6 méthodes pour retirer une cheville molly

Vous avez fixé un meuble ou au tableau avec des chevilles Molly et vous ne savez pas comment les enlever. C’est un système très pratique qui assure ensuite le maintien de charges très lourdes. Cependant, une fois le meuble ou l’objet enlevé, il faut la retirer avec soin parce qu’elle n’est pas esthétique ! Voici quelques méthodes qui fonctionnent parfaitement !

Cheville Molly
© istock

La cheville Molly : qu’est-ce que c’est ?

C’est un système de fixation convenant aux charges plus ou moins importantes que vous souhaitez placer sur différents types de murs. C’est le cas des murs en BA13, de la brique creuse, des plaques de plâtre ou du parpaing creux dans lesquels les systèmes classiques ne fonctionnent pas.

C’est en effet une cheville différente à expansion métallique et munie d’ailettes. Elle est spécialement conçue pour les supports creux. Elle permet ainsi de supporter des charges plus lourdes sur les cloisons où les autres types de chevilles ne peuvent être suffisants.

Son diamètre augmente selon la résistance dont vous avez besoin et vous accrochez ainsi en toute sécurité une télévision à écran plat ou un meuble de cuisine. Il existe différents types de chevilles Molly à choisir en fonction de la nature du mur et du poids à soutenir :

  • la cheville Molly autoforeuse ;
  • la cheville Molly autoperçante ;
  • la cheville Molly classique.

Elle se pose à l’aide d’un petit outil spécial, une pince, pour que les ailettes puissent se déployer et accrocher parfaitement au support une fois qu’elle est posée et enfoncée. Les points d’appui sont alors multiples pour qu’elle s’accroche et adhère parfaitement au support. C’est ce qui explique la difficulté à l’enlever une fois ses ailettes, déployées dans le mur.

Enlever une cheville Molly sans faire de dégâts : est-ce possible ?

C’est une question préalable importante, car une fois les ailettes déployées, il parait très compliqué de la retirer sans abimer le mur. D’autant plus qu’elle prend place dans des supports fragiles comme les murs en placo ou en plâtre.

Ce problème a cependant été prévu par les fabricants. Ils recommandent de séparer la tête de la cheville du reste en la retirant. Les professionnels savent parfaitement le faire et ensuite, ils font tomber la partie avec les ailettes dans la brique creuse par exemple. En sortant cet élément par l’intérieur du trou en le poussant, le matériau du mur n’est pas endommagé.

De quels outils avez-vous besoin pour retirer une cheville Molly ?

Pour retirer la collerette qui est visible sur le support et la désolidariser du reste de la cheville, vous avez besoin d’outils que tout bon bricoleur possède.

Selon la méthode que vous souhaitez utiliser, il vous faudra :

  • un marteau et une visseuse dévisseuse pour retirer la vis ;
  • ou un tournevis plat et un marteau ;
  • ou une perceuse munie d’un foret qui sera adapté au diamètre de la cheville ;
  • ou un tournevis et une pince.

Quelle méthode faut-il utiliser ?

Vous avez le choix de la méthode en fonction de celle qui vous parait la plus adaptée et la plus simple pour vous :

Si conserver le corps de la cheville dans le mur n’est pas gênant pour vous, vous pouvez simplement casser la tête de la cheville qui est la partie apparente. Il ne faut pas appliquer cette méthode dans la salle de bain ou la cuisine qui sont des pièces humides. Vous pouvez alors pousser la cheville dans la cloison ou recouvrir le trou avec du mastic. Sachez qu’il est impossible de l’arracher, car vous feriez venir une partie du mur en même temps. Voici comment enlever une cheville Molly sans endommager votre mur :

Avec un tournevis plat

Retirer ce type de cheville revient à enlever les parties visibles comme la vis et la collerette. Ces dernières étant gênantes pour effectuer les travaux de rebouchage et de lissage. Voici comment procéder :

  • commencez par dévisser la vis et retirez-la de la cheville ;
  • repérez la patte de fixation, les petites flèches indiquent l’emplacement sur la tête de la cheville ;
  • enlevez la collerette avec un tournevis plat grâce à un mouvement de levier ;
  • terminez le travail avec une pince ;
  • poussez le corps de la cheville pour qu’elle tombe derrière la plaque de placo ;
  • vous n’avez plus qu’à reboucher proprement le trou avec de l’enduit à poncer et à peindre.
Extraire Cheville Molly Tournevis
© Ooreka

Avec un marteau ou une perceuse

Si la collerette ne casse pas avec un tournevis plat, le marteau est alors requis pour désolidariser ces éléments, la perceuse est également un outil possible dans ce cas. Sous l’effet du choc, la collerette casse et vous pouvez ensuite ôter le corps facilement.

Avec un marteau :

  • Vissez votre vis, mais pas complètement et en l’insérant légèrement en biais pour qu’elle soit en appui sur la partie métallique.
  • Une fois que cette dernière est enfoncée, tapez avec un marteau doucement pour que la collerette se désolidarise de la partie métallique.
  • Faites ensuite tomber la cheville métallique derrière le mur en la poussant.
  • La vis sert de burin.

Avec une perceuse :

  • Avec un foret à métaux dont le diamètre est légèrement supérieur à la cheville, percez dans le filetage pour casser la collerette.
  • Percez jusqu’à la partie du corps creux pour faire tomber le tout dans la paroi qui est creuse.
  • Ressortez la mèche.
  • La collerette se retire avec le foret.

Retirez une cheville Molly à la pince coupante

Il suffit de couper directement la collerette avec la pince coupante et ensuite d’abaisser les ailettes.

Avec une meuleuse

Le principe de la méthode est le même, en remplaçant simplement la pince coupante par la meuleuse.

Retirez la cheville Molly sans outil

Il est tout à fait possible de retirer ces chevilles sans outils spécifiques. Dans cette situation, l’objectif est qu’elles ne dépassent pas du mur. Vous essayez alors de les dissimuler plutôt que de les retirer.

Voici comment procéder :

Appliquez un mastic acrylique sur la zone que vous souhaitez réparer et dissimuler. Ce produit est employé par les professionnels pour camoufler les joints et les raccords. Il est ensuite repeint. Ce produit ne peut pas être appliqué dans la cuisine ou la salle de bain, ne convenant pas aux zones humides.

Quelles mesures de sécurité, devez-vous adopter ?

Si jamais la zone où vous devez retirer les chevilles Molly se trouve en hauteur, soyez prudent. Il faut que vous soyez installé de manière stable pour ne pas tomber en arrière, durant votre travail.

Comment reboucher le trou une fois la cheville enlevée ?

Une fois que la cheville Molly a été extraite de son logement, le trou qui reste est équivalent au diamètre de cette dernière. Si vous avez forcé un peu plus, le support peut être abimé en surface autour de sa tête. Ces défauts sont cependant simples à réparer.

Voici comment faire :

  • Mettez du papier journal dans le trou, il vous sert de butée. Si le diamètre est inférieur à 8 mm, vous pouvez sauter cette étape.
  • Comblez ce trou avec de l’enduit de rebouchage que vous disposez sur toute la profondeur du trou. Soyez généreux et laissez dépasser un peu de produit du mur. C’est un conseil utile, car ce type d’enduit a tendance à se rétracter légèrement en séchant.
  • Passez ensuite une éponge mouillée autour du trou.
  • Une fois que l’enduit est bien sec, poncez légèrement pour que le support soit parfaitement lisse.
  • Passez votre peinture sur toute la surface pour réparer votre mur.

La cheville Molly est d’un grand secours dans les murs en matériaux creux. Et finalement, contrairement à ce que beaucoup pensent, elle n’est pas si compliquée à retirer sans faire de gros dégâts dans le mur concerné. C’est donc une bonne option pour fixer des éléments dans les cloisons de cette nature.

Reboucher Trou
© Ooreka

Si la cheville Molly ne dépasse pas du mur : comment procéder ?

Si les chevilles Molly que vous avez posées ne dépassent pas du mur, laissez-les en place et ensuite appliquez la méthode suivante : passez une couche de mastic acrylique sur la cheville pour masquer la cheville ainsi que le trou. Ensuite, vous n’avez plus qu’à poncer et à repeindre.

Il est également possible, sans mettre de mastic, de peindre juste la tête de la cheville pour que celle-ci passe inaperçue et se fonde dans le support.

Si jamais la tête dépasse, mais assez peu, avec un marteau, enfoncez-la dans le mur de 1 à 2 cm si possible. Ensuite, masquez le tout avec un simple enduit de rebouchage, laissez sécher durant 24 heures, poncez et appliquez la peinture.

Deco et Ambiances

304

Aucun commentaire à «6 méthodes pour retirer une cheville molly»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires