Savon noir contre les pucerons : comment l’utiliser et quel dosage appliquer ?

Rien de plus désagréable que de trouver ses rosiers ou ses plants de tomates envahis par les pucerons ! Pour se débarrasser de ces nuisibles, il y a l’élevage de coccinelles. Elles sont très efficaces mais le résultat peut être long à venir. Heureusement, pour un résultat rapide, sûr, économique et écologique, il y a le savon noir.

Pulvéristation avec un spray sur des fleurs
© istock

Il est présent dans bien des intérieurs et rend de nombreux services, de la salle de bains à la cuisine en passant par les sols, les vitres ou même les soins de beauté. Il suffit de le sortir au jardin pour se débarrasser des pucerons. Voici l’essentiel à savoir pour utiliser ce produit « miracle ».

Qu’est-ce que le savon noir ?

Le savon noir est un produit multi-usage et un nettoyant naturel. Il est fabriqué avec la pulpe et les noyaux d’olives noires, les grignons. Ces derniers sont pressés deux fois : une première fois pour obtenir de l’huile d’olive et une deuxième fois pour faire du savon. C’est donc bien un savon noir-verdâtre, végétal.

Il peut contenir une petite proportion d’huile de lin et de potasse. Il doit être totalement dénué de graisses animales. Il peut être mou ou liquide mais toujours naturel, végétal, non polluant et non toxique, antibactérien et hypoallergénique.

Un petit rappel sur les pucerons

Ce sont de véritables fléaux pour les plantes et le potager. Ils sont essentiellement présents sur les rosiers et les plants de tomates mais ne s’arrêtent pas là. Ces insectes à sang froid sont des parasites qui apparaissent à tout moment sauf au cœur de l’hiver. Même s’ils ne sont pas toujours visibles à l’œil nu, ils sont facilement détectables par la présence de fourmis. Ces dernières apprécient particulièrement leur miellat.

Pourquoi utiliser le savon noir contre les pucerons ?

Le savon noir à l’huile d’olive (ou huile de lin) est antibactérien et insecticide. Il est utilisable en agriculture biologique !

Le savon noir est utilisé pour lutter naturellement contre les pucerons. Il agit par contact puisqu’il se dépose en film sur les pucerons, bouche leurs pores respiratoires et les asphyxie. Les œufs et les larves sont aussi touchés par le traitement.
Il fonctionne aussi pour se débarrasser des cochenilles, araignées rouges….

Pour un usage au jardin, prenez du savon noir composé à 100 % d’huiles végétales et dépourvu d’additif. Attention aux produits « au savon noir » qui n’en sont pas vraiment.

Quel dosage ?

Un bon dosage est indispensable pour se débarrasser des pucerons. Trop peu dosé, il sera inefficace. Trop concentré, il risque d’abimer la plante.

Comme agent mouillant, il peut être associé à la bouillie bordelaise pour lutter contre le mildiou, au bicarbonate de soude contre l’oïdium ou encore avec une décoction de plantes comme l’ail ou la prêle. Dans ce cas, le dosage est d’une cuillère à café de savon noir liquide par litre ou une cuillère à soupe de pâte par litre.

En utilisation comme insecticide pour lutter contre les pucerons, il y a deux solutions : utiliser du savon noir mou ou sa version liquide. Cette dernière reste plus pratique à doser.

Le mélange préparé ne se conserve pas. Il est donc nécessaire de préparer la bonne quantité en fonction des besoins et de l’utiliser immédiatement.

S’il vous reste du mélange, utilisez-le sur les fourmilières à proximité car ce sont elles qui protègent les pucerons.

Avec du savon solide

Pour une préparation plus facile, on pèse 50 grammes de pâte que l’on dissout dans 100 à 200 ml d’eau chaude. On complète ensuite avec de l’eau froide pour obtenir un litre de mélange.

Avec du savon noir liquide

Toujours dans un litre d’eau tiède, on dissout cinq cuillères à soupe de savon liquide.

Dans les deux cas, on attend la dissolution complète du savon noir en remuant. Lorsque le mélange est à température ambiante, on le verse dans un pulvérisateur ou un brumisateur.

Comme le savon noir agit par action mécanique et par contact, on pulvérise sur l’endroit et sur l’envers des feuilles à traiter sans oublier les tiges. Un brumisateur permet de créer une « brume » qui s’appliquera facilement sur toute la plante.

Après 24 heures, il est possible de rincer les plantes traitées à l’eau douce pour les débarrasser des pucerons morts. Une nouvelle intervention peut s'avérer nécessaire dans les jours suivants.

Sur quelles plantes ?

Le mélange eau/savon noir peut être utilisé au potager et sur les plantes d’ornement. Il protège les plants de tomates mais aussi vos vivaces ou annuelles. On peut aussi le vaporiser sur les arbres fruitiers, la vigne…

Le savon noir ne convient pas aux plantes aromatiques.

Les précautions à prendre avec le savon noir

Le dosage doit être parfaitement respecté pour qu’il n’y ait pas de phytotoxicité.

De même, pour éviter que les gouttelettes brûlent les feuilles par un effet loupe, on ne pulvérise pas le mélange en plein soleil. On agit plutôt par temps sec et lorsque la plante est à l’ombre ou bien le soir. Le produit agira toute la nuit pour une efficacité optimale.

Les limites de son utilisation

Le savon noir est très efficace pour lutter contre les pucerons mais il est possible qu’il n’éradique pas la totalité de la colonie. Une application régulière permet d’éviter les dégâts sur les plantes ou au potager.

Le savon noir reste un insecticide non-spécifique et il peut tuer d’autres insectes. En détruisant les pucerons, vous privez de nourriture les coccinelles, les syrphes….

On évite également de traiter les plantes en fleurs pour ne pas détruire des insectes pollinisateurs.

On utilise donc le savon noir seulement en cas d’invasion de pucerons et non comme traitement systématique. Comme alternative, il reste l’élevage de coccinelles, plus long à mettre en place mais plus efficace sur le long terme.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Savon noir contre les pucerons : comment l’utiliser et quel dosage appliquer ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires