Comment réparer une tuile cassée ?

Les tuiles sont des revêtements de toitures qui existent depuis des siècles et qui continuent à être largement utilisées, car elles sont esthétiques et résistantes à l’usure et aux aléas climatiques. Il peut toutefois arriver qu’une tuile se fissure ou se casse, ce qui peut alors compromettre l’étanchéité de la toiture et ouvrir des voies pour l’infiltration de l’eau de pluie dans la maison. La réparation ou le remplacement de la tuile est dans ce cas une urgence de premier ordre, surtout en période hivernale.

Réparer Une Tuile Cassée
© istock

Pourquoi faut-il réparer ou remplacer une tuile cassée ? 

Lorsqu’une tuile est cassée, ou même légèrement fissurée, les dégâts sur la toiture et la maison peuvent ne pas être visibles immédiatement, mais il reste urgent d’intervenir. Si la tuile n’est pas réparée ou remplacée, c’est toute la toiture et la maison qui sont mises en péril. La fissure ou la cassure ouvre, en effet, un point d’entrée pour l’eau ou un défaut d’étanchéité qui permet à l’humidité de s’infiltrer dans toute la charpente, favorisant la propagation de mousses et de moisissures qui fragilisent la structure en bois, avant de s’étendre par la suite aux murs mêmes de la maison.

Une tuile cassée est aussi la porte ouverte aux rongeurs et oiseaux qui peuvent alors élire domicile dans la charpente et causer de nombreuses nuisances.

Les dégâts provoqués sont proportionnels au nombre de tuiles endommagées. Si une seule tuile ne représente pas de danger immédiat, mais s’il s’agit d’une dizaine de tuiles ou plus qui sont cassées, le risque est alors plus grand.

Il est donc important d’inspecter régulièrement le toit pour s’assurer du bon état de chaque tuile et de réparer ou remplacer dès que possible les tuiles fissurées ou cassées.

Réparer une tuile cassée : les étapes

Une tuile fissurée ou cassée n’a pas forcément besoin d’être remplacée. Vous pouvez tenter de la réparer, mais avant, vous devez y accéder. Pour ce faire, vous devez respecter certaines règles de sécurité.

Les mesures de sécurité

Veillez à marcher doucement sur les tuiles, car vous pourriez en détacher plusieurs sans vous en rendre compte, ce qui peut provoquer une glissade potentiellement très dangereuse. Si la tuile est située en bordure de toiture, essayez de l’atteindre en grimpant sur une échelle de couvreur à crochet qui offre le maximum de stabilité. Si vous devez grimper sur le toit, munissez-vous d’un harnais de sécurité et d’une corde que vous attachez à un mur solide, comme le conduit de cheminée s’il est en maçonnerie. Portez également des chaussures antidérapantes pour éviter toute glissade.

Enfin, équipez-vous de gants de protection et n’effectuez jamais ces réparations seul. Faites-vous toujours aider par une seconde personne qui, en plus, peut vous venir en secours ou appeler de l’aide s’il vous arrive un accident.

Nettoyer la tuile

Une fois toutes ces précautions prises, commencez par récupérer la tuile et par la nettoyer avec une brosse métallique. Enlevez toute la poussière des bords et débarrassez la tuile de tous les petits fragments qui se sont détachés. La fissure doit être aussi nette que possible et exempte de mousses et de moisissures. Si les résidus sont tenaces, n’hésitez pas à nettoyer la tuile avec de l’eau tiède savonneuse.

Laissez ensuite la tuile sécher à l’air libre, mais si vous êtes pressé, vous pouvez gagner du temps en la séchant avec un sèche-cheveux.

Colmater la fissure

Colmatez la fissure avec un mastic adapté à la terre cuite. Veillez à ce que les fragments de la tuile soient parfaitement ajustés avant d’appliquer le produit. Ce dernier doit être appliqué sur tous les fragments qui doivent ensuite être assemblés et maintenus fermement pendant quelques minutes. Si la quantité de mastic appliquée est suffisante, le joint déborde des deux faces de la tuile. Nettoyez l'excédent avec un chiffon avant que le mastic ne sèche et laissez la tuile reposer. Le joint doit être bien lisse et uniforme.

La tuile ne doit être remise en place qu’après un temps de séchage d’au moins 45 minutes.

Notez qu’en dehors du mastic et des colles spéciales pour tuiles, il existe des produits conçus spécialement pour la réparation des tuiles. Il s’agit le plus souvent d’un liant ou d’une colle livrée avec une membrane ou une toile qui permet de consolider les fragments de la tuile.

Remplacer une tuile

Si vous estimez que la tuile est irrécupérable et qu’aucune réparation ne peut lui redonner son étanchéité, vous devez la remplacer par une tuile neuve. C’est la solution la plus coûteuse, mais elle est parfois inévitable si vous désirez protéger votre toiture et votre maison.

Pour remplacer une tuile, commencez par installer des cales qui surélèvent légèrement la rangée de tuiles sur laquelle est située celle qui est à remplacer.

Après avoir enfilé des gants, retirez délicatement la tuile cassée. Pour la dégager plus facilement, faites un mouvement de levier en soulevant la partie basse de la tuile vers le haut et en tirant vers vous. Si la tuile résiste, ne forcez pas, essayez plutôt de retirer les tuiles qui l’entourent.

Placez la tuile neuve en l'emboîtant délicatement dans l’emplacement de l’ancienne. Pour ce faire, faites un geste de levier en insérant d’abord le sommet de la tuile tout en maintenant son extrémité basse dirigée vers le haut. Une fois la base de la tuile insérée, baissez délicatement l’autre extrémité pour l’ajuster.

Notez que certaines tuiles se fixent par simple emboîtement, alors que d’autres nécessitent d’être liées par des fils de fer et d’autres doivent même être clouées. C’est notamment le cas des tuiles en ardoise.

Profitez de cette réparation pour inspecter les tuiles voisines. Si vous en détectez quelques-unes qui sont attaquées par les mousses ou qui présentent de légères fissures, vous pouvez les remplacer de façon préventive, surtout à l’approche de l’hiver.

Deco et Ambiances

1208

Aucun commentaire à «Comment réparer une tuile cassée ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires