Taille d’un figuier : quand et comment le tailler ?

Vous avez la chance de posséder un figuier dans votre jardin ? Vous vous demandez si vous devez le tailler, et à quel moment le faire. Nous vous donnons les clés pour savoir quand et comment le tailler !

Taille Du Figuier
© istock

Le figuier : le tailler ou pas ?

Le figuier provient du Moyen-Orient et de la région méditerranéenne. Il donne de beaux fruits et il présente une forme touffue et ample. Comme les blessures, à la suite de la taille, cicatrisent avec beaucoup de difficulté parce que c’est un bois moelleux et que la taille le pousse à produire plus de bois et de feuilles, la taille doit être parfaitement exécutée. Sinon, la fructification et la floraison se font difficilement.

Dans les régions plus fraîches, pour amener les fruits à maturité plus rapidement, vous pouvez pratiquer une taille de fructification pour que la sève de l’arbre soit stimulée. Cela se fait parce que la saison des fruits est dans ce cas plus courte.

La taille de fructification

Les figuiers en régions froides

Pour obtenir de nouveaux rameaux portant les fruits, il est préférable d’intervenir :

  • En avril : vous repérez les branches qui portent des bourgeons à fruits avec de toutes petites figues. Vous pincez alors chaque branche avant le dernier bourgeon du haut.
  • En mai : vous coupez les rameaux qui ont tendance à se développer contre les jeunes figues. La taille se fait au-dessus du deuxième bourgeon.
  • En juin : sur chaque branche, il faut repérer la première figue, vous coupez alors tous les rameaux qui partent du dessous de la figue en en conservant un seul. C’est celui-ci qui portera les figues de l’année suivante. On l’appelle le rameau de remplacement.
  • En septembre : au-dessus du rameau de remplacement se trouve la branche ayant porté les fruits de l’année, il faut alors la supprimer.

Les figuiers biféres en région chaude

Les figuiers bifères correspondent à une variété de figuiers qui donne deux récoltes par an, la première en juillet et la seconde de mi-août à octobre.  Il est possible d’éclaircir l’arbre au mois d’août. Vous supprimez seulement quelques branches porteuses de cette deuxième récolte. Vous obtenez ainsi deux grosses récoltes dans l’année.

La taille du figuier : comment la réaliser ?

La taille d’hiver a pour objectif la suppression des branches qui ont porté les fruits de l‘année précédente. Les arbres en cépée comme les arbres à tronc unique sont concernés par cette taille. Vous taillez les premiers près des souches et les seconds près du tronc.

La taille se fait en biseau, évitant ainsi à l’eau de stagner, vous supprimez également les rameaux mal placés ou orientés. Vous éclaircissez également le centre de l’arbre pour que les fruits puissent ensuite profiter du soleil.

Dans le cadre du figuier bifère qui produit des fruits deux fois par an, il ne faut pas supprimer tous les rameaux de l’année précédente, mais il est préférable de rabattre les restants.

Les outils pour tailler le figuier

Un sécateur est utilisé pour les rameaux les plus fins, mais vous aurez besoin d’une scie pour les autres branches. Sachez que les coupes doivent être parfaitement nettes pour éviter tout problème par la suite.

La taille de formation : comment procéder ?

L’arbre sera taillé de façon à libérer le centre de l’arbre. Durant les premières années en particulier, il faut supprimer les branches internes et ne garder que les branches charpentières qui se dirigent vers l’extérieur. C’est ce que l’on appelle la taille de formation. Le figuier se développe alors en formant une couronne.

La taille d’entretien : comment procéder ?

Une fois que le figuier est parvenu à sa taille adulte, la taille consiste alors à réaliser un entretien. Le principe : vous rabattez toutes les branches de l’année à 4 ou 5 yeux de la coupe de l’année précédente. Vous pouvez parfaitement alterner en rabattant d’un tiers de plus les nouvelles branches. Il faut cependant faire attention et conserver assez de bourgeons pour avoir des fruits et éviter à l’arbre de se fatiguer inutilement en produisant de nombreux rejets.

En conservant des bourgeons, vous permettez à la sève de monter au sommet de l’arbre au printemps et de nourrir les futures figues. Le plus simple est de procéder de la manière suivante :

Émondez tous les rameaux les plus petits qui ont poussé sur le tronc et les branches principales. Vous voyez apparaitre au printemps de nombreux rejets à la base de l’arbre. Ne gardez que ceux qui vous semblent les plus forts.

Si la taille d’entretien n’est réalisée que tous les deux ou trois ans, l’émondage se fait au moins une fois par an. Supprimer les rejets au cours de l’été permet à la sève de bien circuler.

La taille de rajeunissement : comment procéder ?

Un figuier très âgé peut être taillé pour être rajeuni, il est possible de le rabattre :

  • Au sol : pour favoriser les rejets solides et vigoureux.
  • À 50cm du tronc : pour que les rejets partent de chacune des branches. La moitié d’entre elles sont alors supprimées pour soulager l’arbre, les autres seront alors rabattues, les années suivantes, vous réalisez seulement une taille de formation.

Ce type de taille ne se pratique que rarement, tous les 20 à 30 ans, pour ne pas fatiguer l’arbre.

Deco et Ambiances

1039

Aucun commentaire à «Taille d’un figuier : quand et comment le tailler ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires