Comment composer une haie vive ?

La haie vive est souvent appelée haie libre et ce nom lui va à ravir ! Elle est tellement changeante au fil des saisons que vous ne vous lassez pas de la contempler. La haie vive se compose de différentes espèces et elle constitue un véritable havre de paix pour les petits animaux et surtout les oiseaux. Laissez parler votre imagination et composez la haie vive qui vous ressemble !

Une haie avec différents arbustes
© istock

Comment réussir la plantation de votre haie vive ?

Votre haie vive est composée de différentes espèces et ce joyeux fouillis d’essences et de teintes différentes permet de lui apporter une certaine personnalité.

Les espèces à feuillage caduc comme les charmilles sont mises en terre entre mi-octobre et fin mars. En revanche, si vous avez acheté des espèces en conteneurs, vous les installez à tout moment de l’année si vous pensez à les arroser de manière généreuse.

Quand vous plantez vos arbustes, toute votre attention doit être dirigée vers les espaces que vous allez laisser entre les arbustes. La règle reste simple : si vos arbustes présentent une hauteur de moins d’un mètre, l’espacement est de 50 cm. Pour les espèces, dont la hauteur est comprise entre 1 et 2 mètres, l’espace doit être de 60 à 80 cm et pour les plus grands arbustes, vous laissez de préférence un espace de 1 à 1.50 mètre.

Si vous devez composer une haie libre très longue qui mesure plus de 15 mètres, louez une tarière ou une trancheuse à godets pour réaliser vos trous de plantation. Vous réalisez alors une tranchée linéaire ce qui demande moins d’effort. C’est également préférable quand vous ne choisissez que des sujets de petite taille.

Si vous réalisez vos trous de manière mécanique, voici les différentes étapes indispensables :

  • Retournez la terre et ôtez les pierres.
  • Vérifiez que les racines des arbustes ne dépassent pas du pot en s’entremêlant. Dans ce cas, coupez-les.
  • Creusez votre trou, il doit présenter une profondeur de 40 cm au moins et respectez les espacements recommandés.
  • Placez au fond de chaque trou un terreau enrichi de fumier pour anoblir votre sol.
  • Placez les plantes en quinconces pour apporter du rythme et du relief à votre haie vive.
  • Arrosez aussitôt généreusement.
  • Appliquez un paillage à base d’écorces maritime pour limiter la repousse des mauvaises herbes et pour éviter les arrosages trop fréquents.
  • Au bout de 2 à 3 jours, vous remettez environ 10 litres d’eau à chaque plantation. Ensuite, vous arrosez une fois par semaine ou tous les dix jours en été, suivant les températures. Quand l’arrosage est suffisant, la plante grandit de 50 à 60 cm environ.

Comment choisir les arbustes composant votre haie vive ?

Le choix des arbustes est déterminant pour le résultat esthétique. Apprenez à connaitre les différents végétaux de manière à bien les sélectionner.

Le nombre d’espèces

Le principe de la haie vive ou libre reste basé sur le mélange des essences. Voici quelques repères pour vous permettre de déterminer le nombre adapté :

  • Si votre haie s’étale sur moins de 25 mètres : vous allez sélectionner 5 espèces au plus.
  • Si votre haie mesure entre 25 et 50 cm de longueur : vous placez au maximum 6 variétés.
  • Si votre haie présente une longueur supérieure à 50 mètres : elle contiendra 8 variétés au maximum.

Le niveau d’occultation souhaité

Si vous cherchez à vous préserver des regards indiscrets ou si vous n’avez pas de vis-à-vis direct, le choix des espèces peut changer.

  • Les arbustes à feuillage persistant gardent leurs feuilles en hiver, vous protégeant durant toute l’année.
  • Les semi-persistants, ils gardent normalement leur feuillage en hiver, mais par période de grand froid, les feuilles peuvent tomber, elles repoussent alors au printemps suivant.
  • Les arbustes au feuillage caduc : ils perdent toutes leurs feuilles en hiver, mais les ramifications importantes continuent à occulter la vue malgré tout.
  • Les arbustes au feuillage marcescent : ils conservent ses feuilles mortes durant la saison hivernale et ils restent de ce fait, occultants.

Si vous n’avez pas de vis-à-vis très important 

Sachez que les arbustes caducs qui présentent des ramifications importantes et que celles-ci permettent de masquer la vue.

Si vous avez besoin d’une haie occultante

La meilleure astuce dans ce cas est de panacher les persistants, semi-persistants et marcescents avec des arbres caduques.

Si vous avez besoin d’une haie hautement occultante

  • Vous pouvez alors placer que des arbustes persistants ou semi-persistants.
  • Utiliser des plantes marcescentes: vous vous assurez une protection importante et vous avez le plaisir de bénéficier d’un paysage changeant au fil des saisons.
  • Marier les occultants et les espèces caduques : dans ce cas, il faut mixer 1/3 de feuillage caduque, en n’hésitant pas à miser sur les floraisons, les feuillages et les fruits décoratifs et 2/3 d’espèces occultantes.

Quel intérêt présente la haie vive pour l’esthétique de votre jardin ?

La haie vive reste belle durant l’hiver grâce aux arbustes à feuillage persistant qu’elle contient. Ces feuilles changent tout au long de l’année avec les différentes saisons. C’est pour cette raison que la haie vive joue véritablement un rôle décoratif pour votre jardin. Dès le début du printemps, ce sont les fleurs qui viennent animer cette haie. Elle apporte beaucoup de charme à votre jardin et un vent de naturel et de liberté qui est très séduisant et qui donne l’impression que la nature reprend ses droits.

Il n’y a pas que l’esthétique qui a tout à gagner, c’est en effet un véritable refuge pour les petits animaux et les insectes pollinisateurs qui sont attirés par les arbustes floraux qui la composent. Les oiseaux viennent y faire leur nid et elle constitue une cachette appréciée par de nombreux petits animaux qui sont heureux de trouver un cocon surtout dans les milieux urbains. Elle joue donc un véritable rôle écologique également.

Une haie peu exigeante

Les haies vives exigent beaucoup moins d’entretien que les haies classiques et cela pour une raison principale : elle est composée en majorité par des arbustes aux feuillages persistants ou caducs. Ces espèces demandant peu d’entretien, les jardiniers peuvent laisser les arbustes s’épanouir librement pour créer un coin de nature harmonieux. C’est la solution idéale si vous aimez les jardins sauvages.

Si vous voulez une haie harmonieuse, vous la taillez une fois par an, cela est largement suffisant. Comme elle est variée, elle est également résistante et moins sensible aux maladies.

Deco et Ambiances

894

Aucun commentaire à «Comment composer une haie vive ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires