Transplanter un hortensia : quand et comment le faire ?

L’hortensia est une plante qui se présente sous la forme d’un arbuste et qui donne de jolis bouquets de fleurs. Il fleurit de juin à octobre ce qui est appréciable et l’un de ses atouts. Il présente un autre avantage, il peut égayer les zones mi-ombre ou le pied des arbres. Voici comment le transplanter et à quel moment !

Transplanter Hortensia
© istock

L’hortensia : en savoir plus sur cette plante

L’hortensia est également appelé hydrangée et il appartient à la famille des hydrangéacées. C’est un arbuste originaire d’Asie. Ces fleurs se présentent sous la forme de petits bouquets qui sont très esthétiques. De plus, cette plante fleurit très longtemps puisque sa floraison dure de juin à octobre.

De nombreuses variétés sont présentes. La couleur de ces fleurs dépend essentiellement de l’acidité du sol. Sur les sols calcaires ou neutres, la couleur est généralement proche du rose ou du rouge et sur les sols acides, l’hortensia tire sur le bleu. L’intensité varie selon le taux d’acidité effectif.

À quel moment faut-il transplanter un hortensia ?

L’hortensia est un arbuste pour lequel la transplantation reste relativement simple. Il est indispensable cependant de bien suivre les différentes étapes.

Le meilleur moment pour commencer cette opération est le moment où la plante n’a plus de feuilles. C’est souvent le cas en novembre, durant la période de repos végétatif ou lors de l’hivernation.

Attention :
Il faut choisir une période durant laquelle tout risque de gelée est écarté. C’est pour cette raison que la période où c’est possible s’étend d’octobre à mars, mais à condition d’être certain qu’il ne gèle pas. Méfiez-vous des moments où les périodes sont les plus basses et froides.

Comment procéder à la transplantation ?

Dans le cadre de la transplantation de l’hortensia, la méthode reste assez simple. Il suffit de sortir la motte la plus grosse possible en creusant avant assez profondément.

Pour enlever l’hortensia : vous prenez une bêche et vous creusez une tranchée faisant le tour de la plante. S’il reste des racines, sectionnez-les avec beaucoup de soin. Vous faites ensuite levier avec votre pelle pour extraire plus facilement votre motte de terre.

Il est indispensable de rester délicat pour ne pas risquer d’endommager les racines et la plante. L’objectif doit rester le fait de conserver entièrement la motte, c’est en fait essentiel pour une transplantation réussie.

Bon à savoir :
Plus le trou sera plus gros que la motte, plus ce sera facile pour vous. C’est une donnée qui reste très importante.

Comment replanter l’hortensia ?

Vous placez l’hortensia dans le trou que vous avez fait et recouvrez-le avec un terreau riche que vous mélangez à la terre que vous venez d’ôter. Vous devez également tasser le substrat avec soin, il est indispensable que les racines soient toutes en contact avec la terre.

Il faut être vigilant et faire attention, l’apport en eau doit être suffisant après la plantation, et ce, durant une période d’un an après l’opération. En revanche, il ne faut pas que la motte soit trop détrempée.

Rempoter Hortensia
© istock

Comment rempoter un hortensia ?

Cette opération se déroule en deux étapes :

La préparation du pot

  • Choisissez avec soin votre pot. Il sera de préférence en terre cuite et il faut qu’il présente au moins 40 centimètres de profondeur et 40 centimètres de diamètre.
  • Dans le fond de votre pot, ajoutez un lit de graviers ou des billes d’argiles. Cette précaution assure un très bon drainage à votre pot.
  • Préparez ensuite un substrat léger, drainant, mais riche. Il est composé de terre de jardin, d’un terreau d’excellente qualité, de terre de bruyère et également le sable. Le tout sera dosé à parts égales de chacun des composants. Vous y ajoutez ensuite du fumier de cheval ou un compost bien mûr.
  • Déposez ensuite une couche de substrat sur le lit de graviers.
Notre conseil :
il ne faut pas mettre votre hortensia dans de la terre de bruyère pure. Celle-ci est trop pauvre et peu nutritive.

Rempotez l’hortensia

Pour rempoter l’hortensia, vous sortez la motte en faisant attention. Avant de procéder à cette opération, il faut mettre votre hortensia dans l’eau durant un quart d’heure.

Attention :
L’eau doit être à température ambiante et il ne faut pas qu’elle soit calcaire. L’eau de pluie est idéale.

Placez ensuite la motte dans le pot que vous avez bien préparé, remplissez ensuite ce dernier de substrat. Il ne doit rester que quelques centimètres en haut du pot.

Tassez ensuite la terre et arrosez en quantité.

Deco et Ambiances

903

Aucun commentaire à «Transplanter un hortensia : quand et comment le faire ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires