Comment isoler une chambre du bruit ?

La chambre est un peu le havre de paix de la maison, l’endroit dédié au repos et au sommeil. Quand l’ambiance est gâchée par le bruit, vous ne pouvez pas retrouver l’ambiance paisible, dont vous avez tant besoin. Voici quelques conseils pour pallier les bruits intérieurs et extérieurs.

Un homme fait l'isolation des murs
© istock

Isolez les murs de votre chambre

Que vous viviez dans une maison ou en appartement, les cloisons et les murs sont source de bruits. Que ces derniers proviennent de l’appartement voisin, de la rue ou des pièces qui juxtaposent la chambre, il n’en reste pas moins désagréable. Vous disposez cependant de diverses solutions pour corriger ce défaut :

  • Le doublage à coller thermo-acoustique : c’est en fait une plaque de plâtre et un panneau isolant en polystyrène expansé graphité et élastifié. C’est simple à poser et c’est très efficace. Il faut cependant s’assurer avant que les murs soient parfaitement plats pour pouvoir poser ce revêtement acoustique.
  • Le doublage des murs avec une ossature métallique : ce doublage est complété ensuite par une laine de verre et une plaque de plâtre. C’est une solution pour atténuer un peu les bruits. Si vous utilisez des plaques de plâtre phoniques, l’effet est beaucoup plus performant et la réduction des bruits est importante.
  • Si votre chambre présente une superficie réduite, vous devez alors adopter une solution gain de place : c’est le cas de la solution placo phonique qui présente une épaisseur qui n’excède pas 5 cm. Elle se présente sous la forme d’une laine minérale haute densité, associée à une plaque de plâtre phonique.

Isolez votre sol

Un homme refait l'isolation du sol
© istock

Il faut avoir conscience que les sons se propagent facilement par le plancher de la chambre, il ne faut donc pas l’oublier.  Pour limiter ces impacts de bruits qui sont généralement désagréables. Vous pouvez parfaitement isoler votre sol grâce à de fines couches de laine de verre qui ensuite reçoivent votre revêtement : moquette, parquet ou sol en PVC.

Si vous devez changer le sol de votre chambre, pensez à disposer avant une sous-couche acoustique. Cette solution est simple à mettre en œuvre et elle est très performante de nos jours grâce à des isolants très performants.

Le sol PVC couplé à une couche isolante permet d’obtenir de très bons résultats. Placez un tapis bien épais dans votre chambre pour renforcer encore l‘isolation.

Calfeutrez la porte de votre chambre

Un homme pose des joints autour de la porte
© istock

Si vous entendez les sons provenant du couloir, du palier ou de l’escalier, pensez à calfeutrer la porte de votre chambre. Elle doit certainement être isolée de manière insuffisante. Vous pouvez changer votre porte par une porte plus protectrice, mais si vous ne pouvez pas le faire, il vous suffit de la protéger.

Il faut envisager la pose d’un rideau anti-bruit qui est composé de plusieurs épaisseurs de tissus lourds qui atténuent les nuisances sonores en les réduisant de 20 décibels environ. Il doit bien couvrir la porte en débordant légèrement.

Ensuite, installez des joints autour de la porte et un joint balai en bas de cette dernière. Il faut en fait qu’il reste le moins d’espace possible.

Vous pouvez également capitonner votre porte grâce au kit de capitonnage prêt à poser. Si vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez le fabriquer vous-même grâce à des plaques de liège par exemple.

Calfeutrez vos fenêtres anciennes

Homme refiat les joints d'une fenêtre
© istock

Si vous ne pouvez ou ne souhaitez pas changer vos fenêtres, il faut alors penser à améliorer leur confort acoustique. Vous disposez alors de plusieurs solutions :

Commencer par changer les joints, vous en trouvez facilement différents modèles dans les grandes surfaces de bricolage. Les joints en caoutchouc sont simples à poser et sont très efficaces. Ils se présentent sous la forme de bandes adhésives. Les joints en silicone sont également une bonne solution, il se pose à l’aide d’un pistolet.

Pensez à changer vos fenêtres par un modèle plus performant

différents modèles de fenêtres
© istock

Non seulement vous améliorez l’isolation acoustique, mais en plus vous pouvez également faire en sorte que l’amélioration thermique soit meilleure. Cela vous permet d’atténuer largement les bruits provenant de l’extérieur et c’est intéressant, si vous vivez en ville en particulier.

Il faut faire attention en les choisissant. Sachez que les vitres double vitrage sont plus efficace, quand elles présentent deux épaisseurs de verre différentes, c’est alors la différence entre les deux masses qui offre une bonne isolation du bruit.

Le VIR ou vitrage à isolation renforcée offre un résultat encore plus net, c’est dû au fait que l’un des verres est feuilleté. Il présente d’ailleurs de très bonnes performances thermiques également.

Il est également préférable d’opter pour une ouverture à la française plutôt qu’un système coulissant.

À noter :
Le classement AC Acotherm est également un indice à prendre en compte. De AC1 à AC4, les fenêtres sont très performantes, une fenêtre AC3 offre 36 décibels de moins concernant le trafic routier par exemple.

Posez un faux plafond

Pose d'un faux plafond
© istock

Poser un faux-plafond permet de réduire les bruits provenant des pièces situées au-dessus de votre chambre. Si vous êtes réveillé par les pieds ou les jouets de vos enfants par exemple, la pose d’un faux plafond est une solution appréciable. Les bruits d’impact sont certainement ceux qui nuisent le plus à notre tranquillité. Les bruits se propagent dans le plafond, mais également dans les murs.

Si les bruits viennent de votre voisin du dessus et que celui-ci n’a pas l’intention d’isoler son sol, vous pouvez doubler votre plafond avec des plaques de plâtre phonique ou une laine minérale.

Si vous avez un plafond qui n’est pas très haut, demandez conseil à un artisan spécialisé qui pourra vous aider à opter pour une solution gain de place et performante.

Un faux-plafond entraine une perte de hauteur de 13 cm et il est nécessaire d’en tenir compte pour éviter la sensation boite qui peut être très désagréable. C’est une condition importante pour la pose du faux-plafond. Ensuite, il est nécessaire de poser l’ossature métallique, un isolant fibreux et des plaques de plâtre conçues spécialement pour l’isolation acoustique. Le résultat est bien plus performant quand le faux-plafond est désolidarisé du plafond grâce à l’utilisation de suspentes anti-vibratiles ou d’une ossature longue portée, de mur à mur.

Lutter contre la résonnance et la réverbération

Dans les maisons neuves ou récentes, vous remarquez souvent un effet d’écho et de résonnance peu agréable. Pour éviter ce problème, il existe différentes solutions comme :

  • la pose de tapis ;
  • un tissu tendu posé sur du molleton ;
  • les doubles-rideaux épais aux fenêtres ;
  • de l’isolant phonique sous le revêtement mural ;
  • une toile à peindre anti-bruit.
Bon à savoir :
Les meubles possèdent également une fonction anti-bruit efficace, en plaçant une bibliothèque dans votre chambre, vous diminuez la propagation des bruits.
Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Comment isoler une chambre du bruit ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires