Les aides financières pour une chaudière gaz à condensation

Si vous décidez de changer votre ancienne chaudière par une chaudière gaz à condensation plus intéressante au niveau des économies d’énergie notamment, le prix sera plus élevé. Cependant, pour alléger un peu votre facture, vous pouvez bénéficier d’aides qui varient dans leurs conditions d’attribution et leurs montants en fonction des revenus notamment. Voici tout ce que vous devez savoir !

Concept d'économie sur le chauffage avec une tirelire sur le radiateur
© istock

Pourquoi opter pour une chaudière gaz à condensation ?

La chaudière gaz à condensation offre de multiples atouts : elle vous permet de réaliser de véritables économies d’énergie et elle diffuse une chaleur douce et régulière qui offre un vrai confort de vie. Ces aides sont destinées à favoriser et à encourager de nouveaux modes de chauffage plus respectueux de l’environnement, moins polluants et moins coûteux. Elles sont multiples et certaines peuvent être cumulées. Les chaudières éligibles sont celles à très haute performance énergétique. Il faut que l’efficacité soit supérieure ou égale à 92 %.

Quelles sont les aides proposées par l’État ?

Les aides auxquelles vous pouvez prétendre sont en fait conditionnées au fait de faire appel à un professionnel certifié RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement.

Certaines sont également disponibles dans certaines conditions de ressources et concernant les ménages aux revenus modestes. C’est le cas du chèque énergie et de l’Anah. Seuls le prêt à taux zéro la TVA à taux réduit ou le Certificat d’Économie d’Énergie s’adressent à tous les ménages.

Depuis la RE 2020 du 1er janvier 2022, les chaudières au fioul sont interdites concernant les constructions neuves et en rénovation.

Aides Montants À qui s’adresse-t-elle ? Conditions d’attribution
MaPrimeRénov' 1 200 € pour les ménages très modestes

800 € pour les ménages modestes

Propriétaires occupants Intervention d’un professionnel certifié RGE

Soumise à plafonds de revenus

MaPrimeRénov' Sérénité  50 % du montant HT de travaux pour les revenus très modestes

35 % du montant HT de travaux pour les revenus modestes

Propriétaires occupants Soumise à condition de
revenusGain énergétique d'au moins 35 %
Certificats d'Économie d'Énergie (CEE) De 90 à 420 € Locataires

Propriétaires occupants
ou bailleurs

Intervention d’un
professionnel RGE
Éco-prêt à taux 0 Jusqu'à 15 000 € pour un type de travaux

25 000 € pour deux travaux

50 000 € pour trois travaux

Propriétaires occupants
ou bailleurs
Intervention d’un
professionnel RGE
Taux de TVA réduit Taux de TVA réduit à 5,5 % Propriétaires ou locataires occupants

Bailleurs

Installation d'une chaudière gaz par un professionnel

Une habitation achevée depuis plus de 2 ans

Chèque énergie De 48 à 277 € Propriétaires ou locataires occupants Sous condition de ressources
Aide des collectivités locales Le montant des aides est très variable Propriétaires occupants et les bailleurs

Bailleurs

Les conditions d’obtention sont variables

Ma PrimRenov

Ce dispositif remplace le crédit d’impôt transition énergétique ou CITE et la prime de l’Anah Habiter Mieux Agilité, il existe depuis janvier 2020.

Le montant de la prime est dépendant du plafond de ressources. Son montant est fixé à :

  • 1 200 euros pour les ménages bleus
  • 800 euros pour les ménages jaunes
Important :
Les chaudières gaz ne donnent plus droit à Ma PrimeRenov’ à partir de janvier 2023.

Elle est accessible aux propriétaires occupants sous condition de revenus et aux syndicats de copropriétaires. Les locataires et les propriétaires bailleurs ne peuvent pas en profiter. L’habitation concernée doit dater de 15 ans au moins. Il faut faire la démarche pour l’obtenir sur le site de maprimerenov.gouv.fr avant de commencer les travaux.

Ma PrimRenov Sérénité

Cette prime remplace le dispositif Habiter Mieux sérénité de l’Anah et vous permet d’obtenir une aide dans le financement de vos travaux de rénovation énergétique si ceux-ci permettent de réaliser au moins 35 % d’économies d’énergie. Ce dispositif concerne le changement du système de chauffage.

Il faut savoir que cette prime finance un plafond de travaux déterminé de 30 000 euros HT. Par la suite, elle peut subventionner :

  • 50 % HT du coût des travaux pour les ménages, classés bleus.
  • 30 % HT du montant des travaux pour les ménages classés jaunes.

Elle s’adresse aux foyers très modestes et modestes et seulement aux propriétaires occupants à condition qu’il s’agisse de leur habitation principale et que celle-ci date de plus de 15 ans.

Les Certificats d’Économie d’Énergie

Pour aider les ménages à réduire leur consommation énergétique, les fournisseurs d’énergie et de carburant doivent fournir des Certificats d’Economies d’Énergie ou CEE à la demande de l’État. Ils sont valables dans le cadre du changement de votre ancienne chaudière. Ils remplacent également la Prime Coup de Pouce qui ne peut plus être activée pour la chaudière.

Leur montant varie entre 90 et 420 euros selon de nombreux critères comme le niveau des ressources et le nombre d’habitants, la zone géographique et le type de logement et sa superficie. Cette aide est accessible à tous les ménages à condition d’être propriétaire bailleur ou occupant ou locataire et que l’habitation date de plus de deux ans.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro permet de bénéficier d’un prêt sans intérêts, ces derniers étant pris en charge par le gouvernement. Il permet de financer l’achat de la chaudière et son installation. Son plafond est fixé entre 15 000 et 50 000 euros. Il est accessible à tous si vous êtes propriétaire ou copropriétaire et que les travaux concernent votre habitation principale. Il faut également que votre chaudière vous permette de faire des économies d’énergie réelles.

Le taux de TVA réduit

Pour l’installation de votre chaudière, vous avez également accès au taux de TVA réduit à 5.5 %. Pour cela, il faut que le matériel soit installé par un professionnel certifié RGE et que l’habitation soit achevée depuis plus de deux ans.

Le chèque énergie

Le chèque énergie peut être utilisé pour payer vos factures énergétiques, mais également pour la réalisation de vos travaux de rénovation énergétique. Son montant varie entre 48 et 277 euros maximums. Il est calculé selon vos revenus et le nombre d’occupants dans le logement. Il est valable un an et il est versé directement sans avoir à en faire la demande. Il est envoyé directement à l’entreprise qui réalise la pose de la chaudière.

Les aides locales

Certaines communes ainsi que les collectivités de la région ou du département peuvent proposer des primes dans le cadre des économies d’énergie. N’hésitez pas à vous renseigner afin d’en profiter. Les conditions d’attribution variant d’une région à l’autre, renseignez-vous.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Les aides financières pour une chaudière gaz à condensation»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires