À quelle hauteur doit-on installer un tableau électrique ?

Les travaux concernant l’électricité sont toujours un peu sensibles. Une mauvaise installation peut être source d’incidents ou d’accidents graves et son installation obéit de ce fait à des règles bien précises, permettant de les éviter. La hauteur du tableau électrique en fait partie. Nos explications et les repères nécessaires !

Tableau électrique
© istock

La norme NF C 15-100 est celle qu’il faut respecter quand vous vous lancez dans des travaux sur les installations électriques à basse tension. Elle permet d’assurer la protection des personnes et des biens situés dans l’habitation et de garantir la sécurité de l’installation. Elle régit également la hauteur du tableau électrique.

Tableau électrique : que recommande la norme NF C 15-100 ?

La norme fixe les hauteurs réglementaires en matière de sécurité et d’accessibilité concernant le tableau électrique.

Voici les éléments figurant dans la norme :

  • La manette du disjoncteur d’abonné qui est également nommé dispositif de coupure d’urgence doit être installée à la hauteur comprise entre 0.90 et 1.80 mètre pour rester accessible facilement en cas de besoin.
  • Les manettes concernant les disjoncteurs divisionnaires qui sont également présents sur le tableau seront situées à une hauteur de 1 mètre et 1.80 mètre. Cette hauteur est cependant ramenée à 0.50 mètre au minimum si le coffret électrique est parfaitement protégé par une porte.

Ces indications concernant la hauteur du tableau électrique sont conçues pour la protection de tous. Les manettes doivent effectivement être situées à une hauteur qui permet aux adultes d’y accéder, mais tout en restant hors de la portée des enfants. C’est pourquoi la hauteur minimale d’un mètre est déterminée, rapportée à 0.50 mètre si le tableau électrique est protégé par un petit meuble et une porte. Celle-ci sécurise alors l’accès aux manettes et au coffret en général.

La norme prévoit également des hauteurs différentes spécialement déterminées dans le but de faciliter l’accès aux commandes par les personnes âgées ou les personnes à mobilité réduite. Cela leur permettant d’atteindre facilement les manettes des disjoncteurs et les différentes commandes en cas de besoin.

Les recommandations concernant les personnes à mobilité réduite

Si le logement est occupé par des personnes à mobilité réduite, des personnes âgées ou de petites tailles, il faut tenir compte de cette spécificité et la norme ne l’a pas oublié. L’accessibilité du tableau électrique aux occupants est un impératif.

  • La hauteur réglementaire passe alors de 1.80 mètre à 1.30 mètre concernant le disjoncteur général qui doit être parfaitement accessible. De ce fait, le dispositif de coupure d’urgence est situé à une hauteur comprise entre 90 mètre et 1.30 mètre.
  • Les manettes qui permettent de couper ou de rallumer les disjoncteurs divisionnaires doivent également être accessibles sur le tableau électrique. C’est le cas de tous les dispositifs de commande.
  • Le tableau électrique doit dans cette situation spécifique, être installé à une hauteur de 0.75 mètre à 1.30 mètre.

C’est l’assurance que les occupants peuvent accéder à tout moment aux différentes commandes de leur tableau électrique, sans rencontrer de problème particulier.

Les autres recommandations de cette norme

La norme ne s’occupe pas que de la hauteur du tableau électrique, elle balaye un champ plus large qui comprend d’autres éléments. C’est le cas notamment pour la GTL elle-même.

À propos du tableau électrique, elle oblige également à laisser sur les rangées de modules, un nombre suffisant d’emplacements vides. L’objectif est de permettre d’agrandir éventuellement l’installation électrique ou d’ajouter des prises ou des volets électriques éventuellement. Les règles dans ce domaine sont les suivantes. Il faut laisser 20 % de modules libres pour une habitation individuelle et 6 modules libres, dans le cas d’un logement en résidence collective.

Concernant l’ETEL (l’espace technique du logement, dans lequel est placée la GTL), la norme donne des indications au sujet des dimensions minimales qui sont de : 25 cm de profondeur, de 60 cm, de largeur et une hauteur qui se situe nécessairement du sol au plafond.

En plus, il est indispensable de prévoir un emplacement sous le tableau. Celui-ci permet de positionner le coffret de communication. Dans tous les cas, vous vous référez à la norme NF C 15-100 pour avoir une idée plus précise des recommandations.

Deco et Ambiances

1061

Aucun commentaire à «À quelle hauteur doit-on installer un tableau électrique ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires