Quand et comment semer les vesces ?

La vesce est une plante qui est cultivée surtout pour ses qualités en tant qu’engrais vert. Elle participe à l’aspect esthétique du jardin. Cette herbacée naturelle pousse assez facilement si vous suivez les conseils de culture !

Semer Des Vesces
© istock

Les différentes variétés de vesces

La vesce commune, la vesce cultivée ou des champs

Cette variété se présente sous la forme d’une plante grimpante et annuelle qui peut atteindre de 50 à 80 centimètres. Ses fleurs sont pourpres et roses et elle se développe parfaitement dans les massifs. C’est alors une touche colorée que vous apportez à votre jardin. Elle existe en plusieurs sous-espèces.

Les variétés de printemps se sèment entre avril et mai et les variétés d’automne se plantent entre octobre et novembre.

La vesce cracca, pois à crapauds, Jarosse ou grande cracca

C’est une espèce vivace et grimpante et qui plus haute que la vesce commune. Elle propose un épi de fleurs allongées d’une belle couleur bleu lavande. Elle est utilisée comme fourrage et elle était avant cultivée pour ses graines comme l’est le blé.

La vesce de Cerdagne

C’est une plante vivace qui mesure entre 50 et 80 centimètres de hauteur et qui présente des épis violets. Elle se développe très vite puisqu’en quelques mois, elle affiche un important volume. De plus, elle se développe sur tous les terrains mêmes les terrains lourds et pauvres.

Quand devez-vous semer les vesces ?

Vous semez de préférence les vesces au printemps, entre mars et avril, mais il est également possible de le faire en été et début de l’automne, durant les mois d’aout et de septembre. La vesce commune se sème généralement entre aout et mi-octobre ou entre mars et juin. Il faut savoir qu’en dehors du jardin, elle est rarement semée seule et dans ce cas, elle accompagne les céréales. Ce sont ces derniers qui sont semés en premier et ensuite, la vesce est semée.

La préparation du sol

Cette étape n’est pas obligatoire, mais elle reste recommandée. Si certaines variétés poussent à peu près sur n’importe quel type de sols, la vesce préfère tout de même les terrains à la terre riche. Il est cependant recommandé d’enlever les mauvaises herbes et les racines en bêchant la terre avec soin. Il est indispensable d’émietter assez finement la terre afin de préparer celle-ci pour le semis.

Le semis en lui-même

Une fois que le sol a été préparé, il faut passer au semis. Pour cela, il faut respecter certaines étapes :

  • Vous mélangez les graines de vesce à du sable sec et vous semez ensuite à la volée pour une meilleure répartition de vos plantations.
  • Répartissez ensuite les graines au râteau.
  • Couvrez les graines de terre sur une hauteur approximative d’un centimètre.
  • Tassez alors avec le dos du râteau.

Si les conditions sont réunies, les graines germent en seulement 10 à 20 jours, ce qui est un temps relativement court.

Pour multiplier les vesces, c’est grâce au semis que cela se fait tout naturellement. Comme dans le cadre de toutes les Fabacées, vous récupérez les graines rondes en cueillant vos gousses dès que celles-ci arrivent à maturité. Tamisez bien le contenu et ressemez-les très rapidement. Il faut savoir que si vous gardez des graines durant deux ans, il sera impossible qu’elles germent.

Où pousse la vesce ?

La vesce n’est pas très difficile et elle se développe sur différents types de sols. Il faut tout de même garder à l’esprit qu’elle n’apprécie pas les sols légers et qu’elle préfère les sols riches et frais, les sols acides ne sont pas un frein à son développement.

Elle résiste particulièrement bien au froid et accepte les températures allant jusqu’à – 10° C. Dans la plupart des régions, vous pouvez la laisser en terre durant l’hiver.

La vesce s’installe au pied des arbres, des buissons bas ou des arbustes de manière à embellir le sol. C’est la vesce commune qui est la plus adaptée dans cette situation. Comme sa floraison est très conséquente, elle apporte une véritable touche esthétique dans votre jardin. Elle est mellifère et elle attire les insectes pollinisateurs dont tout jardinier a besoin, mais également les auxiliaires. Elle contribue de ce fait au bon équilibre de la biodiversité.

Planter Des Vesces
© istock

L’entretien de la vesce

C’est une plante simple à entretenir puisqu’elle ne demande pas de soins spécifiques.

Comme elle est productrice d’azote naturellement, nul besoin de fertiliser la terre.

Quand les plantules commencent à lever, il est conseillé de désherber la parcelle, même si ces plantes sont peu sensibles à ces dernières.

La vesce a tendance à s’étendre rapidement et très facilement, si vous remarquez qu’elle commence à étouffer les plantes aux alentours, il faut en enlever une partie. Pour se faire coupez les tiges à ras du sol.

L’arrosage est simple

Cette plante supporte parfaitement la sécheresse, elle ne nécessite que très peu d’arrosage, ces derniers sont très rares et vous ne le réalisez que si la période de sécheresse se prolonge trop durablement.

Une plante résistante aux maladies et aux prédateurs

La vesce ne possède pas d’ennemis connus dans le jardin et elle est très résistante. Elle n’est pas sensible aux ravageurs et aux maladies qui peuvent toucher d’autres plantations du potager ou du jardin.

La récolte des vesces

Il faut faucher ces plantes au moins trois semaines avant d’envisager de mettre une autre plante à sa place. D’ailleurs ce comportement est valable pour tous les engrais verts. C’est au moment où elle fleurit qu’elle est la plus intéressante, car elle apporte à la terre de l’azote et des matières carbonées qui deviendront de l’humus.

Il est possible de faucher à la faux, mais aussi avec un débroussailleur ou une cisaille. Il est également possible de tondre, cela accélère la décomposition.

Pour l’utiliser comme engrais vert, il faut la broyer et la mettre dans la terre. N’attendez pas qu’elle fleurisse pour le faire ni qu’elle produise des graines. Si les graines se dispersent, vous vous retrouvez avec de mauvaises herbes que vous ne voulez pas.

Deco et Ambiances

1062

Aucun commentaire à «Quand et comment semer les vesces ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires