Le fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation

Vous trouvez que votre ancienne chaudière consomme trop d’énergie, et de ce fait, vous envisagez de passer par une chaudière gaz à condensation. Si son fonctionnement est identique à la chaudière classique, elle est plus écologique et économique. Pour tout savoir sur son fonctionnement, suivez le guide !

Chaudière Gaz
© istock

Chaudière gaz à condensation : qu’est-ce que c’est ?

Le principe de la chaudière gaz à condensation repose sur le fait que le gaz naturel ou propane est brûlé afin de produire de la chaleur. Ce gaz peut provenir d’une citerne de stockage se trouvant sur votre terrain ou dans votre habitation ou d’une alimentation en gaz de ville. Cette combustion dégage de l’énergie, mais également des fumées. Jusque-là, le fonctionnement est donc le même que celui d’une chaudière plus classique.

La principale différence présentée par ce modèle réside dans le fait que les fumées qui s’échappent lors de la combustion sont ensuite refroidies. Et c’est là qu’intervient l’étape de la condensation de l’eau qu’elle contient.

Ce procédé est une opportunité pour récupérer la chaleur des fumées et ainsi chauffer l‘eau qui alimente le circuit de chauffage. Contrairement à une chaudière classique, ce système permet de réduire des pertes énergétiques. Le gain d’énergie est optimisé par l’augmentation de la surface d’échange entre les fumées et l’eau de chauffage.

C’est également un procédé qui permet de diminuer les dépenses en énergie, car le besoin en gaz pour atteindre la température de chauffe est forcément moindre.

Le fonctionnement de la chaudière gaz à condensation en détail

Pour que les choses soient plus claires, il est important de bien comprendre les différentes étapes du chauffage de l’eau dans le cadre de la chaudière gaz à condensation. On se rend ainsi facilement compte des avantages de ce système.

La récupération des fumées et la combustion du gaz

Lorsque le gaz est au contact de l’air dans le brûleur, l’étape de la combustion démarre. Cette réaction provoque bien sûr de la chaleur ainsi que des fumées. Ces dernières contiennent de la vapeur d’eau à très haute température, entre 120 °C et 200 °C. En fait, la chaudière classique élimine le produit de la combustion, c’est-à-dire la fumée, mais elle ne profite pas de la grande quantité d’énergie thermique que celle-ci contient.

La chaudière à condensation gaz transporte la fumée dans une chambre différente de celle où a lieu la condensation. La température correspond à celle du retour du chauffage qui est généralement comprise entre 30 °C et 50 °C. Cette différence est en fait due à la condensation de l’eau qui se trouve entre les fumées et la récupération de la chaleur.

L’eau est donc d’abord préchauffée avant de retrouver le chemin de la chambre de chauffe principale. Grâce à ce processus, vous diminuez la consommation de combustible de 25 % environ. Évidemment, de ce fait, vous baissez également votre facture d’énergie, le gain pouvant être d’un quart en moins par rapport à la chaudière traditionnelle.

Les chaudières classiques chauffent de façon assez irrégulière. Si les températures baissent, elles tournent à plein régime pour fournir la quantité de chaleur suffisante pour que la température intérieure augmente suffisamment. Les chaudières gaz à condensation fournissent quant à elles une chaleur plus douce et plus constante. De ce fait, votre consommation énergétique est réduite et votre confort de vie, accru.

L’évacuation des condensats

Les condensats sont composés des fumées et de l’eau, à l’état liquide, une fois que la température est plus froide. L’eau est alors emportée directement dans le tuyau d’évacuation des eaux usées qui est obligatoirement raccordé à la chaudière. Le conduit est en PVC pour une raison toute simple : cette eau contient une acidité très importante et on évite ainsi la corrosion éventuelle.

Les fumées sont quant à elles expulsées par le système qui est contenu par la chaudière. Il peut prendre la forme d’un dispositif de ventouse débouchant sur le toit ou d’une cheminée. Ces fumées sont à une température bien moins élevée que celles d’une chaudière classique puisqu’elles sont passées par la condensation. Elles sont aussi plus respectueuses de l’environnement et moins polluantes.

Le retour de l’eau du réseau

La température de retour de l’eau du réseau à une température peu élevée est un point qui la distingue des chaudières classiques et qui offre de belles économies d’énergie. Il faut qu’elle soit inférieure à 58 °C, c’est-à-dire, la température du point de rosée pour que cela présente un réel intérêt.

Si vous utilisez des radiateurs basse température, vous allez alors accroitre le phénomène et obtenir de meilleures performances énergétiques. Les radiateurs basse température ne doivent pas excéder 60 °C, mais ils présentent un atout, la chaleur diffusée est constante. Vous obtenez ainsi un environnement toujours suffisamment chaud, sans excès et sans baisse de température.

Le plancher chauffant est un système de chauffage qui convient parfaitement à cet équipement. Cela est principalement dû au fait que le plancher chauffant permet de diffuser la chaleur de manière continue. Il s’inscrit parfaitement dans le mode de fonctionnement de ce type de chaudière.

Les atouts de la chaudière gaz à condensation

Sa capacité à optimiser la consommation de gaz est certainement l’atout primordial de la chaudière gaz à condensation. Cela tient au fait que l’équipement utilise moins de gaz pour atteindre les températures désirées qu’une chaudière classique, ce phénomène étant dû principalement au fait qu’elle a la capacité de récupérer l’énergie des fumées. Le gain énergétique est d’environ 30 % ce qui vous permet de réduire de manière probante votre facture de gaz.

Son deuxième atout est également le fait que cette chaudière s’inscrive dans le respect de l’environnement. Elle rejette en effet moins d’oxyde d’azote et de dioxyde de carbone dans l’atmosphère.

Comment est employée la chaleur dégagée par cette chaudière ?

La chaleur qui est produite par cette chaudière permet de chauffer l’eau. Cette eau chaude circule dans les radiateurs pour assurer le chauffage du logement, mais elle peut également permettre de produire l’eau chaude sanitaire. Elle assure ainsi deux fonctions. Concernant l’eau chaude, il suffit que la chaudière soit reliée à un ballon de stockage.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Le fonctionnement d’une chaudière gaz à condensation»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires