Quand et comment labourer la terre ?

Le sol nécessite une préparation pour assurer un développement correct à vos légumes ou vos plantes. Le labour fait partie de l’entretien nécessaire pour aérer la terre et pour favoriser l’épanouissement des cultures. Comment procéder et quand ? Notre réponse !

Labourer Terre
© istock

Pourquoi devez-vous labourer votre sol ?

Le labour de votre jardin, c’est une tâche durant laquelle vous retournez le sol pour l’ameublir et le préparer à l’ensemencement. Vous réalisez cette opération à la fin de l’automne de préférence avant que la terre soit trop humide.

Cela permet, en aérant la terre, de stimuler le développement des micro-organismes qui permettent aux plantes de s’épanouir. Vous vous débarrassez des restes des cultures précédentes et des adventices.

Le labourage se fait sur une profondeur comprise entre 20 et 30 centimètres. La terre sera ensuite enrichie de terreau, de produits de fertilisation ou d’amendement.

Quels outils utiliser ?

Dans le cadre d’un labour manuel, une fourche et une certaine endurance physique sont suffisantes. La bêche, la bêche automatique ou la fourche bêche conviennent également.

Un engin motorisé est préférable si votre parcelle mesure plus de 200 mètres carrés. Le labour au motoculteur thermique ou électrique avec couteaux rotatifs correspond parfaitement aux surfaces de taille moyenne. En cas de surface plus importante, le microtracteur tirant un soc est préférable.

Vous avez besoin également d’un râteau ou d’une griffe pour affiner la terre. Si vous avez utilisé un motoculteur, le plus simple est d’employer une motobêche thermique ou électrique ou un émietteur rotatif.

Comment labourer votre jardin ?

Retirer les mauvaises herbes

La première étape consiste à ôter manuellement les adventices, le bois mort et les branches. Retirez les anciennes plantations et les tuteurs. Ôtez également les cailloux et les pierres. Il est également possible de mettre de l’engrais naturel comme du compost, de la tourbe, du purin d’orties ainsi que du terreau pour enrichir votre sol.

Labourez manuellement

Vous pouvez réaliser votre labour avec une fourche si vous n’avez pas de problème de santé et si la surface n’est pas très importante. Vous enfoncez l’outil dans la terre, vous retournez ensuite la motte de terre que vous replacez en surface.

Procédez en rangée pour n’oublier aucune zone. La fourche bêche ou bêche automatique est également très utile. Vous enfoncez la tête sur environ 30 centimètres et vous la retournez. La terre est alors dispersée à la surface. N’oubliez aucune zone du jardin !

Labourez au motoculteur

Cette solution est plus simple, plus rapide et moins fatigante. C’est de toute façon le seul moyen si votre superficie dépasse 200 mètres carrés. Le travail est ainsi plus régulier, mais un peu plus grossier.

Pour labourer au motoculteur :

  • Réglez le soc ou les couteaux rotatifs pour obtenir la profondeur de labour désirée, entre 20 et 30 cm si possible.
  • Procédez par rangées successives, la terre de la rangée recouvrant ainsi la rangée précédente.
  • Nettoyez régulièrement les couteaux rotatifs qui sont susceptibles d’être entourés par des racines.

Si vous ne possédez pas de motoculteur et que vous n’en voyez pas l’utilité sauf de manière temporaire, vous avez la possibilité d’en louer un pour une journée ou deux. Le prix est accessible et c’est moins coûteux que l’achat dans tous les cas.

Pensez-y ! c’est peut-être la bonne solution. Si votre voisin possède ce type d’engin, vous avez la possibilité de vous arranger avec lui si vous entretenez de bonnes relations.

Affiner la terre : une étape importante

Une fois que vous avez parfaitement labouré votre terre, vous devez briser les mottes de terre à l’aide d’un outil spécialement conçu à cet usage : une griffe ou un râteau. Il faut réaliser cette opération avec beaucoup de précautions et de douceur, car il ne faut pas agresser le sol. Vous en profitez pour retirer les dernières pierres et les gros débris qui peuvent rester. On dit alors que l’on affine la terre.

Si vous avez labouré au motoculteur, il est impératif d’employer un émietteur rotatif ou une motobêche pour réaliser cette tâche. Il est possible également d’enrichir votre sol, si vous ne l’avez pas fait avant, avec des produits fertilisants ou d’amendement.

Attention :
Il faut bien les choisir en fonction de la nature du terrain.

En conclusion

Tout ce travail demande un peu de temps et d’effort en cas de labourage à la main, mais vous serez ensuite récompensé par la qualité de vos cultures. C’est une tâche qui s’impose à tous les jardiniers pour que vos plantes se développent mieux et qu’elles s’épanouissent parfaitement.

N’oubliez pas de le faire soit en automne, soit durant les premiers jours de l’hiver quand la terre n’est pas encore trop détrempée ou gelée. C’est une nécessité absolue et il ne faut pas oublier ce travail certes un peu pénible, mais largement bénéfique.

Deco et Ambiances

1062

Aucun commentaire à «Quand et comment labourer la terre ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires