5 solutions pour se débarrasser d’un loir dans la maison

La nuit, vous avez l’impression que des petites bêtes font la fête dans le grenier ou les combles ? Un loir a certainement trouvé refuge dans votre maison. Comme il est particulièrement agile et que c’est un grimpeur hors pair, il vise généralement le grenier qui représente pour lui le petit nid douillet rêvé. Il peut alors faire des dégâts. Il ne faut pas le tuer, car c’est une espèce protégée par la législation européenne, mais vous pouvez le chasser de chez vous !

Se Débarasser D'un Loir
© istock

Le loir : ses caractéristiques

Comme le lérot et le muscardin, le loir appartient à la famille des Gliridés. C’est le plus gros des rongeurs, il peut mesurer entre 10 et 30 cm, queue y comprise, et il pèse entre 80 et 200 grammes. Il a des oreilles rondes et assez grandes, des flancs tirant sur le roux et un ventre blanc, comme ses joues. Ses yeux sont cerclés de noir. Et sa queue se termine par une touffe blanche et noire, c’est l’élément déterminant pour l’identifier au mieux. Ses moustaches lui permettent d’éviter les obstacles durant la nuit.

C’est grâce à la substance gluante se trouvant sous ses pattes qu’il s’accroche aussi facilement. Il vit généralement entre 7 et 9 ans. Il bouge surtout la nuit et hiberne dans les greniers. Il dévore les larves, les œufs, les fruits et les oeufs, notamment. La maison est son garde-manger préféré.

Pour effrayer ses prédateurs, il claque des dents et émets des cris perçants et aigus ou des sifflements, cela lui permet de prévenir les autres loirs s’il y en a. Sa queue se détache quand vous la prenez dans vos mains. Quand il ne se sent pas en danger, il produit un bruit qui ressemble à un ronflement ou à un grognement.

Il sort la nuit pour chercher sa nourriture et il hiberne généralement d’octobre à avril.

Quand il se reproduit, ses portées se composent de deux à neuf petits.

Comment pouvez-vous savoir que c’est un loir qui vit dans votre grenier ?

Les loirs se faufilent toujours dans les pièces en hauteur. Il est assez facile d’identifier sa présence grâce à des signes qui ne trompent que rarement :

  • les revêtements isolants sont abimés ;
  • les câbles électriques sont rongés ;
  • durant la nuit, vous entendez des grattements en provenance des cloisons ou des arbres du jardin ;
  • exceptionnellement, vous pouvez le croiser pendant la nuit, mais celui-ci étant toujours sur ses gardes, cela reste très rare.

Quelles sont les nuisances occasionnées par le loir ?

Elles peuvent être très diverses :

  • il est gênant pour les occupants de la maison en raison des nuisances sonores occasionnées la nuit ;
  • il grignote aussi bien la laine de verre ou autre isolant que les fils électriques. De ce fait, l’isolation n’est plus performante ;
  • ils s’attaquent aux cloisons en bois, fragilisant votre habitation ;
  • ils peuvent être à l’origine de certaines maladies comme la salmonellose et contaminer ainsi les habitants de la maison.
Loir Dans La Maison
© istock

Les différentes méthodes pour chasser les loirs de votre maison

Le piège : un moyen efficace et doux

Pourquoi tuer ce petit rongeur quand on peut le chasser tout simplement ? Il faut alors se tourner vers la cage à loirs ou la nasse à loirs. Vous le capturez et vous le relâchez ensuite dans la nature. Comme c’est un animal qui se déplace peu, vous n’avez quasiment aucune chance de le revoir par la suite. Le piège à double entrée, reste le plus efficace.

Vous déposez un appât et vous mettez plusieurs pièges ce qui lui laisse peu de chance de ne pas se faire prendre.

  • Mettez les nasses dans différentes pièces du grenier ou dans les combles aménagés ou pas. Vous pouvez en disposer dans les pièces comme la cuisine.
  • Le matin, faites systématiquement le tour des pièges. Cela permet d’éviter à l’animal la dénutrition et l’enfermement prolongé. Il décèderait sous l’effet du stress, généré par la captivité.
  • Ensuite, relâchez-le en pleine nature à quelques kilomètres.

Enfilez des gants quand vous manipulez le piège pour ne pas y laisser votre odeur.

Attention :
Il ne faut pas utiliser de pièges qui risquent de tuer le loir. N’employez pas non plus de rodenticides adaptés qui tuent également.

L’appareil à ultrasons

Il émet des sons qui sont très désagréables pour le loir, mais que vous ne percevez pas. Il va alors chercher à fuir très rapidement.

Disposez plusieurs appareils dans les combles et le grenier, il faut sélectionner des appareils efficaces. Comme les ultrasons ne traversent pas les cloisons, il est préférable d’en mettre un dans chaque pièce.

Les raticides

Le loir est protégé par des textes législatifs, vous devez demander une autorisation auprès de la préfecture. Si vous l’obtenez, vous pouvez alors utiliser du raticide. Il faut en mettre sur les lieux de passage du loir, retirez ensuite le cadavre.

Faites appel à un professionnel

Vous pouvez, si vous n’y arrivez pas tout seul, recourir à un professionnel. Il vous aidera à chasser les loirs qui ont décidé de vous envahir. En effet, il possède le savoir-faire nécessaire pour les chasser sans problème.

Les solutions préventives

Plutôt que de chasser les loirs, il est plus simple de bloquer les issues lui permettant de rentrer chez vous. Pour les empêcher d’atteindre les sommets de votre maison, il existe des astuces très simples :

  • ne stockez pas de nourriture dans votre grenier, elle les attire irrémédiablement.
  • les plantes grimpantes comme le lierre servent de tremplin aux loirs pour monter dans vos combles. Taillez-les à un mètre au moins du grenier.
  • faites attention aux espaces qui permettent aux loirs de rentrer, sous les tuiles canal du toit. Il existe des dispositifs adaptés en métal.
  • bouchez ou mettez un grillage fin sur toutes les ouvertures de plus de 2 centimètres.
Deco et Ambiances

226

Aucun commentaire à «5 solutions pour se débarrasser d’un loir dans la maison»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires