Installer une pompe à chaleur : ce qu’il faut savoir

La pompe à chaleur est un mode de chauffage économe et performant. Elle prélève la chaleur dans l’air, l’eau ou le sol, puis la transfère dans le logement, sous forme de chauffage ou d’eau chaude sanitaire. Avant de faire installer cet appareil chez vous, il faut vous renseigner sur les démarches à accomplir, le type de pompe à chaleur et les aides financières disponibles.

Installer Pompe A Chaleur
© istock

Les étapes préalables

Avant d'installer la pompe à chaleur, il faut vérifier certains points. Ainsi, une étude thermique, réalisée par un professionnel, mesure les besoins du logement en termes de chauffage.

Si cette étude révèle des déperditions d'énergie trop importantes, il faudra d'abord procéder à l'isolation du logement, condition de l'efficacité de la pompe à chaleur.

En fonction de la dimension et de la configuration des pièces, du réseau de chauffage existant ou encore des habitudes de consommation, ce travail permettra de choisir une pompe à chaleur dont les performances seront le mieux adaptées au logement. Si elle est trop puissante ou sous-dimensionnée, elle sera à la fois moins performante et moins économique.

C'est pendant cette phase préalable à l'installation que l'emplacement de l'appareil sera choisi. En raison de son caractère parfois bruyant, il vaut mieux le poser dans une pièce moins fréquentée, comme le garage. Veillez aussi à ne pas installer l'unité extérieure de l'appareil trop près du domicile de vos voisins ; ou, du moins, pensez à les prévenir.

Avant de procéder à cette installation pompe à chaleur, il convient également de vérifier la compatibilité du réseau de chauffage existant avec ce nouvel équipement.

Quel type de pompe à chaleur choisir ?

Choisir Pompe A Chaleur
© istock

Il existe en effet différentes sortes de pompes à chaleur. Ainsi, la pompe air-air, ou aérothermique, capte l'énergie dans l'air extérieur, le réchauffe et le réinjecte dans le logement.

C'est un système qui s'adapte à la plupart des réseaux de chauffage et ne nécessite pas la présence d'un espace extérieur trop vaste. D'une installation assez simple, ce type de pompe à chaleur convient mieux, cependant, à des régions au climat assez doux.

En puisant aussi l'énergie dans l'air extérieur, la pompe air-eau fournit l'eau du circuit de chauffage et l'eau chaude sanitaire. C'est dans le sol que la pompe à chaleur géothermique prélève l'énergie dont elle a besoin.

Son installation est plus complexe et exige la présence d'un terrain assez grand. Ce type d'appareil convient très bien pour alimenter un plancher chauffant par exemple. Quant à la pompe à chaleur eau-eau, ou hydrothermique, elle puise la chaleur dans une nappe d'eau souterraine.

Le rendement de la pompe à chaleur

Pour choisir votre pompe à eau, il faut pouvoir mesurer son rendement. C'est ce qui permettra à l'appareil d'être aussi performant que possible, tout en vous permettant de faire des économies sur votre facture énergétique.

En règle générale, le rendement des pompes à chaleur est excellent, puisqu'elles diffusent plus d'énergie qu'elles n'en consomment. Il est cependant nécessaire de choisir un appareil dont les performances s'adaptent au mieux à la nature et aux dimensions de votre logement.

Pour cela, il faut être attentif à un indicateur essentiel : le coefficient de performance de l'appareil, ou COP. Il mesure le rapport entre l'énergie fournie par la pompe à chaleur et celle dont elle a besoin pour la produire.

Plus ce coefficient est élevé, plus l'appareil vous permettra de réaliser des économies d'énergie. Ce COP varie, en moyenne, entre 3 et 5. Dans le premier cas, cela signifie que, pour 1 kWh d'énergie utilisée, la pompe à chaleur en restitue 3.

En fonction des saisons, et de la température extérieure, le rendement de certains types de pompes à eau peut légèrement varier.

Les aides disponibles

Aides Pompe A Chaleur
© istock

L'installation d'une pompe à chaleur peut mobiliser un budget non négligeable. Mais des aides existent pour vous permettre de faire face à ces dépenses.

Dans le cadre du dispositif des Certificats d'économie d'énergie (CEE), des primes énergie, proposés par les fournisseurs d'énergie, peuvent vous aider à financer l'installation d'une pompe à chaleur.

C'est aussi le cas de MaPrimeRénov', qui remplace le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Elle s'adresse désormais à tous, mais le montant de l'aide est modulé en fonction des revenus. Cependant, seuls certains types de pompes à chaleur sont éligibles à cette aide.

Par ailleurs, la prime Coup de pouce chauffage peut être versée aux particuliers souhaitant remplacer leur chaudière au gaz ou au fioul par un système de chauffage plus performant, comme la pompe à chaleur.

De même, l'installation de certaines pompes à chaleur permet de profiter de l'éco-prêt à taux zéro. C'est également le cas pour la TVA à taux réduit, à condition que le particulier s'adresse à la même entreprise pour acheter et installer le matériel.

Enfin, l'Agence nationale pour l'habitat (ANAH) octroie des primes pour la pose d'une pompe à chaleur.

Deco et Ambiances

597

Aucun commentaire à «Installer une pompe à chaleur : ce qu’il faut savoir»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires