La liste des outils indispensables pour travailler le bois

Si vous avez la possibilité de réaliser ce que vous souhaitez en bois, il est indispensable d’être bien équipé pour réussir parfaitement votre tâche. Il faut en effet avoir les bons outils pour vous aider dans les différentes tâches nécessaires. N’hésitez pas à vous inspirer de cette liste pour bénéficier d’un équipement parfait.

Scie Bois
© istock

Les ciseaux à bois

Le ciseau à bois est nécessaire pour creuser ou tailler le bois en ôtant de la matière. Il est préférable de s’équiper avec plusieurs ciseaux de largeurs différentes, entre 8 et 25 millimètres. Prenez de préférence du 8, 12, 20 et 25 mm pour avoir toujours sous la main l’outil dont vous avez besoin. D’autant plus que cet outil est utile dans de nombreuses réalisations. Il faut qu’il soit parfaitement affuté et il sculpte alors admirablement le bois.

Les bédanes

Comme les ciseaux à bois, les bédanes sont utilisés pour sculpter le bois et le creuser. C’est un outil plus résistant et plus épais, il est notamment employé pour la taille des mortaises. Il est également très utile pour placer des tenons lors de l’assemblage de meubles. Il sert également dans la découpe du bois tourné.

Les gouges

Elles présentent une lame en V ou courbe, elles servent aussi à sculpter le bois et elles sont aiguisées des deux côtés, ce qui les différencie des ciseaux. La lame en acier se divise en deux parties : la soie qui est la partie pointue qui rentre à l’intérieur du manche et le corps qui se trouve à l’extérieur. Celui-ci permet de sectionner le bois. La partie acérée présente différentes formes : plat, creux, demi-plat et diverses tailles.

Les planes

Ces outils de façonnage sont très appréciés pour les bois très anciens, mais également pour bien d’autres types de bois. Les pieds de chaises sont sculptés grâce à ces outils. Le travail est alors très rapide. Les planes permettent d’écorcer, de chanfreiner les angles d’une poutre, de dresser un plan, d’arrondir une pièce de bois carrée. Elles se tirent vers soi en respectant le sens du bois et elles sont très précises.

Les racloirs

Ce sont des outils employés pour les finitions, ils offrent un joli rendu, plus esthétique qu’au ponçage. Les copeaux sont très fins. Ils fonctionnent grâce à la tôle d’acier dur qui est parfaitement affutée et au morfil rabattu à angle droit. Il est employé pour nettoyer le bois, il enlève les traces de colle par exemple.

Les rabots à bois

Ce sont des outils composés d’un corps en bois, en matière synthétique ou en fer, contenant une lame de métal, placée de manière plus ou moins inclinée. Le tranchant de la lame permet d’aplanir, de profiler et de corroyer le bois. Il est utilisé pour réaliser les moulures, les rainures ou simplement pour diminuer l’épaisseur du bois.

Il présente plusieurs dénominations  suivant son utilisation :

  • La varlope et riflard sont utilisés pour aplanir le bois ;
  • Les feuillets, les bouvets et les guillaumes sont utiles pour creuser des rainures ;
  • Les guimbardes : ils servent pour aplanir les fonds ;
  • Les talons, les doucines peuvent prendre différentes formes, à choisir selon les moulures décoratives que vous souhaitez obtenir ;
  • Les rabots électriques sont appréciés pour raboter une planche, dresser un champ ou réaliser un chanfrein ou une feuillure.

Les ponceuses

La ponceuse est principalement utilisée pour poncer une surface, cependant elle présente des utilisations différentes suivant les différents modèles :

  • La ponceuse à bande : elle est très lourde et offre une puissance agréable, elle est utilisée pour les poutres et les solives ;
  • La ponceuse excentrique : elle est parfaite pour les finitions et facile à manier  ;
  • La ponceuse orbitale : elle est légère, vous l’utilisez pour les formes galbées et elle est très performante en finition, facile à utiliser grâce à son poids et à sa forme ;
  • La ponceuse girafe ou murale : elle est utilisée uniquement pour les surfaces hautes ;
  • La ponceuse à parquet convient parfaitement à ce dernier et offre un bon rendement.
Ponceuse Bois
© istock

Les scies à main

Les scies électriques sont pratiques pour découper des grandes pièces. Elles sont faciles à employer sans trop d’effort et elles offrent une bonne précision dans le geste. Différentes scies sont cependant disponibles sur le marché.

La scie sauteuse : elle se présente sous la forme d’une lame dentée, elle est de petite ou grande taille. Vous sciez avec précision à la verticale ou à l’horizontale. Grâce au mouvement pendulaire, elle demande peu d’effort. Vous découpez le bois, mais également l’aluminium, le PVC ou le métal.

La scie plongeante : elle est destinée à la coupe des plans de travail, des portes, des placards, du parquet, des profilés. La scie plongeante sur rail est parfaite pour les découpes précises et profondes. Elle permet de fractionner une pièce centrale dans un panneau.

La scie circulaire : elle présente une lame, montée directement sur le moteur. Elle est pratique pour les découpes de menuiserie et ébénisterie. Son utilisation est sécurisée par l’interrupteur de sécurité et le blocage de l’axe.

La scie à ruban : elle fonctionne avec une bande en acier fermée. Elle offre la possibilité de réaliser un travail rapide et minutieux, mais elle est utile également dans le cadre des formes complexes. Les formes les plus compliquées sont réalisées facilement si le bois n’est pas trop épais et trop important. Quand les matériaux sont trop épais, vous travaillez sur un établi et avec un guide-lame.

La scie sabre : elle facilite la coupe grâce à son mouvement de va-et-vient. Elle convient aux découpes de précision courbées ou droites. Grâce au réglage de sa vitesse, elle est simple à maitriser et vous travaillez en toute sécurité.

La scie à onglet : elle permet les découpes en angles. Elle est présente sur le marché dans différentes puissances et capacités de coupes et elle existe avec ou sans laser.

La scie à cloche : elle offre une bonne précision et une facilité d’exécution grâce à son foret perceur : en diamant, en HSS ou en carbure de tungstène.

La scie à chantourner : elle est composée d’une lame courte et fine, réalisant des mouvements, montant et descendant en va-et-vient.

Le serre-joint

C’est un outil indispensable pour fixer une ou deux pièces que vous souhaitez assembler ou coller. Une fois que celles-ci sont solidement attachées à l’établi, le travail est plus simple que vous ayez besoin de couper, de souder, de sécher ou de percer. Il existe différents modèles : le serre-joint dormant, le serre-joint à visser, les pinces ou le serre-joint à presse.

Deco et Ambiances

594

Aucun commentaire à «La liste des outils indispensables pour travailler le bois»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires