Planter des échalotes : quand et comment les semer ?

Les échalotes sont très utilisées en cuisine pour relever les plats grâce à sa saveur assez prononcée et fine. On utilise essentiellement son bulbe qui est divisé en gousses ou caïeux. Ses feuilles peuvent également remplacer la ciboulette. N’hésitez pas à planter des échalotes au jardin, voici quelques conseils pour obtenir des résultats satisfaisants !

Planter échalotes
© istock

À quelle époque semer les échalotes ?

La plantation des échalotes change suivant la variété sélectionnée. Pour l’échalote ordinaire, la meilleure période est celle située entre octobre et janvier. Pour les autres variétés, la plantation intervient entre février et mars.

Si vous vivez dans le sud de la France, vous pouvez la planter entre octobre et novembre.

Le choix de la variété

Les échalotes sont divisées en trois types principaux et chacun est ensuite classé en plusieurs groupes.

  • L’échalote rose : elle se divise en diverses catégories : les longues, les semi-longues et les rondes. C’est la période de plantation qui dicte alors vos choix. L’échalote longue sera plantée plutôt en automne, la demi-longue, entre janvier et avril, car elle est plus tardive et la ronde est surtout cultivée au printemps et dans l’est de la France.
  • L’échalote grise : c’est la première variété ayant été implantée en France. Sa chair rose, voire légèrement violacée, et sa saveur prononcée la caractérisent. Elle se plante en automne et elle se garde entre 6 et 7 mois. Elle est bien adaptée à la culture hivernale, mais elle n’apprécie pas les sols trop lourds ou trop humides.
  • L’échalote hollandaise : elle est ronde et plutôt rougeâtre ou jaune.

Les échalotes roses longues

  • La Longor : elle présente des bulbes réguliers et une chair tirant sur le violet. Elle est plantée au printemps ou en été, dans les régions du sud de la France et c’est une variété précoce.
  • La Jermor : c’est une variété précoce qui présente une chair rosée et une peau cuivrée, elle se plante au même moment que la Longor.

Les échalotes roses demi-longues

  • La Mikor : elle se plante entre janvier et avril ou entre octobre et avril suivant les régions. C’est une variété tardive et sa chair est rosée. Elle présente une saveur assez prononcée et elle se conserve très bien. Son bulbe présente une forme de poire.
  • La Melkior : cette échalote se plante au printemps et sa chair est violette, c’est une variété tardive également. Elle résiste parfaitement aux maladies et elle se conserve très facilement.
  • L’Arvro : c’est une variété précoce qui est plantée durant le printemps, elle se conserve très bien et sa chair est rosée. Elle offre un bon rendement.

Les échalotes roses et rondes

  • La Rondeline : sa chair est rosée, et que ce soit son rendement ou sa conservation, les deux sont très bons. C’est une variété précoce.
  • La Red Sun : c’est une variété tardive qui présente une peau rose. Elle a une saveur très agréable et elle offre une très bonne conservation et un bon rendement.

L’échalote grise

La Griselle : elle présente une chair tirant sur le violet et une peau grise. Elle se plante en automne et elle est peu sensible aux maladies. Elle ne se conserve pas très bien, mais elle présente une saveur très particulière évoquant l’huître.

L’échalote hybride

La Grisor : elle vient d’un croisement entre l’échalote rose et la Griselle. Sa peu est grise et sa chair violacée. C’est une variété précoce, elle est plantée au printemps ou en automne dans le sud de la France.

La préparation avant la plantation des échalotes

Avant de planter vos échalotes, un travail de préparation du sol est indispensable. Il faut notamment le bêcher pour ameublir la terre. Vous n’avez pas besoin d’apporter de fumure, d’engrais ou de compost. Vous le faites entre fin février et début mars.

Comment planter vos échalotes ?

Au moment de planter les bulbes, passez le croc ou le râteau. Si le sol est humide, il faut ramener la terre vers vous et former des petites buttes d’une hauteur de 10 à 15 cm de hauteur. En procédant de cette manière, vous évitez de mettre les bulbes en contact avec l’humidité et ils ne pourrissent pas.

Quand vous posez vos bulbes en terre, veillez à les disposer à 15 cm les uns des autres et de garder entre les lignes un espace de 20 à 30 cm. Vous plantez votre bulbe la tête en l’air, le sens est en effet crucial. Vous les mettez à 2 cm de profondeur, la pointe devant être au ras du sol.

Couvrez les sillons avec une fine couche de terre et disposez environ 40 à 50 bulbes au m². Il faut savoir qu’en plantant vos bulbes en automne, il faut compter par la suite entre 8 à 10 mois de culture alors que si vous les plantez en fin d’hiver, l’attente sera seulement de 5 à 6 mois.

La rotation des cultures : l’échalote est une culture qui n’a pas tendance à épuiser le sol dans de grandes proportions. Il est recommandé de pratiquer la rotation sur 3 ou 4 ans. Vous mettez alors vos échalotes sur une zone où vous aviez cultivé des légumes-fruits. L’année suivant la plantation d’échalotes, il est préférable alors de placer des légumes tels que les pois ou les fèves. Il faut éviter l’oignon, le poireau et l’ail.

Cultiver échalotes
© istock

Où planter les échalotes ?

L’échalote apprécie les sols fertiles, meuble et bien drainé, léger et sableux. Elle redoute l’humidité et c’est pour cette raison que vous avez tout intérêt à la planter sur une butte que l’on nomme généralement billon. Si la terre est lourde, ce mode de plantation présente des avantages notables. Il est préférable de réaliser votre plantation au printemps plutôt qu’en début d’automne qui est une saison plus humide. Elle aime le soleil et la chaleur.

L’entretien des échalotes

Cette plante demande assez peu de soin. Il faut cependant penser à biner régulièrement pour éviter les mauvaises herbes qui nuiraient à son développement.

Si la saison est très pluvieuse, retirez la motte un mois avant la récolte.

Les arrosages ne sont nécessaires que quand la saison est très sèche et de manière prolongée.

La récolte des échalotes

Vous récoltez des échalotes en fonction des périodes de plantation. Attendez que le feuillage soit sec et que le temps soit sec et ensoleillé pour le faire. Laissez-les alors 48 heures sur le sol, c’est le temps de séchage nécessaire.

La conservation se fait dans un endroit parfaitement aéré, hors gel et bien sec. Ne les épluchez pas, car c’est leur peau qui les protège.

Comment traiter les maladies de l’échalote ?

L’ennemi principal de l’échalote est l’humidité. En excès, elle provoque le pourrissement des échalotes. En les plantant sur des buttes, vous contournez ce problème puisque l’eau s’évacue plus rapidement et facilement.

Le mildiou et la pourriture des bulbes sont les manifestations les plus courantes dues à l’excès d’humidité. Si le pied est atteint, il faut alors ôter les plants malades, et pulvérisez avec de la bouillie bordelaise.

Il est également conseillé de pulvériser vos c avec une décoction de prêle à titre préventif. Vous le faites tous les 15 jours.

La mouche de l’oignon est une maladie à laquelle l’échalote est également sensible. Vous la repérez aux bulbes qui jaunissent et qui s’affaiblissent peu à peu. Pour éviter ces attaques qui détruisent vos plantations, pratiquez la rotation des cultures sur trois ans.

Deco et Ambiances

1062

Aucun commentaire à «Planter des échalotes : quand et comment les semer ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires