11 solutions pour un escalier qui grince

Un escalier qui grince est parfois très désagréable surtout quand ces bruits vous réveillent en pleine nuit. Si vous en avez assez et que vous voulez remédier à ce problème, voici nos astuces pour identifier la cause et réussir à en venir à bout. Ce n’est pas très compliqué et retrouver le silence nocturne vaut bien quelques petits efforts !

Escalier Qui Grince
© istock

Identifier la provenance des grincements

Il est difficile de se lancer dans la résolution du problème si vous ne savez pas d’où proviennent ces bruits. Il faut déjà savoir que le bois est une matière vivante qui respire et évolue avec le temps. Il est en effet très sensible aux changements de températures et à l’humidité. Il va gonfler et se rétracter presque en permanence, suivant l’évolution de la température. L’escalier en bois se transforme évidemment sans cesse.

Les frottements entre les contremarches et les marches représentent aussi un risque de grincements. Si l’escalier est soumis à des passages intenses et répétés, et c’est évidemment souvent le cas, l’accumulation des charges finit par se ressentir et il peut alors grincer.

C’est pour cette raison qu’il est nécessaire de vérifier les points d’appui qui engendrent ce bruit peu agréable. Vous pouvez ainsi déterminer les zones ou les marches qui posent un problème.

Pour ce faire, il faut tout simplement monter et descendre l’escalier et quand vous constatez que ça craque, vous vous arrêtez et vous testez la marche incriminée. Pour cela, il faut placer un poids sur chaque partie. Ensuite, demandez à une autre personne de vous aider. Vous vous placez sous l’escalier pendant que la personne l’emprunte, vous pouvez aussi vous placer à côté tout simplement. Cela vous permet de repérer les grincements, elle s’arrête alors et vous faites un repère sur la zone concernée. Vous saurez ainsi quelle partie de la marche vous devez réparer. Il est également possible de numéroter les marches et de noter celles qui grincent ou qui craquent.

Les techniques pour éviter que votre escalier grince

Vous pouvez mettre en œuvre certaines techniques qui vous permettront de supprimer ces grincements qui évoquent plutôt les maisons hantées et dont vous préférez vous passer.

Les interventions concernant le dessus de l’escalier

Quand vous savez exactement d’où proviennent les grincements, il faut alors passer à la phase réparation pour en venir à bout. Si normalement on privilégie les interventions par le dessous de l’escalier, ce n’est cependant pas toujours possible parce que cette partie n’est pas toujours accessible facilement. Soit cela vient de sa conception ou simplement du fait qu’il est très encombré ou aménagé. Dans ces différentes situations, vous devez intervenir par le dessus.

Mettre du lubrifiant

Si votre escalier n’est pas couvert au niveau des marches par un tapis ou de la moquette, il est préférable de mettre du lubrifiant sur les marches et surtout sur les zones que vous avez repérées et qui grincent.

Placez des clous

Si certaines marches sont légèrement desserrées, il faut les resserrer grâce à quelques clous. Vous pouvez, si cela s’avère nécessaire, de percer des trous avec un foret plus petit que les clous avec votre perceuse. Ensuite, vous n’avez plus qu’à enfoncer les clous et à couvrir la tête avec du mastic. Vous pouvez également poncer pour dissimuler les traces laissées par ces travaux.

Pour les escaliers qui sont recouverts de moquette, vous achetez un kit spécial qui permet de la transpercer facilement sans abimer le tissu avec votre perceuse.

Les interventions concernant le dessous de l’escalier

Si vous pouvez y accéder assez facilement, il est préférable d’intervenir par le dessous de votre escalier. C’est la meilleure méthode pour remédier aux grincements. De plus, il est facile ensuite de masquer ces réparations compte tenu que le dessous n’est pas visible généralement.

Posez des cales

Vous pouvez poser des cales aux endroits que vous avez repérés comme déclenchant un grincement. Celles-ci sont placées entre les marches. Il faut vous assurer que la cale restera parfaitement en place en vous aidant d’un marteau par exemple. Il faut l’enfoncer suffisamment, mais pas trop au risque d’élargir l’espace entre la marche et la contremarche. Il est même possible de la coller avec une colle à bois pour qu’elle reste en place.

Les supports pour maintenir correctement la marche

Vous fixez simplement un morceau de bois ou un tasseau en forme de triangle sous les marches. Pour renforcer cette fixation, vous avez la possibilité de la clouer ou de visser simplement le support. Si la marche bouge toujours malgré ces interventions, elle doit être trop ancienne ou trop usée et la remplacer est alors la seule solution.

Les autres techniques pour atténuer le bruit

Placez une colle élastique dès que vous posez vos marches et vos contremarches. Celle-ci va alors servir de joint naturel et éviter le jeu qui peut se créer entre la marche et la contremarche.

Dans le cadre d’un escalier ancien, le premier réflexe à avoir est de passer une couche d’huile de lin sur chaque marche et contremarche. Celle-ci nourrit le bois et atténue le bruit provoqué par les grincements. Le seul petit bémol : ce traitement ne dure pas et il faudra répéter l’opération régulièrement.

Huile De Lin
© istock

Mettez du talc dans l’espace vide entre les marches et les contremarches. Le talc va pénétrer dans les fissures et c’est le but recherché. Vous enlevez les excès de tac avec une balayette et vous appliquez ensuite de l’huile de lin.

Il est également possible de reboucher les trous éventuels avec une pâte à bois de la même teinte que l’escalier.

Vous appliquez ensuite une finition pour que la surface soit parfaite et que les interventions soient invisibles.

Quelle essence choisir pour éviter le grincement des escaliers ?

Les grincements ne sont pas forcément une fatalité, en choisissant avec soin l’essence de votre escalier, vous pouvez les éviter. Si vous avez décidé d’installer un escalier neuf chez vous, pensez à cet aspect qui vous offrira quelques années de tranquillité absolue. Certaines essences ont la particularité de mieux résister aux différences de températures. Elles sont également moins fragiles et elles réagissent mieux à la présence d’humidité. De ce fait, elles ont tendance à ne pas grincer.

Pour cela, vous devez vous tourner plutôt vers les bois denses, massifs et lourds. C’est le cas par exemple des bois LCA, bois lamellé-collé abouté qui représente une option très intéressante à ce niveau. C’est en fait, grâce à l’assemblage de petits morceaux de bois qu’il s’avère très résistant aux gonflements. Miser sur du chêne est également une option possible, tout simplement parce que c’est un bois qui est très résistant et solide.

Attention :
Il faut alors prévoir un budget un peu plus conséquent, le chêne étant un bois assez coûteux à l’achat. Il dure longtemps, et quelquefois mieux vaut investir un peu plus et y gagner dans la durée.

De plus, pour éviter les grincements sur votre escalier en bois, il est préférable d’en prendre soin et de bien l‘entretenir. Évitez en particulier l’eau sur le bois et si cela arrive par inadvertance, essuyez-la le plus rapidement possible pour que le bois ne gonfle pas.

Vous pouvez également envisager une rénovation plus conséquente si les craquements et les grincements vous ennuient réellement.

Deco et Ambiances

796

Aucun commentaire à «11 solutions pour un escalier qui grince»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires