L’hivernage actif d’une piscine 

L‘hivernage actif de la piscine est une solution qui oblige à faire fonctionner en permanence la filtration, seulement quelques heures. Elle est très simple et rapide et elle facilite également la remise en route de la piscine après l’hiver. Elle demande cependant une maintenance régulière du bassin. Tout savoir sur l’hivernage actif !

piscine chauffée dehors en hiver
© istock

L’hivernage actif : faire tourner sa piscine au ralenti

L’hivernage actif ou semi-hivernage, c’est un procédé d’entretien de la piscine qui est réalisé durant la saison hivernale, quand la saison des baignades est terminée.

En fait, ce qui le différencie de l’hivernage passif, c’est que dans ce cas, la piscine n’est pas à l’arrêt puisque le système de filtration fonctionne plusieurs heures par jour. Généralement la durée de la mise en route est comprise entre 1 à 3 heures.

Le principe repose sur le fait que l’eau reste ainsi en mouvement dans la pompe et les tuyaux de votre piscine. Cela permet de protéger les différents équipements comme les buses de refoulement, les canalisations et les skimmers d’être pris par le gel.

L’objectif de ce type d’hivernage est triple :

  • Il préserve la qualité de l’eau.
  • Il protège les équipements de la piscine et notamment la pompe qui ne sera pas grippée par faute d’un arrêt sur une durée importante.
  • Il protège aussi votre bassin des éventuels fissures, déformations et autres.

Pourquoi opter pour cet hivernage ?

Ce type d’hivernage ne dépend pas du type de piscine que vous avez, mais surtout de la météo. Vous ne pouvez en effet procéder à un hivernage actif que si le temps le permet. Cela exclut complètement l’hivernage actif dans les régions où les hivers sont trop rudes, où le climat est très froid et le risque de gel trop important.

La technique d’hivernage actif est donc réservée :

  • Aux zones dans lesquelles le climat est clément et où l’hiver reste assez doux.
  • Aux piscines chauffées situées dans les régions froides à une condition que vous ayez un système de chauffage capable de protéger vos équipements du gel.

Comme la météo peut être très imprévisible et que les surprises ne sont pas rares, quelle que soit la région, il est préférable quand vous optez pour un hivernage actif d’avoir un coffret hors gel. Celui-ci offre la possibilité de démarrer la pompe dès que les températures commencent à s’approcher de zéro.

Quand le débuter ?

Comme dans le cas de l’hivernage passif, il est préférable de mettre votre piscine en hivernage actif dès que les températures sont à 12 °C ou en dessous. L’explication est simple : à partir de 12 °C, les bactéries présentes dans l’eau ne se développent plus. En revanche, étant donné que le traitement est réduit au maximum, l’eau ne doit pas repasser au-dessus de 12 °C, elle tournerait et vous verriez apparaitre bactéries, champignons, algues…

Si la température de l’eau est au-dessus de 12 °C, vous filtrez comme vous le faites d’habitude et dès qu’elle atteint cette température, vous passez à un temps de filtration diminué, entre 1 et 3 heures.

Mettre une piscine en hivernage actif : les étapes

Voici les 4 étapes importantes pour réussir votre hivernage actif :

1. Le nettoyage

Nettoyez avec soin le fond, la surface, mais également les parois de la piscine avec un robot et une épuisette.

2. La température

Attendez que la température de l’eau passe sous les 12 °C pour démarrer ce processus. La filtration peut alors être réduite de manière drastique sans prendre de risque. Vous calculez le temps de filtration en prenant la température de l’eau et en la divisant par 3. Si l’eau est à 9 °C, le temps de filtration est de 3 heures.

3. Le traitement de l’eau

L’entretien du bassin dans le cadre de l’hivernage actif est simple. Vous mettez juste un produit d’hivernage dans l’eau. Ce dernier contient un anticalcaire et un anti-algues. Vous stoppez ensuite les traitements chimiques en rééquilibrant le pH de l’eau quand c’est nécessaire. Vérifiez-le régulièrement.

4. Le coffret hors gel

Si vous avez un coffret hors gel, vous devez le paramétrer pour qu’il déclenche la pompe avant que l’eau ait le temps de geler. C’est un équipement conseillé vivement.

Les avantages et les inconvénients de cet hivernage

L’intérêt principal de l’hivernage actif, c’est sa facilité de mise en œuvre, mais également la remise en fonctionnement rapide de la piscine. Un autre atout est également la minimisation du risque de dégradation des équipements à cause du gel ou du désamorçage de la pompe de la piscine puisque cette dernière est toujours en fonctionnement.

L’hivernage actif implique cependant une maintenance régulière et c’est sans doute son inconvénient majeur. Il faut en effet vider les paniers des skimmers, nettoyer le bassin…, mais également vous occuper de l’eau et sa qualité en contrôlant notamment son équilibre, en mesurant le pH, en vérifiant sa température…

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «L’hivernage actif d’une piscine »

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires