Quel parquet choisir pour une chambre ?

Les chambres de votre maison sont des espaces dédiés au repos et à la détente. Il est donc important qu’elles soient aussi confortables et chaleureuses que possible. Pour le revêtement du sol, le parquet est une des meilleures options que vous pouvez envisager. Esthétique, chaleureux et confortable, le parquet est un matériau ancien, mais qui ne se démode pas. Il en existe toutefois de nombreux types qui se distinguent les uns des autres par leurs propriétés techniques et esthétiques. Nous vous expliquons dans cet article tout ce que vous devez savoir pour bien choisir le parquet de vos chambres à coucher.

Parquet Chambre
© istock

Parquet massif, contrecollé ou stratifié ?

En fonction des usages de la chambre, vous pouvez choisir entre trois catégories principales de parquet. Le parquet massif, le parquet contrecollé ou le parquet stratifié.

Le parquet massif

Le parquet en bois massif est fabriqué avec des planches appartenant à la même essence de bois qui est connue pour sa solidité et sa durabilité. C’est un des parquets les plus coûteux, mais aussi un des plus rentables, puisque certains fabricants garantissent une durée de vie pouvant aller jusqu’à 90 ans pour les parquets les plus solides.

Vous pouvez choisir diverses essences de bois qui ont des propriétés techniques et des teintes différentes. Le parquet massif a aussi l’avantage d’être plus élégant que les autres et de donner une impression d’authenticité et de robustesse.

Le parquet contrecollé

Le parquet contrecollé est fabriqué en collant une couche de 2,5 millimètres en bois massif sur un empilement de lamelles plus fines collées entre elles et fabriquées avec des bois moins nobles, notamment des résineux. Ceci rend le parquet contrecollé plus abordable, lui confère une robustesse acceptable, mais inférieure à celle du parquet massif. Ce parquet a, en outre, l’avantage d’être facile à entretenir et à rénover, notamment par ponçage.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié est composé de matériaux composites, c’est-à-dire qu’il ne contient pas de bois. C’est le type de parquet le moins cher, mais aussi le plus fragile et le moins durable.

Quelle essence de bois pour un parquet ?

Le choix de l’essence n’est réellement important que si vous choisissez d’installer un parquet massif. Si vous optez pour du contrecollé, les propriétés techniques du parquet comme sa robustesse, dépendent ne dépendent pas de l’essence, mais plutôt de la structure et de la qualité de fabrication du parquet.

Pour un parquet massif, vous avez le choix entre des bois de haute qualité comme le chêne, idéal pour une chambre d’enfant, car c’est une essence dure de classe C. C’est un bois noble à la grande longévité et résistant aussi bien aux chocs qu’à l’usure. Il a, en outre, l’avantage de ne pas ternir avec le temps. Il offre aussi un large choix de teintes et de finitions, ce qui lui permet de s’intégrer parfaitement à tous les styles d’intérieurs.

Si votre budget est limité et que le chêne n’est pas à votre portée, vous pouvez toujours choisir un parquet massif en des essences plus abordables. Parmi ces essences, le châtaignier est le plus répandu. Il est plus tendre que le chêne, nécessite un entretien plus fréquent, mais il est tout aussi esthétique et agréable que les essences plus nobles. Le pin et le sapin peuvent aussi convenir, même si ces bois sont bien moins résistants à l’usure du temps.

Le type de pose

En plus du type et de l’essence de bois qui le compose, vous devez aussi choisir comment poser votre parquet. Il existe trois principaux types de parquets en fonction de la pose : le parquet cloué, le parquet collé et le parquet flottant.

Le parquet cloué

Cette pose est principalement utilisée pour les parquets massifs dont l'épaisseur dépasse les 20 millimètres. Elle consiste à clouer les lames de parquets directement sur des poutres ou lambourdes. Elle est souvent utilisée dans les étages, sur les planchers sur solives déjà existantes, aussi bien en construction ou en rénovation. La pose clouée de parquet est la plus technique et nécessite l'intervention d’un artisan expérimenté.

Le parquet collé

Cette pose peut être utilisée avec les parquets massifs et les parquets contrecollés. Elle consiste à poser le parquet sur une chape de ciment, d’aggloméré ou sur un ancien parquet après l’ajout d’une sous-couche isolante pour les pièces humides et les pièces dotées de chauffage au sol. Le parquet est alors fixé avec une colle spéciale de grande résistance et de grande durabilité.

Le parquet flottant

La pose flottante est réservée aux parquets stratifiés et aux parquets contrecollés. Le parquet flottant est posé, comme le parquet collé, sur une chape de ciment, de l’aggloméré ou un parquet préexistant et les lames de parquets sont fixées tout simplement en les clipsant les unes aux autres. Ce type de pose est rapide et facile, il ne nécessite pas des connaissances techniques poussées ni l’intervention d’un artisan. Le parquet flottant a l’avantage d’être retiré facilement, ce qui n’est pas négligeable pour les locataires qui souhaitent restituer le logement dans son état originel.

Quel type de parquet pour chaque chambre ?

Le choix du parquet doit aussi prendre en compte l’usage auquel est destinée la chambre, ainsi que certaines spécificités comme son exposition à l’humidité.

Pour une chambre avec salle de bain attenante, il est important de choisir un parquet résistant à l’humidité, de préférence un parquet en bois massif de chêne, d’acacia ou de frêne. Le parquet en bois massif est aussi recommandé pour les chambres d’enfants, car c’est le parquet le plus résistant aux chocs. Il est aussi idéal pour les chambres faisant aussi office de bureau où l’utilisateur est susceptible de déplacer un fauteuil sur roues ou divers meubles de rangement.

Dans une chambre peu utilisée, comme la chambre d’amis, il n’est pas nécessaire d’investir dans un parquet onéreux. Un parquet contrecollé ou stratifié suffit largement.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Quel parquet choisir pour une chambre ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires