Comment bien équiper votre tableau électrique ?

Le tableau électrique est un équipement essentiel. En effet, il est au cœur de l’installation électrique de votre logement. Pour installer cet élément de protection indispensable, qui répond à des normes précises, il faut suivre certaines règles.

Quiper Tableau électrique
© istock

Qu'est-ce qu'un tableau électrique ?

Un tableau électrique, qu'on appelle aussi un tableau de répartition, est en quelque sorte l'intermédiaire entre le réseau d'électricité extérieur et celui de votre logement. Il est relié à toutes les sources d'électricité de l'appartement ou de la maison.

Il est important de choisir un tableau électrique de qualité, car il assure à la fois la distribution de l'électricité et la protection du logement et de ses occupants. Ce tableau électrique est placé dans une sorte de boîtier, qu'on appelle la gaine technique de logement, ou GTL. Le tableau est complété par deux autres installations. La première est le compteur électrique, qui enregistre la consommation électrique du foyer.

La seconde est le disjoncteur d'abonné. Cet appareil général de coupure et de protection, ou AGCP, protège les occupants du logement. En effet, en cas de problème, ou si la consommation dépasse un certain seuil, il coupe l'électricité.

Le tableau électrique est souvent placé dans un placard, à l'entrée du logement, ou dans le garage. En fait, il peut être installé dans d'autres pièces, à condition qu'elles ne soient pas trop humides et qu'il n'y ait pas de risques de projection d'eau.

Enfin, il est à noter que la taille du tableau électrique dépend de la superficie du logement où il doit être installé.

Les équipements essentiels du tableau électrique

Il existe deux types de tableaux électriques :

  • le tableau pré-équipé, prêt à fonctionner ;
  • le tableau nu, sur lequel doivent être installés, dans le respect des normes, les principaux composants.

Parmi ces équipements obligatoires, on trouve d'abord un interrupteur différentiel. Son rôle est de détecter d'éventuelles fuites de courant et de mesurer son intensité. Si celle-ci dépasse un certain seuil, l'interrupteur coupe le courant électrique.

À cet interrupteur différentiel s'ajoutent des interrupteurs, ou disjoncteurs, divisionnaires, placés à côté de l'interrupteur différentiel. Il en existe un par ligne, ou rangée, chacun étant relié à l'un des circuits électriques du logement.

Si un court-circuit ou une surcharge électrique se produisent sur l'un de ces circuits, le disjoncteur concerné coupe le courant électrique. De leur côté, les borniers de raccordement permettent, comme leur nom l'indique, de relier l'installation électrique aux différents conducteurs que sont la phase, le neutre et la terre.

Les peignes électriques, installés eux aussi dans le tableau électrique, distribuent la tension électrique. Il existe encore d'autres installations, comme l'obturateur et la barrette de terre.

Tableau électrique
© istock

D'autres composants

Vous souhaitez sans doute que votre tableau électrique soit le mieux équipé possible. Pour cela, vous pouvez ajouter des modules complémentaires aux équipements obligatoires.

Ainsi, vous pouvez installer, sur le tableau électrique :

  • Un parafoudre. Il protège le logement contre les surtensions provoquées par la foudre. Il est à noter que cet équipement est obligatoire dans certains départements.
  • Un contacteur jour/nuit. Il déclenche certains appareils électriques, comme le ballon d'eau chaude, durant les heures creuses.
  • Un délesteur. Son rôle est de couper un ou plusieurs circuits non prioritaires, afin que la consommation électrique demeure dans certaines limites.
  • Un télérupteur, qui sert à commander un même circuit d'éclairage depuis des interrupteurs différents.
  • Une minuterie, appelée aussi relai temporisé. Elle permet l'extinction automatique d'un éclairage, après un certain laps de temps.
  • Un télévariateur modulaire. Il permet de moduler l'intensité lumineuse de l'éclairage.

Des normes à respecter

L'équipement du tableau électrique doit se faire dans le strict respect de la norme NF C 15-100, qui régit les installations électriques des bâtiments résidentiels.

Cette norme précise notamment les règles qui doivent présider à l'installation et à l'équipement du tableau électrique. Dans les logements neufs, il est obligatoirement installé dans une gaine technique de logement (GTL).

Par ailleurs, cette norme impose que le tableau électrique soit d'un accès facile, sauf pour les enfants. Aussi doit-il être situé à une certaine hauteur. De même, l'ensemble doit être accessible aux personnes à mobilité réduite. Par ailleurs, chacun des éléments du tableau doit être bien apparent.

D'après cette norme, le tableau électrique doit comprendre un interrupteur, ou disjoncteur, différentiel. Par ailleurs, il doit également comporter des interrupteurs différentiels d'une intensité particulière, adaptés au fonctionnement de certains appareils, comme la machine à laver ou le lave-vaisselle.

La norme prévoit également que le tableau électrique soit conçu pour que, une fois installés les composants essentiels, il soit encore possible de mettre en place des modules complémentaires, comme un parafoudre ou un délesteur. Elle prévoit encore d'autres règles, notamment en ce qui concerne la liaison des circuits électriques aux systèmes de protection.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Comment bien équiper votre tableau électrique ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires