Jardin et potager : comment éviter les pesticides ?

La présence d’insectes et d’autres nuisibles dans votre jardin ou potager est tout à fait naturelle. Mais la prolifération en grand nombre de certains d’entre eux peut être due à des déséquilibres favorisés par vos méthodes et pratiques de culture. Au lieu d’utiliser des pesticides pour vous en débarrasser, vous pouvez opter pour des méthodes plus douces, plus naturelles et moins nocives pour l’humain et pour la nature.

Agriculteur pulvérisant sur des plantes vertes de légumes dans le jardin avec des pesticides
© istock

1. Apprendre à connaître l’écosystème du jardin

Pour que vos plantations potagères et ornementales ne subissent pas les attaques des nuisibles, vous devez connaître votre environnement et le respecter. Identifier le climat de votre région et les plantes qui lui sont adaptées est la première étape.

Estimer convenablement l’exposition de votre jardin est la seconde. En connaissant ces deux facteurs, vous adaptez vos techniques et les plantes que vous plantez. Une plante cultivée dans un milieu qui lui convient est, en effet, naturellement plus résistante aux attaques des insectes, champignons et moisissures.

Apprenez aussi à connaître la nature de votre sol pour adapter vos plantations. Vous pouvez, par exemple, faire une analyse du sol en jardinerie pour identifier les soins à apporter à la terre et aux plantes. Vous pouvez aussi détecter des carences en certains éléments qui favorisent l’apparition de maladies parasitaires.

À noter :
Corriger ces carences, c’est prévenir l’affaiblissement des plantes et les empêcher qu’elles soient trop vulnérables aux attaques.

2. Respecter la biodiversité naturelle dans le jardin

Dans la nature, les plantes, animaux et insectes vivent en équilibre et il suffit qu’une seule espèce disparaisse ou prolifère trop fortement pour que l’équilibre soit rompu. Divers problèmes peuvent alors apparaître, comme les maladies ou l’apparition d’insectes nuisibles, de champignons et de mousses. Vous devez donc respecter la biodiversité de votre jardin ou potager.

Laissez les prédateurs comme les hérissons et les grenouilles y vivre paisiblement pour qu’ils vous débarrassent des nuisibles. Ne dérangez pas trop non plus les insectes et organismes qui vivent dans le sol en retournant la terre trop profondément. Ces organismes et insectes favorisent la vitalité des plantes, ce qui améliore leur résistance aux diverses attaques.

Vous devez aussi réserver des petits espaces où vous laissez les herbes sauvages prospérer, car elles attirent les pollinisateurs dont profitent aussi vos plantes et arbres fruitiers. Favorisez les plantes, arbres et arbustes indigènes, au lieu d’espèces importées qui sont vulnérables et plus exigeantes en soins.

Tâchez aussi de diversifier le terrain en y aménageant des tas de pierre ou de bois ou encore, une petite mare.

3. Privilégier la prévention

Il est plus facile d’éviter d’utiliser des pesticides lorsque vous prenez la prolifération des parasites que lorsque vous les laissez s’installer. Il est donc utile d’adopter certaines pratiques qui permettent de prévenir ces infestations.

Parmi celles-ci, il y a la des plantations d’une année à l’autre et la rotation des cultures. Ces deux pratiques permettent de rompre le cycle de vie des parasites, les empêchant ainsi de proliférer et de s’attaquer à vos plantes.

Adoptez aussi les pratiques durables comme le compagnonnage, la plantation de plantes amies et de plantes répulsives ou encore, la mise en place de moyens de protection physiques comme les filets et pièges.

4. Arroser de façon raisonnée

L’arrosage excessif nuit à vos plantes et lessive le sol qu’il appauvrit et rend moins favorable à vos plantations. L’arrosage en trop grande quantité favorise également l’apparition des champignons, parasites et moisissures. Il affaiblit la plante et la rend aussi vulnérable face aux nuisibles. Il est donc primordial d’arroser raisonnablement et de n’apporter à la plante que la quantité d’eau dont elle a besoin.

5. Utiliser des pesticides naturels

Que ce soit pour vous débarrasser d’insectes nuisibles, de champignons ou de maladies, vous pouvez toujours trouver une alternative naturelle et écologique aux produits chimiques vendus dans les commerces spécialisés. Privilégiez les recettes de grand-mère à base de produits ménagers comme le vinaigre blanc, le savon noir ou le bicarbonate de soude.

Certaines décoctions sont tout aussi efficaces, comme la décoction d’ail, la macération de piments ou encore, la décoction de prêle. Et utilisez autant que vous le souhaitez les purins d’ortie, de fougère ou de tanaisie qui nourrissent la plante et la protègent contre les parasites et les insectes.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Jardin et potager : comment éviter les pesticides ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires