Isolation avec aérogel : est-ce une bonne idée ?

L’isolation des habitations est d’une importance capitale, car elle permet d’améliorer le confort thermique et acoustique et de réduire la consommation d’énergie. Pour atteindre ces objectifs, les constructeurs utilisent divers matériaux qui varient par leurs pouvoirs isolants. Parmi ces matériaux, l’aérogel est un des derniers à avoir été inventé. Il est doté de performances supérieures à celles de la plupart des autres isolants grâce à une structure très légère et aérienne.

Aérogel
© istock

Qu’est-ce que l’aérogel

L’aérogel de silice est un matériau isolant à haute performance. Il est nanostructuré, c’est-à-dire qu’il est issu des nanotechnologies et est composé de 99,8 % d’air, le restant de sa composition correspondant à de la silice. C’est le matériau solide le plus léger du monde, puisqu’un litre de ce produit pèse seulement trois grammes.

Comme son nom l’indique, ce matériau se présente sous la forme d’un gel transparent de très faible densité. Malgré sa légèreté, l’aérogel peut supporter des charges pouvant aller jusqu’à 2 000 fois son poids.

Un matériau ultra-isolant

Grâce à sa structure ultralégère, l’aérogel de silice a des capacités isolantes dépassant de loin celles de tous les autres matériaux isolants. Ainsi, il a un coefficient de conductivité thermique de seulement 0,012 W/m.K. À titre de comparaison, la laine de roche a un coefficient de conductivité d’au mieux 0,034, ce qui signifie qu’elle est trois fois moins performante que l’aérogel de silice.

Grâce à ses caractéristiques physiques, l’aérogel de silice peut éviter les pertes de chaleur par toutes les voies possibles.

Autres caractéristiques de l’aérogel, sa perméabilité à la vapeur d’eau et sa résistance à la chaleur jusqu’à une température de 200 °C.

Avantages de l’aérogel de silice

L’aérogel de silice comporte de nombreux avantages qui lui sont conférés par sa structure et sa composition chimique.

Un fort pouvoir isolant thermique et acoustique

L’aérogel est un isolant thermique et phonique de haute performance. Il permet de couper toutes les voies de fuite de l’air et de déperdition de chaleur. Grâce à sa structure nanoporeuse, il emprisonne l’air, réduisant ainsi la propagation des bruits d’impact et des bruits aériens.

L’économie d’espace

L’aérogel est un superisolant qui peut remplacer de nombreux matériaux comme le polystyrène ou les diverses laines minérales ou végétales. Contrairement à ces derniers matériaux, l’aérogel peut produire une isolation suffisante en étant posé par couches très fines. Ses performances exceptionnelles rendent, en effet, inutile de mettre des plaques de plusieurs centimètres d’épaisseur.

L’aérogel peut, en outre, être injecté dans les parois inaccessibles ou sur lesquelles il est difficile d’installer des plaques d’isolant.

Un matériau hydrophobe

L’aérogel de silice a aussi des propriétés hydrophobes qui lui sont conférées par un traitement industriel visant à la rendre résistant à l’eau. Cet isolant devient ainsi bien plus durable et capable de conserver ses propriétés physiques.

Un isolant résistant au feu

Ce matériau a aussi l’avantage d’être résistant au feu et de ne se désagréger qu’à une température avoisinant les 1 200 °C.

Un isolant non toxique

En dehors du traitement qui le rend hydrophobe, l’aérogel de silice n’a besoin d’aucun traitement chimique, contrairement à certains types d’isolants dont les propriétés doivent être modifiées pour les rendre plus isolants et plus durables. L’aérogel est donc non toxique et plus sain pour la maison et ses occupants. Il faut toutefois noter qu’il faut porter des équipements de protection (masque, lunettes et gants) lors de la mise en œuvre de ce matériau.

Ses inconvénients

L’aérogel de silice n’a malheureusement pas que des avantages. Il est, en effet, caractérisé par deux inconvénients principaux : son coût et son vieillissement.

Un isolant coûteux

Si les aérogels ne sont pas massivement utilisés dans l’isolation des habitations, c’est à cause de leur coût. Même s’ils se sont quelque peu démocratisés ces dernières années, ils restent réservés à certains usages particuliers, car un kilogramme de ce matériau coûte environ 1 800 euros.

Un isolant qui vieillit mal

Sous l’effet de certains facteurs, l’aérogel peut très mal vieillir et voir son pouvoir isolant fortement réduit avec le temps. LE pH, l’humidité et l’absence de pare-vapeur peuvent réduire fortement sa durée de vie en altérant sa structure nanoporeuse. Sa fragilité, notamment face aux pressions, fait aussi qu’il soit moins durable que certains autres matériaux isolants.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Isolation avec aérogel : est-ce une bonne idée ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires