10 conseils pour savoir si vos plantes ont besoin d’eau

Pour conserver de belles plantes d’intérieur, il est indispensable de veiller à leur exposition, à leur drainage et à leur arrosage. Ce dernier point est d’ailleurs parfois difficile à appréhender et c’est souvent la cause des plantes qui ne durent pas. Il est alors intéressant de connaitre les astuces qui vous permettent de savoir si vos plantes ont besoin d’eau. Explications !

Plantes sèches
© istock

1. Commencez par vous renseigner sur les besoins en eau de vos plantes

Il faut déjà partir du principe que toutes les plantes n’ont pas du tout les mêmes besoins en eau. Il est préférable de vous renseigner lors de l’achat de votre plante en demandant conseil auprès de la jardinerie ou de votre fleuriste. Cela vous évite de commettre des erreurs qui peuvent vite ruiner la bonne santé et la beauté de votre plante. Voici quelques repères pour vous aiguiller sachant qu’il faut tenir compte également d’autres paramètres comme la saison ou la période de dormance des plantes. C’est le cas en automne ou en hiver où elles demandent de moindres quantités d’eau en général.

  • Le citronnier : il est arrosé tous les 5 à 10 jours
  • L’orchidée : elle demande de l’eau tous les 5 à 10 jours
  • Le palmier nain : sa fréquence d’arrosage est comprise entre 5 et 10 jours
  • Le calathéa : est arrosé tous les 5 à 10 jours
  • Le palmier : sera arrosé tous les 5 à 10 jours
  • Le philodendron est arrosé tous les 5 à 10 jours
  • Les plantes grasses : elles s’arrosent généralement tous les 10 à 15 jours
  • Le ficus s’arrose tous les 5 à 10 jours
  • Le sansevieria : il est arrosé tous les 10 à 15 jours
  • Le spathiphyllum : est arrosé tous les 5 à 10 jours

2. Touchez le terreau de vos plantes

Comme il ne faut jamais arroser une plante, dont la terre est déjà mouillée, vous devez toucher cette dernière pour vous assurer qu’elle est bien sèche. Il faut enfoncer votre doigt sur 3 à 4 cm de manière à ne pas vous contenter de vérifier la surface. Si le terreau vous parait humide, n’arrosez pas tout de suite, mais si la terre est bien sèche, vous apportez de l’eau à votre plante, mais de manière très raisonnable. Faites attention de ne jamais arroser en grande quantité, vous feriez pourrir vos plantes.

3. Employez un bâton pour vérifier l‘état de la terre

Prenez un bâton de glace ou une baguette chinoise en veillant à ce que cet instrument ne soit pas taché et que le bois ne soit pas traité. Vous l’enfoncez alors sur quelques centimètres dans le substrat en faisant très attention de ne pas toucher les racines. Ressortez votre bâton au bout de quelques minutes et regardez si vous constatez la présence d’humidité. Si vous voyez une trace d’eau, c’est que la plante a assez d’eau, vous recommencez alors la même opération quelques jours après. Une marque très légère traduit généralement un manque d’eau, mais restez très mesuré et léger.

4. Observez la couleur de la terre

En observant la couleur de la terre, vous obtenez de précieux renseignements. En effet, un sol humide est plus foncé qu’un sol sec qui est plutôt marron clair. Pour les plantes qui doivent se développer dans un sol humide en permanence, c’est un indice intéressant. Si vos plantes doivent être moins arrosées, cela peut s’avérer contre-productif. Vous risquez en effet de les noyer dès que la terre vous semble plus claire, il est préférable alors de l’utiliser en complément la méthode du bâton ou du doigt.

5. Soulevez le pot

Cette astuce est très simple, mais elle permet de vérifier l’état du substrat en profondeur sans abimer les racines. Vous soulevez le pot après chaque arrosage pour évaluer à peu près le poids. Ensuite, soulevez-le de temps en temps pour savoir si la terre est vraiment sèche. Quand c’est le cas, le pot est beaucoup moins lourd à porter. C’est une manière simple, mais efficace d’évaluer les besoins de vos plantes. Vous pouvez utiliser une balance de cuisine et notez le poids si vous êtes un peu distrait.

6. Regardez vos plantes avec attention

L’état des plantes vertes ou fleuries peut parfaitement vous renseigner sur l’état du terreau et sur leurs besoins éventuels en eau. Les plantes qui manquent d’arrosage présentent généralement des caractéristiques qui sont souvent identiques pour toutes les variétés :

  • Les calathéas comme d’autres plantes ont des feuilles qui ont tendance à s’enrouler quand elles manquent d’eau.
  • Si les tiges commencent à s’affaisser et que les fleurs flétrissent, c’est le plus souvent un signal qui doit vous alerter.
  • Certaines feuilles situées à la base de la plante sont sèches, il faut l’arroser.
  • Si les feuilles deviennent molles et tombantes ou si elles jaunissent ou brunissent au fil du temps, il faut vous inquiéter.

Il ne faut pas attendre de voir apparaitre ces signaux pour les arroser, toutefois il n’est jamais trop tard pour bien faire. Si vraiment la terre est très sèche, mettez votre plante dans une cuvette avec de l’eau, ressortez-la rapidement et laissez-la s’égoutter.

7. Les signaux qui doivent alerter pour les succulentes et les cactées

Si ces plantes sont moins gourmandes en eau parce qu’elles la stockent dans leurs tiges, leurs feuilles et leurs racines, elles doivent cependant être arrosées de temps en temps. Voici quelques signaux qui vous alertent sur leur besoin. Le manque d’eau est caractérisé par un aspect terne, un corps creusé, le feuillage qui a tendance à se rétracter ou à flétrir…

8. Le manque d’eau concernant les plantes tropicales

La fréquence à laquelle vous arrosez ce type de plantes n’est pas la même que pour les plantes vertes ou fleuries classiques. Même si cette dernière change selon le substrat employé, elles ont généralement moins besoin d’arrosage. Il faut absolument vous assurer avant tout apport d’eau que la terre est sèche en la touchant ou en pratiquant la méthode du bâton.

9. Tenez compte de la saison

La fréquence d’arrosage varie le plus souvent selon la saison et les températures. Vous augmentez l’arrosage dès l’arrivée du printemps et le diminuez à l’approche de l’hiver. Voici quelques astuces pour bien vous repérer :

  • Si la température dépasse 30 °C, arrosez une fois par jour, le soir de préférence.
  • Si la température dépasse 28 °C, arrosez tous les deux jours.
  • Si la température est comprise entre 25 et 28 °C, arrosez tous les trois à quatre jours.
  • Si la température est inférieure à 25 °C, arrosez une fois par semaine.

10. Utilisez un capteur d’humidité

Si les méthodes explicitées ci-dessous renseignent parfaitement sur les besoins en eau, si vous possédez de nombreuses plantes et que vous y tenez beaucoup, le capteur d’humidité est une option judicieuse. Vous achetez un hygromètre contenant un bon capteur d’humidité. Il est très précis et la fiabilité est alors de mise.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «10 conseils pour savoir si vos plantes ont besoin d’eau»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires