Comment utiliser un pot à réserve d’eau ?

Arroser les plantes est indispensable, mais il arrive à tous d’oublier cette corvée ou de ne pouvoir la faire à cause du manque de temps ou d’absences longues et fréquentes de la maison. Il existe heureusement une solution pratique et efficace : le pot à réserve d’eau. Celui-ci est doté d’une partie destinée à contenir l’eau qui alimente progressivement la plante, rendant l’arrosage régulier inutile.

Pot à Reserve D'eau
© Leroy Merlin

Qu’est-ce qu’un pot à réserve d’eau ?

Le pot à réserve d’eau peut être en terre cuite, en bois, en plastique ou en d’autres matériaux. Il peut aussi prendre diverses formes et couleurs, mais, dans tous les cas, il fonctionne sur le même principe.

Il est doté d’un contenant d’eau qui permet d’arroser la plante par le bas, grâce au phénomène de capillarité. Le fond du pot contenant l’eau est séparé de la terre ou de la motte par un filet aux mailles très fines ou par une base percée par laquelle l’eau remonte par petites quantités, empêchant que la plante ne soit inondée. La plante ne reçoit et n’absorbe donc que la quantité nécessaire d’eau, ce qui permet à la réserve de durer longtemps.

Le pot à réserve d’eau est généralement doté d’un système de remplissage par un tuyau ou par une ouverture dans la paroi, ainsi que d’une jauge permettant de surveiller le niveau de l’eau.

Pour quelles plantes ?

Toutes les plantes ne peuvent pas être plantées dans des pots à réserve d’eau. Ainsi, certaines espèces supportent très bien ce mode d’arrosage. C’est le cas de celles qui aiment que la motte soit constamment humide comme les impatiens de Nouvelle-Guinée, les spathiphyllum, les azalées et les bégonias. Vous pouvez aussi planter des plantes vertes comme le dracaena, le caladium, le papyrus, le monstera ou encore, des fougères et des ficus.

D’autres plantes ne doivent toutefois pas être plantées dans des pots à réserve d’eau, car elles aiment les sols secs et ont besoin de très peu d’eau. Ainsi, il faut éviter de planter dans ces pots le céanothe, le pavot, l’arcotis, le bergénia, l’iris ou encore, le gazania. Il faut aussi éviter de planter dans ces pots des plantes grasses ou des plantes aromatiques comme la sarriette, le thym et le romarin qui craignent l’humidité.

Comment bien l’utiliser ?

L’utilisation d’un pot à réserve d’eau est facile et accessible même aux jardiniers les plus novices, mais il y a quelques précautions à prendre :

  • choisir une plante adaptée à ce type de pot, c’est-à-dire une plante qui aime l’humidité ;
  • choisir un pot de la bonne taille, c’est-à-dire un pot ajusté à la taille de la plante, de son système racinaire et à ses besoins en eau. Un pot de petite taille peut étouffer la plante ou même la tuer en inondant ses racines et un pot trop grand peut être une dépense exagérée et inutile ;
  • planter les plantes en pot comme avec les pots traditionnels, mais sans ajouter de billes d’argile ni compacter le terreau afin de laisser l’eau qui remonte par capillarité circuler librement ;
  • tremper les racines des plantes dans de l’eau avant de les mettre en pot pour humidifier la motte et ainsi enclencher la capillarité. Cette dernière peut, en effet, avoir du mal à démarrer avec un terreau très sec ;
  • arroser une première fois la plante comme dans un pot classique, c’est-à-dire par le dessus et laisser l’eau pénétrer jusqu’à la réserve d’eau ;
  • pendant les premières semaines d'utilisation, il est important d’observer la plante pour connaître le rythme auquel il faut remplir la réserve d’eau. Notez cependant que ce rythme peut évoluer en fonction des saisons et en fonction de la croissance de la plante ;
  • veiller à ce qu’il y ait toujours de l’eau dans le réservoir pour ne pas avoir à arroser de nouveau par le haut pour redémarrer le phénomène de capillarité ;
  • veiller à toujours garder le pot propre et à nettoyer le réservoir au moins une à deux fois par an. Un pot à réserve d’eau qui n’est pas régulièrement nettoyé peut voir son réservoir rempli de racines et de terreau. Il peut aussi arriver que le terreau se tasse trop à la base du pot, ce qui peut boucher les voies de circulation de l’eau. Il faut alors décompacter ou même rempoter complètement la plante.
Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Comment utiliser un pot à réserve d’eau ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires