8 astuces pour éloigner les moucherons du compost

Qui dit compost, dit forcément invasion de mouches et de moucherons ! Si cela ne présente aucun danger pour votre compost, c’est désagréable pour la famille quand elle est à l’extérieur.  Vous avez cependant la possibilité de les éloigner et d’ailleurs d’éviter qu’ils ne reviennent !

Mouches Compost
© istock

Limitez les déchets sucrés

C’est un conseil primordial durant les périodes de chaleur en particulier, au printemps et en été. Vous évitez dans ces moments de mettre au compost de grosses quantités de déchets alimentaires sucrés ou juteux. C’est le cas des fruits par exemple qui attirent les moucherons et les mouches très facilement. Ces insectes semblent en effet apprécier pondre leurs œufs sur les fruits, que ce soient des fruits entiers, des noyaux ou même des pépins.

Si vous aimez les fruits et que vous en consommez en grosse quantité, vous les mettez dans un carton ou vous les enroulez dans du papier et vous les placez en profondeur dans le compost. Cette astuce est d’ailleurs utile aussi pour les déchets de viande ou de poisson.

De même, vous évitez de jeter toutes les peaux de fruits que vous avez épluchés. En fermentant, elles vont créer un jus sucré qui attire ces insectes. Vous pouvez parfaitement les réutiliser pour cuisiner des fruits confits ou des chips si vous êtes adepte du zéro gaspi.

Compostez vos déchets très vite

Les mouches et les moucherons apprécient tout particulièrement les aliments qui commencent à pourrir. C’est pour cette raison qu’il faut mettre vos déchets au compost le plus vitre possible. Les vers se régaleront avec avant que les moucherons aient eu le temps de pondre.

Si vous ne voulez pas apporter vos déchets au compost sans cesse, stockez-les alors dans votre réfrigérateur à condition de les placer dans un récipient parfaitement étanche. Ils sont alors hors d’atteinte des moucherons.

En été, les aliments se décomposent beaucoup plus rapidement grâce à la chaleur, il faut donc être très vigilant et les déposer au compost tout de suite.

Essayez de réguler l’humidité

L’humidité a tendance à attirer les moucherons et autres insectes. Si votre compost est trop sec, ce seront les fourmis qui l’envahiront. Il faut donc rester très vigilant sur le taux d’humidité du compost.

Si votre compost est trop humide : il suffit d’ajouter simplement des cartons et des papiers à la surface. De plus, vous n’ajoutez plus de déchets humide ou mouillé durant quelques jours.

Si votre compost vous parait trop sec : trempez des morceaux de carton dans de l’eau, le papier mouillé est également efficace, et mettez-les dans votre composteur. Ajouter de la tonte de gazon permet également de remédier à l’excès de sécheresse.

Il est judicieux de poser du papier ou du carton au fond du bac à compost. Cela permet d’absorber l’humidité trop importante. Pensez également à alterner les couches de déchets secs et de déchets humides.

Protégez votre composteur du soleil durant l’été

Durant l’hiver ou l’automne, si votre compost est exposé au soleil, ce n’est pas grave. En revanche, il faut qu’en été, vous le protégiez des rayons directs du soleil. Cela vous permet de limiter les invasions de moucherons ou de mouches et de plus cela allonge le délai de décomposition des déchets.

Aérez votre composteur

Le composteur ne doit pas être complètement hermétique. Il faut qu’il soit équipé d’ouverture, sur les parois ou sur le couvercle. Cela permet d’éviter l’obscurité totale, mais également de réguler sa température. C’est une manière de remédier à la présence de moucherons et de mouches en quantité. Ces insectes sont attirés en effet par la chaleur, l’humidité et l’obscurité.

Pensez à ouvrir régulièrement et peu longtemps le couvercle de votre composteur, les insectes volants s’envoleront vers d’autres lieux.

Nettoyez régulièrement le couvercle et les bords

Les drosophiles vont élire domicile sur le couvercle et les bords de votre composteur et ensuite y pondre leurs œufs. Si vous le nettoyez régulièrement, vous évitez que les œufs aient le temps d’éclore et que les moucherons se multiplient.

Couvrez vos déchets

Pensez à couvrir votre compost avec des petits morceaux de carton, des copeaux de bois à chaque fois que vous déposez des déchets. Il faut placer l’équivalent de 50 % des déchets sous forme de carton. Vous pouvez parfaitement aussi ajouter au composteur de jardin, de la paille, du terreau ou des feuilles sèches pour remplacer le carton. Cela permet d’éviter que les sciarides, les petites mouches noires, se précipitent sur votre compost.

Maitrisez l’acidité de votre compost

Il faut veiller à conserver dans le compost un niveau de pH équilibré et peu élevé. En effet, la mouche du terreau apprécie particulièrement les substrats acides. Elles risquent donc de s’y précipiter.

Pour remédier à une acidité trop forte, c’est assez simple, vous n’avez qu’à ajouter une fois par semaine une poignée de cendre ou des coquilles d’œufs broyées.

Pourquoi le compost attire-t-il les insectes ?

Votre compost a besoin des insectes et des vers de terre pour que sa décomposition puisse se dérouler dans les meilleures conditions. Ce sont d’ailleurs ces différents insectes qui permettent de repérer le compost arrivé à maturité. C’est donc un signe de bonne santé. Si vous constatez la présence de vers de fumier ou de larves de cétoine, c’est que votre compost peut être employé sans problème.

Ces larves ont la particularité d’absorber les éléments toxiques, de les digérer et ensuite de les rejeter sous une forme plus saine. Les moucherons quant à eux pondent leurs œufs et se nourrissent du compost. Vous constatez leur présence autour quand ce dernier est en mauvais état.

Évitez cependant de conserver un compost à l’air libre, il attire alors irrémédiablement les moucherons et les mouches du fait de la présence des déchets tels que les fruits trop mûrs ou les épluchures. Il faut savoir que certains féculents sont également une nourriture de choix pour ces insectes. Dans le pire des cas, comme nous l’avons déjà vu, couvrez votre compost de carton ou bien mieux encore, optez pour un composteur mini d’un couvercle, fermant de manière hermétique et muni de trous pour éviter l’excès de chaleur notamment.

Deco et Ambiances

796

Aucun commentaire à «8 astuces pour éloigner les moucherons du compost»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires