30 plantes comestibles sauvages facilement indentifiables

Il existe de nombreuses plantes sauvages comestibles qui peuvent être très agréables à consommer. Toutefois, comme pour la cueillette des champignons, vous ne pouvez pas ramasser n’importe quelle plante. Il faut savoir les identifier parfaitement. Voici quelques plantes que vous pouvez déguster sans problème !

Plantes Comestibles Sauvages
© istock

Le plantain lancéolé

Plantain Lanceole
© istock

Le plantain est une plante sauvage parfaitement comestible. Les fleurs comme les feuilles se dégustent. Ces dernières sont cuisinées en salade, mais également cuites dans une soupe. Il est préférable de sélectionner les jeunes pousses qui sont moins amères. Les fleurs sont préparées en les poêlant ou intégrées à une salade verte.

Les orties

Orties
© Pixabay

Les orties sont très connues pour leur désagréable effet sur la peau quand on est à leur contact. C’est également une plante comestible facile à identifier. Les feuilles sont cuisinées en soupe ou en salade et ce sont les parties les plus consommées. Cependant les graines et les racines peuvent également être dégustées.

L’ail des ours

Ail Des Ours
© Pixabay

L’ail des ours est délicieux, mais il peut être confondu avec le muguet qui lui est très toxique. Cette plante se mange entièrement. Les feuilles font de délicieux pestos, mais les graines, les bourgeons, les tiges, les fleurs ainsi que les bulbes sont comestibles. Ne déterrez pas les bulbes pour que la plante puisse repousser.

Le pourpier potager

Pourpier Potager
© istock

Le pourpier potager est aussi une plante sauvage comestible. Les feuilles se consomment aussi bien sous forme de pesto qu’en salade. Elles sont cuites et intégrées à des soupes. Les tiges sont comestibles également, mais elles sont moins fréquemment utilisées.

Le pissenlit

Pissenlits Pelouse
© istock

Tout se mange dans cette plante sauvage comestible : les feuilles, les racines et les fleurs. Les feuilles se mêlent aux poêlées de légumes ou sont cuisinées comme des épinards. Vous faites revenir les racines à la poêle et les fleurs peuvent être à l’origine de confiture qui est couramment appelée la cramaillotte. Vous trouvez des pissenlits un peu partout dans la nature.

La pâquerette

Paquerette
© Pixabay

La pâquerette est une jolie fleur qui pousse en quantité un peu partout, mais il faut choisir les zones sans pesticide et traitement pour pouvoir les intégrer à vos plats. Cette fleur contient du calcium en grande quantité. Elle est parfaite pour donner une petite note de pep’s à vos salades.

Le trèfle

Trèfles
© istock

Le trèfle est une plante connue de tous. Cependant, il faut savoir que cette plante est délicieuse et consommable. Le trèfle est notamment dégusté en salade. Il est particulièrement apprécié pour accompagner une quiche, des tomates ou une tarte. Il faut le gouter pour s’en rendre compte.

Le gaillet gratteron

Gaillet Gratteron
© Wikipedia

Le gaillet gratteron est une plante facile à reconnaitre, car elle a tendance à s’accrocher aux vêtements et à votre peau du fait de l’aspect rugueux et collant de ses feuilles. Elle se consomme en salade et elle contient beaucoup de vitamines C. Elle est utilisée pour relever vos salades vertes.

La noisette de terre

Noisette De Terre
© istock

Elle est appelée conopode ou noisette de terre, elle doit ce nom à sa saveur qui rappelle la noisette. Elle fleurit entre mai et juillet et vous la consommez de septembre jusqu’au moment où les fleurs apparaissent. Il faut la récolter en grattant la terre pour retirer la racine que vous mangez. Il faut rester très vigilant, car elle peut être confondue avec la grande cigüe qui est toxique et donne des vertiges, des troubles digestifs, des maux de tête et même des convulsions.

Le lierre terrestre

Lierre Terrestre
© istock

Le lierre terrestre est une plante délicieuse, mais assez compliquée à identifier, il faut vraiment apprendre à la reconnaitre pour profiter pleinement de sa saveur. Il est utilisé, une fois séché, en tisane, mais également frais, dans un taboulé ou une salade.

La grande mauve, mauve des bois ou mauve sylvestre

Mauve Sylvestre
© istock

Ses pétales sont dégustés en les faisant revenir à la poêle ou comme des épinards. Elle décore vos entrées et vos plats.

Les ronces

Ronces
© istock

Les ronces sont redoutées et peu appréciées des jardiniers, car elles ont tendance à envahir le jardin. Pourtant, elles ne manquent pas d’attrait, elles sont en effet riches en vitamines C et en tanin. Vous consommez les bourgeons et leurs baies, appelées mûres sauvages, présentent un réel intérêt gustatif. Il faut cependant les cueillir en hauteur, car certains animaux peuvent uriner dessus.

L’oseille sauvage

Oseille Sauvage
© istock

L’oseille sauvage est une plante qui est également surnommée rumex. Elle est utilisée dans de nombreuses recettes. Elle se déguste cuite, dans des soupes, des sauces ou des plats pour en relever la saveur ou encore en salade, crue.

La berce commune

Berce Commune
© istock

La berce commune est une plante comestible qui appartient à la famille des Apiacées. Attention à ne pas la confondre avec la grande cigüe qui est très toxique. On apprécie son goût rappelant celui de la mandarine notamment au niveau de sa tige. Elle s’utilise principalement comme aromate dans différents plats ou dans les cakes.

Le houblon

Houblon
© Pixabay

Le houblon se trouve généralement à proximité des ronces et dans les sols plutôt humides. Vous le récoltez entre juin et septembre. C’est le moment où les jeunes pousses sont les meilleures et se dégustent comme des asperges.

La violette

Violette
© Pixabay

La violette n‘est pas qu’une très jolie fleur décorative, on consomme les fleurs qui décorent vos plats, mais également ses feuilles. Elles sont préparées comme des épinards. Les fleurs aromatisent des confitures, des sirops ou le sucre.

La mélisse citronnée

Mélisse
© Pixabay

La mélisse citronnée est appréciée pour son petit goût de citron. Dans une salade verte ou dans une salade de fruits, quelques petites feuilles suffisent pour apporter une saveur délicieuse. Une fois que vous l’avez fait sécher, vous l’utiliser en infusions ou en tisanes. C’est avant la floraison que ses feuilles ont le plus de goût.

Le sureau noir

Sureau Noir
© Pixabay

Surnommé la vanille du pauvre, le sureau noir est une plante qui est simple à reconnaitre. C’est en août que ses fruits apparaissent, vous permettant de préparer des gelées, des confitures et des sirops. Les fleurs donnent de délicieux beignets et du vin de sureau. Attention, les baies de sureau ne sont consommées qu’une fois cuites. Elles sont très dangereuses crues, puisque durant la digestion, elles se transforment en cyanure. Il ne faut pas confondre le sureau noir avec l’hièble qui est toxique.

Le chardon

Chardon
© istock

Vous pouvez être étonné par la présence du chardon dans cette liste, et pourtant il est comestible. Il faut cependant le récolter au printemps. Vous le faites bouillir dans l’eau et une fois que vous l’avez retiré, vous récupèrerez l’eau pour mettre votre riz à cuire. Il sera alors légèrement parfumé par le chardon.

La bardane

Bardane
© istock

La bardane se consomme en salade, mais si vous la cuisez, vous ferez ressortir sa petite saveur rappelant l’artichaut. Le plus simple est de sélectionner les jeunes pousses. Vous les dégustez crues après les avoir pelées. Vous les trouvez le plus souvent en forêt. Les pétioles se consomment cuits ou crus.

Le bouleau

Bouleau
© istock

Nous connaissons tous le bouleau, mais souvent nous ne savons pas toutes les ressources qu’il présente. Vous prélevez sa sève quand les feuilles commencent tout juste à pousser. Elle est parfaite à boire le matin, elle purifie votre organisme. Les feuilles peuvent être séchées et ensuite frites dans un bain d’huile, elles donnent des chips absolument délicieuses.

Le lamier

Lamier
© istock

Le lamier se trouve facilement dans les prairies et les sous-bois. Vous les récoltez avant la floraison quand ce sont encore de jeunes pousses et de jeunes feuilles. Elles sont délicieuses en salade, mais également cuites comme les épinards, surtout pour les feuilles les plus vieilles. Il est possible également de les intégrer à des sauces, des soupes et des ragoûts.

Le silène

Silène
© istock

Le silène se consomme, cuit ou cru, quand les jeunes pousses apparaissent. Les fleurs sont ajoutées aux salades.

L’arroche étalée

Les jeunes pousses sont consommées crues en salade ou à la manière des herbes aromatiques pour assaisonner une omelette ou une quiche. Les feuilles se consomment comme les épinards. Elles sont cuisinées en soupe, à la vapeur ou en tartes. Les graines s’utilisent aussi dans des plats mijotés, des muffins, des soupes ou dans le pain.

Le macéron

Macéron
© istock

Il faut cueillir les tiges feuillues les plus proches du sol avant que la plante fleurisse. Faites bouillir les feuilles quelques minutes ou cuisez-les à la vapeur. En cuisant, elle perd son petit goût anisé. Elle est dégustée comme les asperges. Les jeunes feuilles sont également servies en salade ou dans les sauces.

L’asperge sauvage

Asperge Sauvage
© istock

Elle contient beaucoup de vitamines et de minéraux. Les jeunes pousses sont délicieuses et très tendres. Elles se dégustent généralement comme les asperges classiques. Les racines sont également comestibles.

La bette maritime

Berce Commune
© istock

La bette maritime est l’ancêtre de la betterave. Elle se cuisine comme les épinards. Vous choisissez les feuilles les plus larges et les plus fermes qui sont les feuilles basales. Supprimez les nervures principales avant de les mettre à cuire. Elle s’intègre bien aux potages, mais également aux quiches et aux crêpes.

L’aubépine

Aubépine
© istock

Vous consommez les cenelles et les jeunes feuilles. Les cenelles peuvent être cuites ou dégustées crues. Elle est parfaite surtout pour épaissir les sauces ou pour être broyée et en faire de la farine. L’aubépine est en effet farineuse et fade.

L’egopode

Gopode
© istock

Si vous la cueillez quand elle est jeune, mangez-la en salade sans hésiter. Si elle est plus ancienne, elle est parfaite dans des soupes ou des tartes.

Le nombril-de-Vénus

Nombril De Venus
© istock

Vous consommez ses fleurs et ses tiges en salade, elle est riche en fer, en minéraux et en vitamines. Elle présente des propriétés anti-douleur.

Deco et Ambiances

1061

Aucun commentaire à «30 plantes comestibles sauvages facilement indentifiables»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires