville polyvalente ou universelle

Cheville Universelle
© Leroy Merlin

Elle est parfaite pour les matériaux de toute nature.

  • Dans un matériau creux comme le moellon ou la brique creuse, elle s’ancre au matériau par nouement.
  • Dans un matériau plein comme la pierre naturelle, la brique pleine ou le béton, elle s’ancre au mur par écartement et expansion.

Elle possède parfois une collerette et elle est utile pour la fixation de charges jusqu’à 50 kilos. Elle ne convient pas vraiment au béton cellulaire et au placo.

La cheville boulon

Cheville à Boulon
© Leroy Merlin

C’est une variante de la cheville universelle, mais elle est dotée d’un boulon au lieu d’une vis, elle autorise la fixation de charge jusqu’à 200 kilos.

La cheville pour placo

La Cheville Pour Placo
© Leroy Merlin

Cette famille est divisée en chevilles de trois types :

  • La cheville pour placo autoforeuse ou queue de cochon : elle se visse directement dans le placo sans faire de trou avant. Elle est simple à mettre en place, mais elle supporte seulement des charges légères.
  • La cheville métallique Molly : elle plus adaptée aux charges lourdes. Les ailettes qu’elle comporte s’ouvrent à la manière d’un parapluie derrière la plaque de plâtre et permettent une fixation des charges lourdes. Vous devez utiliser une pince spécifique pour la mettre en place dans le support.
  • La cheville plastique de type MZK est également adaptée aux charges lourdes. Elle fonctionne par expansion en s’ouvrant derrière le support sous l’action du tournevis.

La cheville à basculement

La cheville à basculement
© Leroy Merlin

Elle est basée sur le même principe que la cheville Molly, une partie de cette cheville métallique bascule de l’autre côté de la paroi. Elle est parfaite quand vous souhaitez fixer des charges au plafond.

La cheville autoperceuse et autoforeuse

Cheville Autoperceuse
© Leroy Merlin

Elle ne vous oblige pas à percer avant la pose et elle est maintenue au support par un système d’écartement. Rapide et facile à mettre en place, elle n’est adaptée qu’aux charges légères.

  • La cheville autoperceuse ou cheville à frapper s’enfonce dans le support directement avec l’aide d’un marteau.
  • La cheville autoforeuse se visse dans les matériaux creux directement.

La cheville chimique

La Cheville Chimique
© Leroy Merlin

Elle se fixe au mur par injection de résine et de durcisseur. Elle autorise la fixation de charges très lourdes. Il faut bien respecter le temps de séchage de la résine avant de pouvoir fixer ce qui doit l’être.

La cheville pour béton cellulaire

La Cheville Pour Béton Cellulaire
© Leroy Merlin

Elle est conçue tout spécialement pour ce matériau et réservée uniquement à cet usage. Elle se verrouille dans ce matériau friable grâce aux nervures extérieures qui la recouvrent.

La cheville à verrouillage de forme ou à déformation

La Cheville à Verrouillage
© Leroy Merlin

Ce type de chevilles est conçu pour les matériaux pleins et creux, mais elles vous obligent à percer avant la pose. Quand vous vissez, le corps de la cheville se rétracte et c’est le bourrelet qui se forme qui bloque alors la cheville dans son support.

Comment choisir votre cheville selon la nature du mur et le poids à fixer ?

Dans un mur plein comme la brique, le béton ou la pierre

  • La cheville polypropylène avec collerette, en diamètre de 5 à 14 mm, convient à une charge de moins de 50 kilos.
  • La cheville nylon à expansion est utilisée si la charge fait moins de 90 kilos.
  • La cheville nylon à expansion et à ancrage convient aux charges de moins de 100 kilos.
  • La cheville à frapper existant en diamètre de 5,6 et 8 mm et en longueur allant jusqu’à 120 mm pour les charges de moins de 150 kilos.
  • La cheville métallique à griffe pour les charges de moins de 500 kilos.
  • La cheville métallique à expansion en 8,10 et 12 mm convient aux charges de moins de 750 kilos.

Dans un matériau creux comme la brique creuse, le parpaing creux…

  • La cheville à crampon pour les charges de moins de 10 kilos.
  • La cheville plastique à expansion pour les charges de 20 kilos.
  • La cheville nylon à déformation pour les charges de moins de 30 kilos.
  • La cheville métallique à expansion pour les charges de moins de 50 kilos
  • La cheville bi-matériel à expansion pour les charges de moins de 100 kilos.
  • La cheville à verrouillage de forme pour les charges de moins de 130 kilos.
  • La cheville métallique à grande expansion pour les charges de plus de 200 kilos.

Dans les matériaux friables comme le placoplâtre, le béton cellulaire…

  • La cheville à ailette pour les charges de moins de 5 kilos.
  • La cheville à crampon ou la cheville à déformation pour les charges de moins de 10 kilos.
  • La cheville autoperceuse à expansion pour les charges de moins de 15 kilos.
  • La cheville à visser et la cheville à expansion pour les charges de moins de 20 kilos.
  • La cheville à expansion pour les charges de moins de 50 kilos.
  • La cheville à verrouillage de forme pour les charges de moins de 80 kilos.
Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Comment choisir ses chevilles ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires