Vrillette du bois : comment l’éliminer ? Quel traitement ?

La vrillette du bois est un petit insecte pouvant causer de gros dégâts. Elle est d’ailleurs surnommée « l’horloge de la mort ». Elle va s’attaquer, comme son nom l’indique, aux éléments en bois de l’habitation. Ce peut être la charpente, le plancher, etc.. La structure de la maison peut alors se retrouver dangereusement fragilisée si le problème n’est pas pris en charge. Nous vous proposons donc de découvrir comment éliminer la vrillette du bois.

Vrillette Bois Insecte
© Istock

La vrillette du bois

La vrillette du bois est un coléoptère qui, comme les capricornes ou les termites, s’attaque au bois. Il en existe 4 types dont les plus communs sont la grande ou grosse vrillette du bois et la petite vrillette du bois. La femelle peut donner naissance à 200 œufs durant la saison estivale et ce, directement dans le bois. La période larvaire est celle qui dure le plus longtemps. C’est aussi la période où elle s’alimente.

La grande ou grosse vrillette du bois

La Xestobium rufovillosum est le nom scientifique de la grande vrillette du bois. Celle-ci mesure en moyenne entre 5 et 8 mm, ce qui permet de la repérer plus facilement. Son corps est de forme allongée, plutôt globuleuse et massive dont la tête se dissimule dans le thorax. Ce dernier est triangulaire, mais avec chaque angle arrondi. Sa couleur foncée présente des marbrures dans les tons bruns. Au repos, ses ailes sont protégées chacune par une carapace, c’est ce que l’on appelle les élytres. Ceux-ci sont recouverts de poils d’un jaune blanchâtre. Elle possède des antennes qui sont divisées en trois. Ses œufs font une taille d’environ 0,6 mm et sont d’un blanc ivoire. La coquille est lisse et va laisser place à une larve de cette même couleur totalement recouverte de poils jaunes. Elle peut atteindre jusqu’à 10 mm. Elle aime les environnements ayant un taux d’humidité de 22 % et une température entre 22° et 25°.

La petite vrillette du bois

L’anobium punctatum est le nom scientifique de la petite vrillette qui mesure, quant à elle, entre 3 et 5 mm. Son corps est de forme allongée, quant à sa tête, elle est recouverte d’un capuchon. Il est de couleur brun, noir. Elle possède aussi des élytres pour recouvrir ses ailes qui présentent des stries et des points. La petite vrillette du bois a trois paires de pattes et des antennes. Ses œufs sont très petits puisqu’ils font 0,5 mm. Ils sont presque invisibles et d’un blanc laiteux. La larve mesure de 5 à 7 mm et est d’un blanc tirant sur le jaune. Elle est recouverte de poils fins blonds. Elle préfèrera un environnement dont le taux d’humidité avoisine les 10 % et où la température est de 20°.

Vrillette Bois
© Istock

Détecter leur présence

Pour lutter contre la vrillette du bois, il est indispensable de pouvoir détecter leur présence le plus rapidement possible. Rassurez-vous, en étant un peu vigilant, il est très facile de les repérer. Vous pouvez pour cela vous fier à différents critères. Si vous constatez de petits trous ronds très réguliers dans le bois, ce peut être l’œuvre des vrillettes. Il peut y en avoir un nombre plus ou moins important et ils peuvent être localisés à un seul endroit ou non. Les trous feront entre 3 et 4 mm pour les grandes vrillettes du bois et entre 1 et 2 mm pour les petites vrillettes. De plus, si vous constatez une sciure bien fine, vérifiez sa provenance, que ce soit sur un meuble ou ailleurs, cela peut être un signe de la présence de ces dévastateurs. Vous pouvez repérer des grandes vrillettes sur vos fenêtres ou sur les rebords, car ce sont des insectes qui sont particulièrement attirés par la lumière. Néanmoins, les petites vrillettes seront plus difficiles à repérer. Il faudra alors se lancer dans la recherche de petits trous pour repérer où elles peuvent se trouver. La vrillette va se loger dans les bois plutôt tendres dans lesquels la charpente, les meubles ou encore vos poutres peuvent avoir été fabriqués.

Les dégâts causés par les vrillettes

Comme nous l’avons évoqué plus tôt, ce sont les larves de la vrillette des bois qui causent un réel danger. Ce cycle peut durer de 1 à 10 ans et c’est pendant cette période qu’elle va causer des dégâts très importants. Ces coléoptères vont en premier lieu s’attaquer au meuble, mais ce peut être aussi au plancher ou encore à la charpente. Dans ce cas, c’est toute la stabilité et la solidité de la structure de la maison qui est en danger. Elles apprécient tout particulièrement l’aubier, mais également d’autres bois tendres comme le chêne pour la grande vrillette, par exemple.

Se débarrasser des vrillettes du bois

Une fois repérées, il est primordial d’éliminer les vrillettes du bois le plus rapidement possible. Que ce soit des petites ou des grandes vrillettes du bois, les traitements sont similaires. Néanmoins, les méthodes vont varier en fonction du niveau d’infestation et de ce que vous devez traiter. Pour prévenir leur apparition, surveillez le taux d’humidité dans votre maison. Toutes les infiltrations doivent être gérées et l’apparition de champignons traitée pour éviter un environnement favorable aux vrillettes. L’hiver, il est préférable de ne pas surchauffer et de contrôler régulièrement les bois de votre maison.

Vrillette Du Bois
© Istock

Traitement des meubles en bois

  • Pour traiter un meuble ou un objet qui n’a aucune valeur, il est préférable de simplement s’en débarrasser. On veillera alors à le fermer de façon hermétique avant de le jeter.
  • Si l’infestation de vrillettes est encore légère, vous pouvez commencer par décaper votre meuble, puis procéder à un traitement avec un insecticide naturel et adapté.
  • Pour une infestation plus importante, deux solutions : vous pouvez procéder soit à une fumigation, qui consiste à tuer les insectes avec un gaz, soit par anoxie, c’est-à-dire en enfermant dans une housse étanche prévue à cet effet, votre objet ou votre meuble. Tout l’air devra être extrait pour asphyxier les vrillettes.

Traitement des planchers et des charpentes

  • Pour une infestation légère, on pourra passer un insecticide résiduel durant au moins 3 ou 4 ans et ce, tous les ans.
  • Pour une infestation plus importante, il est alors nécessaire de faire appel à un professionnel. Celui-ci va, au préalable procéder au sondage pour connaître les endroits qui subissent une infestation. Dans un second temps, les zones endommagées vont être retirées. Puis, il va procéder au brossage et au dépoussiérage, qui sont les étapes préalables, pour préparer le bois avant la réalisation du traitement en profondeur. Pour terminer le professionnel va procéder au nettoyage, à l’élimination des déchets et enfin, à une application en surface ou à une injection de produit en profondeur.

Aucun commentaire à «Vrillette du bois : comment l’éliminer ? Quel traitement ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires