Quand et comment rempoter une plante verte d’intérieur ?

Le rempotage de la plante consiste à la transférer dans un pot un peu plus grand  pour qu’elle puisse continuer à se développer harmonieusement. C’est également l’occasion de remettre du terreau neuf. Il faut juste savoir quand le faire et quelle méthode suivre pour que les résultats soient parfaits !

Rempotage Plante Verte Interieur Quand Comment
© istock

À quel moment rempoter votre plante ?

Le premier rempotage se fait quand vous venez d’acheter votre plante, car celle-ci est souvent cultivée dans des pots trop petits pour bien se développer. Par la suite, vous rempotez votre plante tous les deux ou trois ans, tout dépend évidemment de sa croissance.

Il est conseillé d’effectuer le rempotage au début du printemps, cette période étant la plus propice. Cela s’explique du fait que la plante va entrer ensuite dans une période végétative et elle supporte alors plus facilement ce changement. Vous pouvez également le faire à la fin de l’été.

Ces deux périodes permettent à la plante de ne pas souffrir de cette opération qui pourrait la traumatiser et influencer son développement à venir.

Pour quelles raisons remporter vos plantes d’intérieur ?

Les raisons sont nombreuses pour que le rempotage soit essentiel :

  • Il faut recharger le terreau de la plante en matières organiques qui ne sont pas inépuisables. En effet, les végétaux les puisent pour se nourrir, mais au fil des arrosages successifs, ils partent vers le fond du pot et disparaissent.
  • Le rempotage permet de redonner de la matière à la plante, de les nourrir.
  • Le rempotage permet également de laisser un espace suffisant pour leur développement.

Comment procéder au rempotage ?

Etape Rempotage Plante Verte Interieur
© istock

Le rempotage se fait en plusieurs étapes :

Le choix du pot

Le choix du pot est important pour que la plante puisse par la suite évoluer harmonieusement et se développer normalement. Il doit contenir un trou et son diamètre doit être légèrement supérieur à l’ancien pot. Un pot trop grand risque de perturber la plante et elle serait complètement désorientée.

Si vous avez choisi un pot en terre cuite, prenez le temps de le faire tremper dans l’eau, durant une heure au moins avant le rempotage.

La préparation du pot

Il faut penser à couvrir le trou avec un caillou ou un morceau de pot cassé pour que les racines n’obstruent pas le pot.

Déposez ensuite au fond du pot un lit de graviers ou de billes d’argile sur une épaisseur de 3 à 4 cm, cela permet d’obtenir une couche drainante. Une bonne astuce consiste à mettre sur la couche de graviers ou de billes d’argile un feutre drainant pour éviter que ce lit se mélange à la terre par la suite. Le morceau de feutre doit être imputrescible et perméable.

Déposez au-dessus de la couche drainante quelques centimètres de terreau que vous aurez choisi avec soin pour qu’il soit parfaitement adapté à votre plante.

Le choix du terreau

Pour rempoter vos plantes vertes comme d’ailleurs vos plantes fleuries, le choix du terreau est important. Vous pouvez parfaitement acheter un terreau spécialement conçu pour le rempotage des plantes vertes et fleuries.

Pour rempoter les plantes grasses, vous optez pour un terreau très drainant : un terreau spécial cactées est parfait.

Pour rempoter une orchidée, utilisez un terreau aéré et léger : un terreau spécial orchidées, par exemple, le mélange de tourbe et d’écorces est fortement conseillé.

Dépoter la plante

Vous regardez, avant d’enlever la plante, si les racines ne sortent pas du trou d’évacuation de l’eau. Si c’est le cas, il faudra alors les couper. Frappez ensuite le fond du pot avec quelques coups secs et procédez au dépotage avec délicatesse.

Plus la plante est grande et le pot d’une taille conséquente, plus le dépotage peut s’avérer compliqué. Pour dépoter une grande plante, voici quelques conseils supplémentaires :

  • N’arrosez pas la plante avant le dépotage, une motte de terre plus sèche sort plus facilement parce qu’elle occupe moins de place dans le pot.
  • Passez une lame assez longue entre le pot et la motte, sur toute la circonférence du pot.
  • Si la motte résiste encore, la seule solution consiste à casser le pot au marteau ou à le découper s’il est en plastique.

Rempoter votre plante

Regardez bien la plante que vous venez de retirer, si les racines sont abimées ou enroulées ou si elles paraissent malades, n’hésitez pas à les couper. Démêlez ensuite les racines entremêlées ou enroulées sur elles-mêmes.

  • Placez la motte à la verticale au centre du pot et versez progressivement le terreau neuf autour en le tassant légèrement avec vos doigts. Une fois en haut de la motte, versez un peu de terreau au-dessus en stoppant quand vous arrivez à deux centimètres du haut du pot.
  • Tassez légèrement et arrosez abondamment en plusieurs fois.
  • Si le terreau se tasse trop après l’arrosage, effectuez un petit apport supplémentaire.

Le surfaçage : une opération alternative

Parfois la taille de la plante n’autorise plus son dépotage, mais dans ce cas, il faut tout de même procéder au surfaçage. Cela consiste à remplacer partiellement au moins le substrat sans avoir à rempoter. Cette technique est fortement conseillée pour ne pas avoir à rempoter les ficus ou autres plantes tropicales de dimensions importantes. Il faut alors procéder de la manière suivante :

  • Avec une griffe ou une petite pelle, commencez à retirer de la terre. Retirez le maximum de substrat possible. Faites attention à ne pas abimer les racines de la plante.
  • Remplacez le substrat enlevé par le terreau neuf.
  • Tassez légèrement et arrosez comme dans le cas du rempotage.
  • Renouvelez cette opération tous les ans, au début du printemps.

Grâce à tous ces conseils, vous allez conserver des plantes en très bonne santé qui se développeront de manière harmonieuse et que vous allez garder certainement très longtemps.

A lire aussi :

Deco et Ambiances

894

Aucun commentaire à «Quand et comment rempoter une plante verte d’intérieur ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires