Qu’est-ce qu’une ventilation primaire ?

Il ne peut pas y avoir d’évacuation correcte des eaux usées et des eaux vannes sans une ventilation primaire efficace. Celle-ci prévient les variations de pression dans les colonnes de chute des eaux usées. C’est un accessoire qui est nécessaire pour que l’évacuation se fasse dans les meilleures conditions. Zoom sur la ventilation primaire !

Ventilation Primaire Canalisations
© istock

Ventilation primaire : quelle est sa fonction ?

Dans la maison, les eaux ménagères ou usées, qui proviennent des équipements comme la baignoire, la douche, l’évier…, sont évacuées dans une colonne de chute appelée aussi colonne de descente verticale. Les eaux-vannes sont également évacuées de cette manière, mais dans une colonne de chute différente. Pour que ces colonnes fonctionnent parfaitement, elles sont prolongées en toiture, à l’air libre et au-dessus des immeubles : c’est ce que l’on appelle la ventilation primaire.

Cette dernière est idéale pour éviter les variations de pression dans les descentes d’eaux usées et évacuer les odeurs des eaux-vannes et ménagères. Quand l’eau coule dans la colonne, un effet de pompe permet d’aspirer les gardes d’eau des siphons qui sont évacuées par les équipements sanitaires. Si le siphon n’est pas équipé de garde d’eau, donc de bouchon hydraulique, cela signifie qu’il passe directement entre l’air des égouts et celui de la pièce qui l’abrite et les odeurs seraient alors complètement insupportables.

Les ventilations primaires des différentes colonnes sont regroupées dans la plupart des cas en une seule. Il existe un moyen alternatif à la ventilation primaire, c’est le clapet équilibreur de pression.

Le cas de la chute unique

Les eaux usées de cuisine ou de salle de bain ou les eaux-vannes, c’est-à-dire celles des WC, sont évacuées par la même colonne de chute verticale qui est alors appelée chute unique. Dans ce cas, vous devez absolument réaliser une évacuation secondaire. Celle-ci va alors créer une évacuation rapide d’une grosse quantité d’eau. Cela permet de provoquer l’aspiration de la garde d’eau des siphons des différents équipements sanitaires qui sont raccordés sur une seule et même chute.

Dans le cadre de la chute unique : la ventilation est obligatoirement secondaire. Elle est réalisée via une canalisation parallèle qui relie alors chaque siphon à la ventilation primaire. Il est possible d’employer un système de canalisation particulière comme la Chutunic de Nicoll.

Une autre solution consiste à installer des clapets aérateurs, reniflards ou anti-vide sur la colonne qui remplace alors la ventilation secondaire. Ils sont constitués d’une membrane qui se soulève dès lors qu’une dépression a lieu. Cela évite le désamorçage du siphon grâce à l’entrée d’air.

Mauvaises odeurs : que devez-vous faire ?

Si vous sentez que des mauvaises odeurs apparaissent dans la cuisine ou la salle de bain, vérifiez que la ventilation primaire a bien la capacité de jouer son rôle. Si le problème persiste, installez un reniflard sur la descente d’eau, placé au-dessus du trop-plein de l’évier ou du lavabo, permet de remédier à la situation. Il est également possible de changer le siphon et de le remplacer par le siphon Wirquin de la marque Wirquin pro qui prévient l’aspiration de sa garde d’eau quand une grosse dépression a lieu dans la colonne de chute, du fait de la présence d’un reniflard.

Les différents réseaux : leurs définitions

Les pluviales : ce sont les eaux qui sont collectées individuellement et acheminées vers les fleuves ou les bassins de récupération. Ces eaux ne sont pas traitées, vous ne devez pas verser des eaux usées dans le collecteur. Dans certaines villes, il est obligatoire pour chaque maison individuelle, d’absorber les eaux de pluie, en partie ou dans leur totalité, dans votre terrain. D’autres autorisent à déverser ces eaux dans les caniveaux.

Les eaux-vannes : ce sont celles des toilettes.

Les eaux ménagères ou usées : ce sont celles des appareils ménagers, de la salle de bain et de la cuisine. Elles sont collectées grâce à deux réseaux différents et elles se retrouvent ensuite dans un collecteur unique avant d’aller dans les égouts. Dans certaines villes, ces eaux sont collectées séparément, traitées et acheminées vers les bassins de récupération ou les fleuves. C’est cependant une pratique qui reste encore assez rare.

Deco et Ambiances

796

Aucun commentaire à «Qu’est-ce qu’une ventilation primaire ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires