Comment protéger le bas d’un abri de jardin ?

Vous avez décidé d’installer un abri de jardin chez vous, quelles que soient sa destination et sa fonction : lieu de stockage, atelier de bricolage ou autre, avez-vous pensé à toutes les finitions pour qu’il dure dans le temps et résiste aux intempéries ? Voici quelques conseils pour protéger le bas de cet abri.

Abri De Jardin
© istock

Pourquoi est-il indispensable de protéger le bas d’un abri de jardin ?

L’abri de jardin est soumis à toutes les intempéries puisqu’il se trouve dehors et bien souvent, à proximité d’arbres et de verdure. Il n’est pas protégé de la pluie, du vent, de la neige et du soleil. De ce fait, il est susceptible de se dégrader très rapidement.

En protégeant le bas de votre abri, vous évitez les attaques par l’humidité. Celle-ci est en effet l’ennemie des parois qui sont en contact avec les dalles et la chape de béton sur lesquelles repose l’abri.

La stagnation de l’eau entraine des moisissures, de la mousse ou d’autres bactéries en bas de la structure de votre abri de jardin. Il est important de faire attention à ce point pour éviter tous les problèmes.

Le traitement autoclave du bois

Avant toute chose, vérifiez que le bois est bien traité autoclave, c’est la meilleure solution en effet pour le protéger contre les attaques d’insectes, les moisissures et l’exposition aux intempéries. Ce traitement consiste en une injection de produit permettant de protéger le bois.

Le but est que celui-ci pénètre en profondeur, ensuite une action de pression et de vide est exercée. Cela ne vous dispense pas d’utiliser une des techniques proposées pour accentuer la protection.

La protection par ce type d’opération est garantie durant 20 ans. Il est possible ensuite de traiter avec un fongicide pour allonger la durée de celui-ci de 10 ans.

Si vous avez un abri de jardin utilisant un bois de classe 3 ou 4, il ne craint pas l’humidité surtout la classe 4 qui est imputrescible. Les bois exotiques n’ont absolument pas besoin d’être traités.

En revanche, les bois tendres, comme l’épicéa ou le pin, exigent un traitement. Il est alors nécessaire d’appliquer le traitement fongicide et insecticide sur toutes les parties de l’abri en en passant deux couches. Vous n’oubliez pas les faces intérieures ainsi que les tranches.

Laissez sécher durant 48 heures à l’abri de l’humidité et du soleil. Vous pouvez ensuite poser une couche de finition. Une fois que l’abri est monté, appliquez encore deux couches de traitement. Vous pouvez repasser une petite couche tous les deux ans, mais le traitement en profondeur sera réalisé tous les 5 ans.

Une dalle de béton adaptée à l’ensemble

Si vous dimensionnez bien la dalle de béton, vous protégez le bas de votre abri de jardin. Celle-ci permet d’isoler en évitant les remontées d’eau. Il faut la réaliser en tenant compte des dimensions extérieures de l’abri de jardin.

La surface recouverte par les dalles ou la chape ne doit pas trop dépasser les dimensions de l’abri. Dans ce cas, les eaux d’écoulement stagnent et provoquent alors l’apparition de mousses et de champignons.

Il faut prévoir un dépassement de 10 à 125 cm sur les extérieurs en longueur et en largeur de votre cabanon. Le bas de l’abri est ainsi bien protégé sans stagnation possible de l’eau. En surélevant votre abri, vous avez la possibilité de placer un isolant, cela évite au froid et à l’humidité de pénétrer dans l’abri.

La pose d’un joint en silicone

Le joint en silicone est efficace quand il est appliqué entre la structure et la dalle en béton. C’est un polymère permettant de lutter contre l’humidité et il fonctionne parfaitement, quel que soit le matériau de votre abri.

Il renforce le système d’étanchéité entre la dalle en béton et la base. Cette couche protectrice évite les infiltrations. Il faut choisir le silicone avec soin, il doit être conçu pour une utilisation extérieure, il faut qu’il soit parfaitement adhérent sur le matériau qui compose l’abri ainsi que sur la dalle en béton ou la chape. Vous appliquez ce joint sur la partie extérieure de la structure de l’abri avec un pistolet adapté. Il doit être appliqué généreusement et régulièrement.

Il permet de gagner en efficacité, en durabilité, en résistance et en élasticité. C’est un composant idéal pour combattre l’humidité efficacement.

Il est également nécessaire de fermer l’espace entre les lambourdes et les parpaings et la dalle, mais également entre les lambourdes et les parpaings. Le joint en silicone est alors recommandé. Bien entendu, c’est une manière de procéder qui ne vous concerne que si vous avez posé des lambourdes ou des parpaings.

Si votre dalle est granuleuse, il est préférable que le joint soit comprimé, c’est pour cette raison qu’il faut le poser en même temps que les différents éléments et pas après.

La pose d’une gouttière

La gouttière est un accessoire complémentaire qui permet de compléter les efforts que vous avez faits pour protéger votre abri de jardin. Elle peut être en cuivre, en zinc, en aluminium ou en PVC, le mieux est qu’elle soit en harmonie avec l’abri.

En ajoutant un élément de ce type, vous êtes certain d’assurer au mieux la protection du bas de votre abri de jardin. En effet, l’eau pluviale va s’écouler plus facilement et être absorbée par la terre sans stagner sur la dalle.

Deux autres solutions efficaces et faciles à mettre en place

La première solution : elle consiste à visser un bois ou un autre matériau imputrescible  sur la dalle qui soutient l’abri de jardin. Vous collez ensuite une bande de bitume en rouleau et vous posez l’abri au-dessus. Il est ainsi doublement protégé.

La seconde solution : elle consiste à coller des bandes de polystyrène extrudé d’une épaisseur de 5 centimètres là où vous posez l’abri. Avec le poids de la construction, le polystyrène se tasse et vous gagnez en étanchéité. Le bas de l’abri est ainsi parfaitement protégé.

Deco et Ambiances

559

Aucun commentaire à «Comment protéger le bas d’un abri de jardin ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires