Les aides financières pour l’isolation des murs

Si l’isolation des murs par l’extérieur, par l’intérieur ou même les deux, est une avancée en termes de dépenses énergétiques qui n’est plus à prouver, le prix de celle-ci est parfois rédhibitoire. Cependant, pour inciter les propriétaires à diminuer leurs factures énergétiques, des aides ont été mises en place par l’État, ainsi que les collectivités locales pour que les frais inhérents à ces travaux impactent moins votre budget.

Aides Financières Isolation
© istock

Les aides mises en place dans le cadre de la transition écologique

Des aides à la transition écologique sont actuellement en vigueur. Elles permettent aux personnes aux revenus les plus modestes en particulier d'envisager des travaux d’isolation des murs pour diminuer leur consommation d’énergie. Certaines d’entre elles visent à subventionner le plus possible les travaux qui permettent d’assurer une bonne maitrise de ces frais, tout en améliorant le confort.

Ma PrimeRenov’

Cette aide date du 1er janvier 2020 et c’est l’ANAH qui gère son attribution et sa distribution. En fait, c’est l’aide qui a peu à peu remplacé le CITE ainsi que la subvention appelée Habiter mieux Agilité. Elle s’adresse à tous les ménages, mais les revenus modestes ont accès à une aide plus importante.

Les montants attribués dans le cadre de l’isolation intérieure des murs sont de 25 euros du m² pour les revenus très modestes. Ensuite, la somme baisse à 20 euros du m², pour les revenus modestes et à 15 euros du m², pour les revenus intermédiaires. Pour savoir à quel montant vous pouvez prétendre, rendez-vous sur le site dédié.

Pour une isolation par l’extérieur, l’aide est de 75 euros du m² pour les revenus très modestes et de 60 euros du m², pour les revenus modestes. Les revenus intermédiaires bénéficient d’une aide de 40 euros du m² et les gros revenus de 15 euros du m². Il faut savoir que les plafonds de ressources varient selon que vous soyez à Paris et région parisienne ou en province.

Il existe également des conditions par rapport à la nature de votre habitation : celle-ci doit avoir au moins 15 ans, elle est située en France métropolitaine ou en outre-mer et c’est votre résidence principale.

La prime Effy ou prime énergie

La prime énergie est distribuée entre autres par Effy, elle est versée par les acteurs du secteur de l’énergie ou leurs mandataires. Elle permet de financer en partie vos travaux d’économie d’énergie et concerne notamment l’isolation des murs par l’intérieur.

Elle est versée à la fin des travaux et elle impose certaines conditions pour être éligible comme une habitation achevée depuis au moins deux ans, la sélection d’un professionnel certifié RGE, une certification Acermi du produit isolant choisi et un niveau de performance de ce dernier élevé. La demande doit être réalisée avant la signature du devis.

L’éco-prêt à taux zéro

Il concerne l’isolation des murs par l’extérieur. C’est un prêt qui est accordé sans condition de ressources et qui ne génère aucun taux d’intérêt.

Pour avoir droit à ce prêt, il faut simplement mettre en œuvre des travaux visant à améliorer les performances énergétiques de votre habitation de manière efficace. Le prêt peut alors vous aider à envisager l’isolation de vos murs par l’extérieur.

Il faut savoir qu’il n’excède pas 15 000 euros dans ce cadre. Il est plus important si vous ajoutez un ou deux types de travaux supplémentaires et différents comme l’installation d’une pompe à chaleur et la pose de double vitrage ou l’isolation des murs par l’intérieur.

Pour bénéficier de ce prêt, votre habitation doit avoir plus de deux ans et elle doit être votre résidence principale.

Les aides de l’Anah

L’agence nationale de l’habitat a lancé un programme s’adressant aux personnes qui souffrent de précarité énergétique. Ce sont des aides soumises aux conditions de ressources qui s’adressent aux revenus modestes ou très modestes.  Elles peuvent représenter jusqu’à 35 % du montant total des travaux à condition que ces derniers entrainent une économie d’énergie de 25 % au moins.

Un taux de TVA réduit

Cette aide concerne autant les murs extérieurs que les murs intérieurs. Dans le cas de leur isolation thermique, la TVA passe à 5.5 %. La réduction de cette taxe s’applique aux travaux qui permettent une amélioration de la performance énergétique. Il faut cependant que le logement soit achevé depuis deux ans au moins et qu’il constitue votre résidence principale ou secondaire.

Les aides peuvent, pour la plupart, être cumulées pour augmenter encore la prise en charge des travaux d’isolation de vos murs par l’intérieur ou l’extérieur. Il faut cependant que tous les critères quant aux ressources, au logement et à l’amélioration de la performance énergétique soient respectés.

Pourquoi l’isolation des murs est-elle aussi importante ?

C’est très facile à comprendre quand on sait qu’entre 20 et 25 % de la chaleur s’échappe par les murs de votre maison. L’isolation par l’extérieur ou l’isolation par l’intérieur peut résoudre ce problème de déperdition de chaleur.

Il faut savoir que chacune de ces deux méthodes présente des avantages et des inconvénients. De plus, elles bénéficient des mêmes règles concernant les aides que vous pouvez obtenir dans le cadre de ces travaux. Il faut savoir cependant qu’en termes de performance, la grande gagnante reste l’isolation par l’extérieur.

Pour que les travaux présentent un réel impact sur les économies d’énergie réalisées, il faut qu’ils respectent certains critères :

  • Passer par un professionnel reconnu garant de l’environnement ou RGE est important et de toute façon, il conditionne certaines aides financières versées par l’État.
  • Il faut être vigilant sur le choix des matériaux, mais également sur la qualité de la pose, sur la résistance thermique et sur l’étanchéité à l’air, mais aussi sur la ventilation.

Quels types d’isolants pour l’isolation des murs par l’intérieur ?

Le choix de l’isolant est différent de celui qui est utilisé pour la toiture ou les sols, il doit proposer une tenue mécanique irréprochable pour éviter le tassement au fil du temps. Le certificat Acermi permet de s’assurer de sa parfaite rigidité. Il peut être :

  • En laine de roche ;
  • En laine de verre ;
  • En laine de chanvre ;
  • En plumes de canard ;
  • En laine de bois ;
  • En polyuréthane ;
  • En polystyrène expansé ;
  • En laine de coton ;
  • En textile recyclé ;
  • En laine de lin.

Comment savoir si votre habitation est bien isolée ?

Il n‘est pas toujours simple de déterminer le degré d’isolation de votre habitation, mais certains signaux peuvent tout de même vous aider. C’est le cas si vous avez froid l’hiver alors que vous bénéficiez d’un système de chauffage performant. C’est aussi vrai si vous ressentez des courants d’air, surtout au niveau des ouvertures, et si vous constatez la présence de disparité de la température d’une pièce à l’autre.

Soyez également vigilant sur un taux d’humidité important et éventuellement certaines traces en cette faveur, comme des traces de moisissures, mais également un papier peint qui se décolle ou une peinture dégradée.

Si vous avez un doute, faites réaliser un bilan thermique qui vous renseignera aussitôt et qui peut vous donner certaines pistes sur vos priorités en matière d’isolation. Sachez que le défaut d’isolation impactera votre DPE en cas de mise en vente du logement. Il est établi par un professionnel certifié et votre habitation est classée de A à G, A étant la meilleure note et G, la pire en matière de performance énergétique.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Les aides financières pour l’isolation des murs»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires