Comment et quand transplanter un hibiscus ?

L’hibiscus est un petit arbuste qui est également appelé mauve rose. L’hibiscus est parfait au jardin pour apporter de la couleur, de la vie à cet espace extérieur. Ses fleurs peuvent présenter une vaste variété de couleurs, du rouge au blanc, en passant par le pêche, le rose, le jaune, l’orange ou le corail. Pour transplanter un hibiscus, suivez le guide !

Hibiscus
© istock

Quand devez-vous transplanter votre hibiscus ?

Concernant la plupart des arbustes, il est recommandé de procéder à la transplantation durant l’automne. L’hibiscus échappe à cette règle puisque le meilleur moment pour sa transplantation est le mois de mars. C’est une période où la végétation n’a pas encore repris. Dans tous les cas, pour une plante en pleine terre ou pour un sujet en pot, il faut agir avec soin pour que le résultat soit ensuite à la hauteur de vos espérances.

Changer des végétaux de place dans le jardin répond à diverses problématiques : soit ; vous avez remarqué qu’il était mal placé au départ, soit parce que vous avez envie de faire évoluer l’esthétique générale de votre jardin.

Cette tâche reste un peu compliquée et pour que l’arbuste reprenne parfaitement bien, il faut être très vigilant sur la manière de procéder. Si vous ne brûlez pas les étapes et que vous suivez bien les conseils, il est très rare que l’opération échoue.

Les hibiscus en pot doivent être rempotés tous les trois ans. C’est un arbuste qui a tendance à fleurir de manière plus abondante quand il est à l’étroit. Vous choisissez alors un pot d’un diamètre très légèrement supérieur à l’ancien.

Rempoter votre hibiscus : les précautions à prendre

Si vous vivez dans une région où les températures sont plus fraîches, il est alors préférable de cultiver votre hibiscus en bac ou en pot.

Le pot que vous choisissez doit présenter une profondeur de 25 cm au moins et doit être percé au fond.

Vous commencez par mettre une belle couche de bille d’argile pour le drainage, sur le quart de la hauteur. Les graviers fonctionnent également parfaitement.

Plantez l’hibiscus dans un mélange de terreau pour géranium ou de compost, de la terre de jardin ou de la terre de bruyère et de pouzzolane ou de terreau.

Entre les rempotages, surfacez la terre, cela consiste à remplacer les 5 premiers centimètres de terre ou à ajouter un bon terreau.

Transplanter votre hibiscus : les différentes étapes

Pour transplanter votre hibiscus dans de bonnes conditions, il est nécessaire de respecter les différentes étapes.

Première étape : déterrez votre hibiscus

Ce n’est pas forcément l’étape la plus simple. Vous devez agir avec précautions afin de ne pas casser les racines de votre plante. Il faut en effet les conserver au maximum afin d’assurer une bonne reprise à votre plante.

Voici comment procéder :

Prenez une pelle droite ou une pelle bêche. Creusez une tranchée d’un diamètre équivalent à l’étalement de l’hibiscus. Plus la motte de terre est importante, mieux c’est. S’il y a encore des racines à l’endroit où vous creusez, il faut les couper de façon très nette en vous aidant du fer de la pelle.

Avec la pelle bêche, soulevez la motte de terre et recommencez cette tâche si les racines sont plus profondes en creusant plus. Ne tirez jamais sur les racines, vous les abimeriez.

Deuxième étape : préparez le déplacement

L’hibiscus peut être compliqué à déplacer, tout dépend de la taille de la motte de terre. Sur une bâche très solide, déposez la motte et l’arbuste. Ensuite, nouez la bâche au tronc, le but est de ne pas perdre de terre.

Troisième étape : la sortie du trou

Vous ne procédez pas à l’extraction de la motte à la verticale. Prenez une planche et glissez-la sous la motte. Vous devez poser votre planche en appui sur le bord du trou. Glissez alors votre motte, protégée par la bâche, dessus.

Transportez-la avec une brouette jusqu’à la zone qui accueillera votre hibiscus.

Quatrième étape : la mise en place de votre hibiscus

Vous réalisez votre trou de préférence quelques jours avant la date de transplantation.

Déposez l’arbuste au fond du trou puis enlevez la bâche avec délicatesse.

Préparez un mélange de terre qui permet à la plante de reprendre plus facilement. Celui-ci sera composé de : la terre sortie du trou, un compost ou un engrais à libération lente, un terreau de plantation en veillant à sa qualité.

Une fois que votre arbuste est bien installé à sa nouvelle place, arrosez régulièrement jusqu’à l’été suivant. Pour être certain que votre hibiscus est parfaitement installé, il faut patienter un ou deux ans.

En résumé : Pour le rempotage ou la transplantation de votre hibiscus, si vous choisissez de la terre de bonne qualité et que vous suivez ces conseils, vous devez obtenir un résultat parfait et l’arbuste devrait s’épanouir à nouveau sans problème.

Deco et Ambiances

891

Aucun commentaire à «Comment et quand transplanter un hibiscus ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires