13 conseils pour se débarrasser de l’odeur du compost

Le bac à compost ne doit pas sentir mauvais. Si c’est le cas, il faut identifier la source du problème. Vous n’avez peut-être pas apporté les bons biodéchets, pas assez aéré, votre compost est trop humide… Voici 13 conseils pour se débarrasser de l’odeur du compost et surtout l’éviter.

Tas De Compost
© istock

Les règles de base d’un bon compost

Un bon compost doit sentir un mélange de terre et de boue mais il ne doit jamais dégager d’odeurs désagréables. Si c’est le cas, il faut essayer de comprendre d’où vient le problème.

1. Aérez le compost

Le compost doit être aéré très régulièrement. Si l’humus n’est pas mélangé, l’oxygène est insuffisant et les micro-organismes ne peuvent pas survivre. Comme ils ne sont plus actifs, le compostage se fait mal ou pas du tout et les mauvaises odeurs apparaissent.

Lorsque les couches de déchets humides et de déchets secs sont trop épaisses, cela forme des paquets trop humides qui vont pourrir. Si le compost sent mauvais, retournez-le en plaçant des déchets secs dans le fond du bac. Ils vont éponger le trop plein d’humidité. Ajoutez également ces déchets bruns sur le dessus. Le contenu des petits composteurs peut être mélangé deux fois par semaine alors que celui d’un grand composteur peut attendre une dizaine de jours. Lorsque la température extérieure augmente, aérez l’engrais plus souvent.

Pour remuer efficacement le tas d’engrais, utilisez une fourche, un grand bâton en bois, une barre métallique. Enfoncez profondément l’outil pour soulever les mottes et les retourner.

2. Ne pas oublier les déchets secs

Un bon compost doit être composé à 50 % de déchets secs. Ce sont eux qui vont permettre l’aération naturelle (ce qui ne vous empêche pas de l’aérer). Ajoutez du carton, des feuilles mortes, de la paille, des serviettes en papier, de la sciure de bois pour réguler les mauvaises odeurs.

3. 50 % de déchets humides

Si le compost est composé à 50 % de déchets secs, les 50 % restants doivent être des déchets humides. Les fruits, les légumes, les épluchures, les tontes de pelouse, le thé font partie des déchets humides qui nourrissent les micro-organismes indispensables au bon compostage.

Les déchets verts acidifient l’engrais. Un compost trop humide va sentir le soufre ou l’ammoniac. Dans le premier cas, cela signifie qu’il y a trop de déchets humides ; dans le deuxième, il y a trop de déchets verts.

4 . Le bon taux d’humidité

Un compost trop humide va pourrir ; trop sec, le compostage ne peut pas se réaliser. Il faut donc trouver le juste milieu : ni trop sec, ni trop humide. S’il sent mauvais, c’est qu’il est trop humide. Aérez le compost et ajoutez des déchets secs.

5. Régulez le pH

Les déchets acides comme les peaux d’agrumes vont modifier le pH du compost et dégager des mauvaises odeurs. Ajouter des coquilles d’œuf pour rééquilibre le pH et atténuer l’odeur d’œuf pourri.

6.  N’ajoutez jamais ces déchets

Ne mettez jamais dans votre compost de l’huile, de la graisse de cuisson, des cendres de charbon, la litière argileuse du chat, le contenu d’un sac d’aspirateur ou encore les tissus.

La viande et le poisson sont à proscrire. Ils ne peuvent pas se décomposer assez rapidement, font pourrir l’engrais et dégagent des odeurs désagréables.

Ne mettez pas dans votre compost les crustacés, coquillages, pâtisseries, produits laitiers…

7. Supprimer les éléments non compostables

Si vous avez ajouté à votre compost les produits précédents, sortez-les. Ajoutez des déchets secs, aérez et votre engrais devrait retrouver une odeur normale. Pour qu’un compost sente juste un mélange de terre et de boue, les déchets organiques doivent se décomposer rapidement. La décomposition de certaines matières est trop lente. Elles stoppent le processus de compostage et génèrent des odeurs désagréables.

8. Évitez les gros apports en une fois

Évitez de jeter une grosse quantité d’une même matière en une seule fois. Si vous nettoyez les cendres de votre cheminée ou si vous tondez votre pelouse, ne mettez pas tout en une fois dans le compost. Faites-le sur plusieurs jours en veillant à alterner déchets bruns et verts.

9. Déplacez le bac à compost

Si vous alternez régulièrement les déchets humides et les déchets secs, si votre compost est parfaitement aéré, si vous ne jetez pas de produits « interdits » mais que les odeurs persistent, c’est peut-être parce que votre bac à compost est au mauvais endroit. Il doit être placé sur un terrain désherbé, plat, entrer directement en contact avec la terre. L’engrais doit être à l’abri de l’humidité, du vent, du soleil.

10. Ajoutez du purin d’orties et autres activeurs naturels

L’ortie fermenté permet d’activer le phénomène de compostage. Il permet d’atténuer les mauvaises odeurs tout en favorisant la fermentation.

On peut accélérer la décomposition en ajoutant également des pissenlits, de la valériane, des cendres de bois, du compost mûr, de la consoude…

11. Le bicarbonate de soude

Ce produit « miracle » peut aussi vous aider à neutraliser les mauvaises odeurs qui s’échappent du composteur. Saupoudrez généreusement le compost de bicarbonate de soude à chaque fois que vous l’aérez. Les odeurs vont rapidement disparaître.

12. Les filtres en charbon pour les composteurs d’intérieur

Si votre bac à compost est à l’intérieur, vous pouvez installer un filtre en charbon. Il est composé de coton, d’acier inoxydable et de charbon actif qui absorbe les odeurs.

13. Videz le compost

Si les odeurs sont vraiment tenaces et très fortes, le compost n’est plus viable. Lorsqu’il y a une odeur de fermentation, il faut vous en débarrasser. Il pourrait apporter des maladies à vos plantes.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «13 conseils pour se débarrasser de l’odeur du compost»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires