Comment poser un carrelage sans joint ?

Aujourd’hui, les joints importants ne sont plus de mise. Ils sont soit très fins, soit les joints sont complètement absents. Il faut bien savoir de quoi on parle quand on évoque le carrelage sans joint. Carreler une pièce sans joint, est-ce vraiment possible ? Voici quelques explications !

Poser Carrelage Sans Joint
© istock

Les joints sont-ils vraiment indispensables dans la pose du carrelage ?

Les joints de carrelage présentent une utilité certaine qui ne se limite pas à l’imperméabilité de votre carrelage. Ils sont plus faciles à nettoyer. Ils compensent les dimensions de chaque carreau qui ne sont pas forcément toutes identiques à part si vous avez opté pour des carreaux rectifiés. Si vous ne mettez pas de joint, les différences, aussi minimes soient-elles, seraient visibles.

Dans le cadre du chauffage au sol, il est important que des joints soient présents, ils maintiennent toute la structure et évitent aux carreaux de casser face aux tensions exercées par la chaleur. Dans cette situation spécifique, la pose sans joint n’est pas autorisée, de même que les joints inférieurs à 2 mm.

Les carreaux posés selon la pose scellée dans le ciment frais, en extérieur, doivent présenter des joints d’au moins 2 mm pour les surfaces de moins de 120 m² et de 5 mm si la surface est supérieure. Pour une pose collée traditionnelle, vous parlez de carrelage sans joint dans deux cas :

  • Le carrelage à bord rectifié avec un joint de 2 mm.
  • Le carrelage clipsable, sans joint puisqu’il est inclus directement dans le carreau ou absent.

Le carrelage sans joint : comment se présente-t-il ?

Aujourd’hui, dans la décoration, on privilégie la pose du carrelage avec des joints très fins. On choisit un carrelage à bord rectifié.

Le carrelage rectifié est fabriqué de la même manière que le carrelage classique. Il connait juste une dernière étape après sa cuisson qui est appelée : rectification. Avec un disque en diamant, les carreaux sont recoupés pour enlever toutes les imperfections et obtenir une coupe droite. Les carreaux sont alors tous de la même taille au millimètre près. Dans ce cas, les joints peuvent être seulement de 2 millimètres.

Les inconvénients du carrelage sans joint

Si le carrelage rectifié apporte une esthétique bien meilleure, il présente cependant des inconvénients. Il doit être manipulé avec un grand soin. Il casse facilement durant le transport du fait de ses angles droits et de ses arrêtes. Il peut s’avérer coupant.

Ensuite, le prix du carrelage rectifié est plus important que celui du carrelage classique. Cela s’explique par l’étape de fabrication supplémentaire nécessaire. Il baisse un peu depuis quelques années, car il est très recherché. Il faut compter environ 25 euros par m² environ pour des carreaux de 40 x 40 centimètres.

Si vous posez votre carrelage au sol, le joint doit être au minimum de 4 mm.

Comment poser du carrelage sans joint ?

Poser du carrelage reste assez simple, lorsqu’il est collé, il ne demande que du mortier et du temps. En revanche, plus le joint est fin, plus le décalage entre chaque carreau est visible. Il faut prendre son temps et être très précis et minutieux. Les professionnels savent faire, car ils ont l’habitude.

La chape sur laquelle est collé le carrelage doit également être parfaitement lisse, car tous les défauts se voient sur le rendu final.

Il est préférable de faire appel à un professionnel qui garantit le résultat final. Le coût horaire de ce dernier est environ de 50 euros, soit le double que dans le cadre du carrelage classique.

Le carrelage clipsé

Le carrelage clipsé est aussi considéré comme du carrelage sans joint. Il n’exige aucune pose de joint, soit parce que le joint est directement intégré à chaque carreau, soit parce qu’il n’en possède pas. Il présente de nombreux atouts : il ne demande pas l’utilisation de colle ou de mortier, vous n’avez qu’à emboiter les carreaux les uns aux autres.

Il est en plus démontable et réutilisable si vous le souhaitez, ce qui peut être utile dans le cadre d’un déménagement. C’est idéal également si vous aimez changer souvent de décoration.

Il existe maintenant des modèles pour l’intérieur. Les premiers carreaux clipsables étaient auparavant réservés aux travaux extérieurs. Suivant la qualité que vous choisissez, ils incluent généralement un châssis permettant de renforcer l’ouvrage et parfois un isolant acoustique, comparable à celui qui est intégré sur certaines lames des sols stratifiés.

Poser Carrelage Sans Joint Clipsé
© istock

Les inconvénients liés au carrelage clipsé

Il existe évidemment des inconvénients, le prix en est un, car celui-ci est encore très élevé, il est situé autour de 50 euros du m², dans le cas des modèles de moyenne gamme.

La solidité de l’ensemble est moins performante que dans le cadre du carrelage collé ou scellé. Les carreaux sont plus fragiles quand ils sont posés sans joint ni mortier. Le résultat est moins durable dans le temps qu’avec un carrelage classique. L’usure se distingue plus sur le carrelage clipsé avec joints intégrés.

Il est recommandé d’acheter quelques carreaux supplémentaires qui seront utilisés pour remplacer ceux qui sont trop usés ou abimés par le temps. Le remplacement est facilité par cette pose.

Comment poser du carrelage clipsé ?

Poser du carrelage clipsé est très simple et reste à la portée du plus grand nombre surtout si vous avez déjà posé du parquet flottant par exemple. Il suffit de bloquer les carreaux les uns à côté des autres en clipsant les languettes dans les encoches. Ensuite, vous bloquez chaque carreau avec un maillet et une cale de frappe.

Le premier carreau est toujours posé dans l’angle de la pièce, il faut alors couper les languettes mâles.

Prévoyez toutefois un joint de dilatation le long des quatre murs de l’espace, il sera d’environ 3 à 8 mm selon le type de carrelage. Il est destiné à absorber les mouvements et les différences de formes des carreaux dans le temps. Ces derniers se dilatent sous l’effet de la chaleur, le joint de dilatation permet de ne pas endommager l’ensemble de la structure.

La préparation de la chape est une étape essentielle. Le support doit être parfaitement lisse, dépoussiéré et parfaitement propre. L’avantage du carrelage clipsé tient au fait qu’il est posé sur n’importe quel support sans problème, vous pouvez par exemple le poser sur un lino, une moquette ou un parquet facilement à partir du moment où le support est parfaitement lisse et plat à la base.

Cette solution est celle qui se rapproche le plus de ce que l’on entend par carrelage sans joint. Elle permet d’obtenir un effet très contemporain et très élégant.

Deco et Ambiances

891

Aucun commentaire à «Comment poser un carrelage sans joint ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires