Salpêtre sur les murs : comment s’en débarrasser ?

Le salpêtre est un problème pour votre santé, mais également pour la structure de votre maison. Dès qu’il apparait sur vos murs, il est impératif de le traiter pour que la situation ne s’aggrave pas. Nous vous recommandons quelques actions à entreprendre pour vous en débarrasser.

Salpêtre Sur Les Murs
© istock

Le salpêtre : qu’est-ce que c’est ?

Le salpêtre provient en fait de la remontée d’humidité chargée en sels minéraux. Dans les murs en parpaing, en brique ou en pierre, c’est du potassium. Il se cristallise au contact de l’air, créant un composé salin, le nitrate de potassium ou le nitrate d’ammonium. Il forme alors un sel de pierre, c’est le nom de la poudre blanchâtre. Le dénominatif salpêtre vient du latin : sal qui veut dire sel et petra qui signifie pierre.

Le salpêtre prend place dans les habitations humides et dans les endroits dans lesquels les sols contiennent du nitrate. C’est pour cette raison que vous pouvez voir du salpêtre sous la forme de couches de cristaux blancs se trouvant notamment au niveau des soubassements.

Il se forme sur les murs de la maison souvent du fait des remontées capillaires d’eau de pluie ou de nappe phréatique, mais également à cause d’un sol riche en nitrate. C’est en fait la porosité qui crée un chemin à l’humidité qui monte alors par capillarité. Cette dernière est alors chargée en minéraux. Au niveau des soubassements, l’eau arrive au contact de l’air, s’évapore, laissant ses minéraux qui se cristallisent pour créer le salpêtre.

Les sols goudronnés ou bitumés sont particulièrement propices aux remontées capillaires. Ils sont en effet plus imperméables que les murs et entravent l’évacuation des eaux de pluie.

Comment détecter la présence de salpêtre sur vos murs ?

Vous pouvez repérer le salpêtre à sa couleur blanche ou grise et à sa matière qui est poudreuse. Lorsque le salpêtre prolifère, il provoque des plaques dures et qui sont bien visibles parce que les sels minéraux s’agglutinent. Le salpêtre s’attaque à tous les murs, quelle que soit leur nature : béton, plâtre, pierre, brique, peinture, papier peint, parpaing…

Voici quelques repères qui peuvent vous alerter :

  • Une peinture qui s’effrite ;
  • Du plâtre qui s’émiette ;
  • Un papier peint qui se décolle ;
  • Des meubles en bois qui pourrissent ;
  • Un dépôt blanchâtre sur certains murs.

Il diffère de la moisissure par sa couleur qui est blanche, alors, que cette dernière est verte, gris foncé ou noire. Les moisissures dégagent de plus une odeur plus forte que le salpêtre.

Les dangers du salpêtre

Les dangers du salpêtre sont multiples : il présente un danger pour votre santé, mais également pour la maison avec divers effets comme le décollement du papier peint ou l’effritement de la peinture.

Quels dangers pour votre santé ?

Le salpêtre est un sel qui est corrosif. Il s’accompagne d’humidité et va donc créer des moisissures et éventuellement la mérule, un champignon qui dévore le bois. Le danger sur l’homme du salpêtre, et donc des nitrates, suscite toujours un débat. Mais, il n‘en reste pas moins que l’humidité est à l’origine ou participe au développement de certaines maladies comme l’asthme, la bronchite chronique, les migraines, l’eczéma…

C’est pour cette raison qu’il faut absolument traiter très rapidement les murs qui sont touchés.

Quels dangers pour la maison ?

Le salpêtre est toujours dangereux pour une habitation. Le salpêtre fragilise les murs ou les meubles qui sont atteints. Il provoque le décollement des peintures ou du papier peint. Il atteint la pierre qui devient poudreuse et est endommagée. Il s’attaque directement aux matériaux de la maison.

Lorsque le salpêtre est vraiment bien installé, il se voit parfaitement bien et ce n’est pas esthétique.

Les causes de l’apparition du salpêtre

Les causes peuvent être diverses et il faut la trouver de manière à pouvoir la traiter. Si vous traitez la surface du mur sans remédier à la cause, il va forcément réapparaitre très facilement. Il faut donc éviter les remontées capillaires.

Faites appel à un spécialiste qui peut alors trouver la cause et la traiter. Si vous n’y connaissez rien, ce sera très difficile d’être certain que le problème est réglé. Le plus souvent, le professionnel va injecter des barrières d’étanchéité dans les murs afin de bloquer complètement l’humidité qui ne peut alors plus remonter. Un drainage du terrain est souvent indispensable et la pose d’une peinture anti-humidité est recommandée.

Quelles sont les différences entre salpêtre et moisissure ?

Ces deux phénomènes sont une conséquence de l’humidité, généralement quand celle-ci est supérieure à 65 %. Vous n’avez pas de difficulté à identifier les moisissures ou le salpêtre. Ce dernier est blanc et le dépôt est poudreux, tandis que les moisissures sont plutôt grises ou noires. De plus, les moisissures dégagent une odeur plus désagréable et plus forte. Les effets sur la santé sont également différents. Les moisissures ont une action encore plus néfaste que le salpêtre au niveau respiratoire et de la peau notamment.

Dans ces deux cas, les effets sur la santé de votre maison et des murs sont identiques. Les murs se déforment, les boiseries et le bois pourrissent, le revêtement est endommagé et l’air est vicié. De ce fait, votre habitation perd de sa valeur.

La moisissure n’est pas constituée de sel minéral, mais d’un amas de champignons microscopiques ce qui explique sa teinte verte, noire, bleue ou blanche.

Les traitements contre le salpêtre

Il existe différents traitements pour lutter contre le salpêtre.

  • Pour éradiquer le salpêtre, aérez votre habitation et vérifiez le bon fonctionnement de votre ventilation.
  • Équipez-vous d’un masque et de gants de protection, pour ne pas entrer en contact avec le salpêtre et respirer les gaz toxiques. Une fois que vous êtes bien équipé, grattez la zone contaminée avec une brosse métallique.
  • Nettoyez l’entièreté du mur en profondeur avec de l’eau chaude et du savon de Marseille. Il faut avant être sûr que le mur est propre.
  • Le traitement est la dernière étape : mettez 2/3 d’huile de lin et 1/3 d’essence de térébenthine. Une fois que c’est prêt, appliquez le mélange sur toute la surface. Aérez la pièce correctement durant plusieurs heures.

Les traitements préventifs

Il existe également des traitements qui permettent de prévenir l’apparition du salpêtre. En fait, vous jouez surtout sur les procédés et les matériaux de construction, et de rénovation de manière à éviter l’apparition de ce phénomène. Vous trouverez de nombreux produits chimiques qui permettent de traiter vos murs et vos boiseries. Pourtant, il faut savoir qu’il faut avant tout traiter les problèmes qui sont à l’origine de l’humidité.

La prévention reste le moyen le plus naturel et le plus efficace de lutter contre l’apparition du salpêtre. Gardez en tête qu’il faut penser avant tout à l’évacuation de l’eau.

Il est indispensable pour cela de procéder à un drainage. Cela signifie qu’il faut créer une évacuation des eaux de pluie autour des murs pour qu’elles ne stagnent plus contre ces derniers, évitant qu’elles ne pénètrent.

Il est indispensable également de veiller à ce que l’humidité ne s’accumule pas à l’intérieur de l’habitation. Il faut poser un système de ventilation efficace et ensuite l’entretenir régulièrement. Cela permet de prévenir l’apparition de salpêtre. N’hésitez pas également à aérer souvent votre logement.

Ces deux procédés permettent de prévenir l’humidité sans vous lancer dans des travaux plus importants. C‘est juste une habitude à prendre. Des travaux plus importants peuvent également être envisagés.

L’aération de vos murs : si vos murs extérieurs ou intérieurs sont habillés d’un revêtement imperméable, l’intérieur absorbe l’eau, mais ne sèche pas du fait de la nature du revêtement. Il faut alors enlever ce dernier pour que les matériaux puissent sécher. Cela peut prendre quelques mois.

Créez un vide sanitaire en hérisson : c’est une solution facile à mettre en œuvre lors de la construction d’une maison. C’est une technique ancienne qui est installée entre le premier plancher et les fondations. Le sol est alors recouvert de moellons, qui sont posés à la verticale et recouverts de chaux hydraulique sur une épaisseur d’un centimètre. Cette technique est parfaite, car elle évite la propagation de l’humidité dans la maison. Les pierres ont peu de points de contact entre elles, et cela permet d’éviter les remontées capillaires.

Misez sur un revêtement mural qui a tendance à sécher plus rapidement. C’est le cas de l’enduit à la chaux pouzzalone par exemple. En revanche, il faut bannir le pisé.

Deco et Ambiances

597

Aucun commentaire à «Salpêtre sur les murs : comment s’en débarrasser ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires