Jardin zen : le guide complet

Le jardin zen ou jardin japonais est un espace aménagé en extérieur, dans un jardin, une terrasse ou même un patio. D’origine japonaise, ce jardin reflète les croyances bouddhistes et taoïstes du Japon et son aménagement est très codifié. Pour créer un tel jardin, il faut, en effet, respecter certains principes et apporter tous les éléments minéraux et végétaux, ainsi que des accessoires indispensables à tout jardin zen.

Jardin Zen
© istock

Le jardin zen : qu’est-ce que c’est ?

Le jardin zen se distingue du jardin japonais avec lequel il est souvent confondu. Le jardin zen, ou karesansui en japonais, est caractérisé par son minimalisme poussé inspiré de la philosophie de dénuement bouddhiste. Il intègre des éléments de base qui rappellent la nature : l’eau, les végétaux, le bois et les minéraux dont le sable. Ce dernier est ratissé de sorte à recréer les ondulations de la surface de l’eau.

Le jardin zen est très codifié, la disposition des rochers n’est pas faite au hasard, mais suivant des considérations symboliques et esthétiques. Le jardin zen est, en effet, conçu comme un tableau qu’il est possible d’admirer sous divers angles de vue, que ce soit de l’intérieur de la maison ou de l’extérieur.

Malgré les codes traditionnels qui régissent le jardin zen, son aspect naturel reste une de ses premières caractéristiques. Harmonie des volumes et des matériaux et agencement au centimètre près de chaque élément participent à la reproduction de cet aspect naturel.

De nos jours, en Europe et dans tout l’occident, lorsqu’on dit jardin zen, on ne pense pas au karesansui, traditionnellement réservé aux temples et dont la fonction est principalement méditative, mais du jardin d’agrément japonais, conçu pour la promenade et la détente.

Comment créer un jardin d'inspiration zen ou japonais ?

Pour créer un jardin zen ou japonais, vous pouvez lui consacrer un petit espace de votre jardin ou de votre terrasse qui soit à l’abri des passages et des zones utilisées pour les repas ou les réunions de famille. En ville, vous pouvez aménager un petit espace zen sur un balcon. Si vous êtes ambitieux, vous pouvez consacrer tous vos espaces extérieurs à l'aménagement du jardin japonais.

La préparation de l’aménagement du jardin peut commencer par la pose d’un revêtement géotextile sur lequel viennent s’agencer les éléments du jardin zen. Ce revêtement permet d’avoir un sol net, sans adventices et plus facile à entretenir.

Après avoir apporté la terre sur le revêtement, vous pouvez commencer à intégrer les éléments du jardin zen et à les agencer de la façon la plus harmonieuse possible. Harmonie ne veut toutefois pas dire symétrie ou angles droits. Dans un jardin japonais, les espaces sont dominés par les formes organiques et l’asymétrie.

Le jardin doit comporter certains éléments sans lesquels il ne peut être considéré comme étant zen ou japonais.

Les allées

Les allées sont un élément fondamental du jardin japonais, c’est autour d’elles que s’articulent principalement les éléments du jardin. Les allées segmentent l’espace, créent différentes zones et impriment un rythme au jardin. Leur tracé doit donc être soigneusement étudié.

Les allées peuvent être recouvertes de dalles de pierres scellées dans le sol avec une partie saillante de 3 à 5 centimètres. Les dalles sont espacées d’un pas pour faciliter les déplacements sur l’allée. Des pierres de tailles et de couleurs différentes disposées de façon aléatoire peuvent remplacer les dalles.

L’eau

L’eau est un autre élément incontournable du jardin zen. Elle symbolise la pureté et le cours de la vie. L’eau dans un jardin japonais peut prendre plusieurs formes : un ruisseau, une cascade, un étang entouré de rochers, une fontaine de style japonais, etc. L’idéal est d’aménager un ruisseau qui traverse le jardin et d’installer des ponts de bois ou de pierre aussi décoratifs qu’utiles.

Les rochers

Ils symbolisent les forces de la nature, la puissance et la longévité. Les pierres volcaniques et granitiques sont à privilégier. Il faut des rochers de diverses tailles, dont un ou deux qui doivent être assez imposants. Ces deux grands rochers symbolisent généralement dans les jardins japonais des monts sacrés situés au Japon.

Le sable

Le sable est typique des jardins japonais. Il y est intégré dans des bacs ou bassins dans lesquels il peut être ratissé de sorte à former des sillons concentriques ou parallèles rappelant l’ondulation de la surface de l’eau.  Les bacs de sable peuvent accueillir un ou plusieurs rochers autour desquels les sillons sont tracés.

Les plantes

Les plantes à intégrer au jardin japonais doivent être choisies avec soin. Il faut diverses espèces dont des chênes, des cerisiers, des pins ou des érables japonais. Les mousses, les bruyères, les bambous et les arbustes sont, eux aussi, les bienvenus.

La décoration du jardin zen : les accessoires indispensables

Pour compléter l’aménagement du jardin zen, il faut y intégrer un mobilier et des décorations qui soient en adéquation avec l’esprit zen et harmonieux qui doit caractériser cet espace.

Les accessoires les plus fréquents dans les jardins zen sont les carillons qui sonnent au moindre coup de vent et les lanternes qui éclairent élégamment le jardin la nuit. Vous pouvez aussi installer une ou deux statues japonaises représentant, par exemple, Bouddha ou d’autres éléments culturels japonais ou orientaux.

Enfin, une mangeoire élégante remplie de graines peut attirer les oiseaux qui contribueront à leur tour au charme de votre jardin zen.

Quels que soient les accessoires intégrés au jardin japonais, il faut respecter l’esprit minimaliste de ce dernier et ne pas l’encombrer avec un excès d’objets décoratifs.

Jardin Zen Carillons
© istock

Comment entretenir son jardin zen ?

L’entretien d’un jardin zen n’est pas plus compliqué que celui des autres types de jardins. Mais pour qu’il remplisse pleinement sa fonction décorative et méditative, il doit être régulièrement nettoyé. Le nettoyage est même la part la plus importante des tâches d’entretien dans un jardin japonais.

Les feuilles mortes, notamment, sont celles qui posent le plus de problèmes. Lorsqu’elles tombent et pourrissent, elles tachent les rochers et les graviers et polluent les espaces de sable. Il est donc important de rester vigilant et de les ramasser dès qu’il pleut.

Les plantes doivent, elles aussi, être régulièrement entretenues. Il faut les tailler, les arroser quand c’est nécessaire et leur apporter de l’engrais.

Deco et Ambiances

559

Aucun commentaire à «Jardin zen : le guide complet»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires