Maison basse consommation : définition, principes, avantages et inconvénients

La maison basse consommation permet de réaliser de belles économies au niveau des dépenses énergétiques grâce aux méthodes de construction employées. Le but de ces techniques étant de faire baisser la consommation au niveau du chauffage, de la production d’eau chaude, de la climatisation, de l’éclairage et de la ventilation. Pour tout savoir sur la maison basse consommation, suivez le guide !

Maison Basse Consommation
© istock

Qu’est-ce qu’une maison basse consommation ?

La maison basse consommation est certainement le plus gros progrès en termes d’habitat respectueux de la politique visant à réduire les émissions de CO2 et les besoins énergétiques. On parle de bâtiment basse consommation ou BBC qu’il ne faut pas confondre avec le BBCA qui est un label.

Ce concept est né d’une part, de la réglementation de 2005 avec le label Effinergie et d’autre part, de la RT 2012, la réglementation thermique de 2012 qui impose des conditions plus strictes pour répondre au défi du Grenelle de l’Environnement.

Ces conditions concernent alors toutes les constructions individuelles depuis le 1er janvier 2013. Elle permet de réduire les dépenses en matière énergétique sur tous les postes comme le chauffage, l’éclairage, la climatisation, la production d’eau chaude, la ventilation…, c’est donc intéressant pour l’environnement comme pour les futurs propriétaires. De plus, elle doit respecter des émissions de gaz à effet de serre les plus faibles possible.

Le principe de la maison BBC

Pour obtenir le label BBC, les conditions sont assez strictes. La maison individuelle ne doit pas excéder un niveau de consommation énergétique primaire supérieur à 50 kWh EP/m², sur une année. Ce calcul prend en compte l’ensemble des dépenses et des différents postes. Un autre principe sur lequel repose la maison BBC, c’est le niveau de fuite d’air qui ne doit pas excéder 0.6 m3/h/m² de surface froide.

Elle est également tenue d’utiliser des énergies renouvelables et écologiques en grande partie au moins.

Une maison BBC, appelée également maison passive, doit être parfaitement isolée à tous les niveaux, murs, plafonds et planchers. La ventilation est également bien étudiée avec notamment la présence, le plus souvent, d’une VMC ou ventilation mécanique contrôlée qui permet d’assurer une performance énergétique optimale dans votre logement.

L’orientation de la maison joue également un rôle important pour éviter les déperditions de chaleur avec notamment des pièces de vie, exposées plein sud, profitant ainsi du soleil le plus souvent possible. Cela évite les dépenses de chauffage élevées. Les végétaux sont plantés à des endroits bien précis pour conserver la fraîcheur durant l’été.

Les ponts thermiques font l’objet d’une attention toute particulière. Ils sont évités grâce à l’isolation extérieure et intérieure des murs. Le but est d’écarter la perméabilité qui permet aux calories de s’échapper vers l’extérieur. L’éclairage est également soigneusement étudié avec des luminaires à basse consommation.

Le chauffe-eau utilise généralement la chaleur de la chaudière durant l’hiver ou il peut être thermodynamique ou solaire.

Le système de chauffage fonctionne avec une énergie renouvelable et offre le choix entre poêle à pellets, pompe à chaleur ou chaudière thermodynamique, par exemple.

Les gaines électriques sont parfaitement étanches afin d’éviter tout risque de courants d’air. Une énergie renouvelable sera utilisée, c’est la condition selon laquelle la construction peut être labellisée BBC.

La maison BBC consomme environ 60 % de chauffage en moins qu’une maison classique et 2 fois moins d’eau chaude.

Les atouts de la maison basse consommation

Elle doit permettre de baisser les factures énergétiques de ses habitants et offre une réduction de l’émission de gaz à effet de serre. Les maisons neuves ou bâtiments, dont les permis de construire ont été délivrés depuis le 1er janvier 2013, doivent répondre à ces impératifs, la consommation d’énergie primaire ne devant pas excéder 40 à 65 kWh/m²/an en fonction de la localisation et de l’altitude.

L’objectif est de réduire le coût des dépenses énergétiques par rapport à une maison classique de 40 à 70 %. Il existe d’ailleurs des maisons qui vont plus loin en réduisant les dépenses énergétiques à zéro et même au-delà puisque certaines d’entre elles fournissent de l’énergie. En réalité, on estime qu’une maison BBC consomme environ 75 euros par an en eau chaude et 50 euros par an pour le chauffage. Des chiffres incroyables par rapport à la maison classique. Les frais de fonctionnement de votre habitation sont moindres dans ce cadre.

Une plus-value à la revente qui peut être importante

Ce type de maisons attire plus d’acheteurs potentiels et les prix sont plus élevés à la vente du fait des économies réalisées sur le long terme. On relève une hausse du prix des BBC de 5 à 20 %. Ce qui semble assez logique puisque le coût de la construction est de 1 500 à 2 000 euros du m² en moyenne.

Vous restez cependant gagnant, car la faible émission de dioxyde de carbone couplé aux économies d’énergie est un argument de vente qui pèse lourd dans la balance. Il faut également savoir que les loyers sont plus élevés dans les bâtiments BBC. Les acquéreurs sont de plus très sensibles à la possibilité de réaliser des économies d’énergie ce qui multiplie vos chances de vendre rapidement au bon prix.

L’accès à des aides financières pour la construction

Autre avantage non négligeable quand vous vous lancez dans la construction d’une maison BBC, vous bénéficiez aides financières. S’il s’agit de votre résidence principale et que vous êtes primo-accédants, vous avez droit au prêt à taux zéro. Cela vous permet de diminuer vos mensualités de remboursement ou d’augmenter votre capacité d’emprunt puisque vous ne remboursez pas d’intérêts.

Vous pouvez également profiter des aides proposées par certains établissements bancaires comme le prêt EDF ou Eco-vert. De plus, vous bénéficiez d’une exonération de la taxe foncière, comprise entre 50 et 100 % de la somme totale, durant 5 ans au minimum.

L'isolation phonique

L’isolation phonique est également assurée grâce à l’isolation parfaite qui est réalisée au niveau thermique et c’est un argument qui compte également.

La qualité de vie est améliorée notamment grâce à un air de bonne qualité, mais également à l’absence de courant d’air.

Les inconvénients de la maison BBC

L’inconvénient majeur de ce type de construction réside principalement dans le prix du bien. Une construction BBC affiche en effet des tarifs supérieurs qui sont facilement compréhensibles en raison des impératifs que doit respecter cette dernière.

Le constructeur doit en effet respecter un cahier des charges assez lourd et ne peut pas faire l’impasse sur la qualité des matériaux et équipements. L’architecte joue également un grand rôle dans l’orientation de la maison, la répartition des ouvertures, le choix des matériaux et les pertes thermiques à éviter.

Ces dispositions jouent forcément un rôle sur le montant du budget de construction qui est supérieur de 20 à 35 %. Il faut cependant savoir que ces sommes sont amorties grâce aux économies d’énergie réalisées.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Maison basse consommation : définition, principes, avantages et inconvénients»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires