Comment organiser son potager ?

Le potager est particulièrement au beau fixe durant le mois de mai, beaucoup de légumes sont semés et repiqués dès que le risque de gelée est écarté. Durant les moments qui ne demandent aucun travail spécifique dans le potager, le plus simple est de préparer votre plan pour que l’organisation soit au top !

Comment Organiser Potager
© istock

Mettez toutes les chances de votre côté

Il faut toujours commencer par mettre toutes les chances de votre côté en commençant par procéder de la manière suivante :

  • L’exposition est un critère primordial: en effet, nombreux sont les légumes qui demandent beaucoup de soleil pour se développer. Choisissez un emplacement bien ensoleillé en vous éloignant des grands arbres qui pourraient occasionner trop d’ombre.
  • Évitez les emplacements trop exposés aux vents dominants.
  • Pensez à ménager un accès facile et veillez à ce que le passage d’une brouette soit possible, c’est toujours utile pour le transport des amendements et les mauvaises herbes.
  • Pensez au robinet d’eau qui doit être placé à proximité de votre potager pour que les arrosages soient facilités.
  • Un potager nécessite souvent de nombreux outils, une cabane de jardin attenante peut être utile bien que ça ne soit pas obligatoire.
  • Dans le domaine des équipements, pensez au composteur vous permettant de réaliser votre propre amendement.

Dessinez un plan

Vous procédez simplement à base de rectangles et de carrés, nul besoin donc d’avoir des talents de dessinateur. Un simple schéma est largement suffisant. Il faut juste respecter une échelle pour déterminer les dimensions.

  • Sur votre plan : prévoyez les éléments fixes comme les accès, les allées principales, les points d’eau.
  • Si votre jardin est en pente, tenez compte de celle-ci, pour limiter les risques de lessivage du sol.
  • En ce qui concerne les cultures, ne laissez rien au hasard. Composez des planches de culture assez larges pour supporter vos légumes, mais pas trop non plus pour que la récolte et l’entretien soient facilités.
  • Il faut organiser vos cultures de manière à matérialiser les différents emplacements en fonction des espèces et de la place qu’ils exigent. L’espacement entre les rangées pour laisser l’air et la lumière pénétrer et éviter de fragiliser les végétaux, ce qui pourrait entrainer parasites et maladies.
  • Lors de la préparation de votre plan, faites attention aux différents emplacements par exemple, il ne faut pas que les végétaux hauts fassent de l’ombre aux plus petits. Vous pouvez, de la même manière, favoriser l’ombre pour certains légumes comme les radis ou les salades.
  • Prévoyez plusieurs schémas afin de tenir compte de la rotation des cultures et des légumes pérennes.

Dressez une liste des légumes que vous souhaitez cultiver

Cette liste sera réalisée selon les exigences des différentes plantes. Il faut notamment prendre en compte les exigences en eau et en soleil, la durée de culture, les cultures qui ont été placées avant, le volume occupé, la fertilité du sol…

Certains légumes demandent plus ou moins d’ensoleillement. Vous les listez en fonction de leurs besoins.

Les légumes de culture courte : un certain nombre de légumes à croissance rapide peuvent occuper l’inter-rang de légumes plutôt lents à pousser comme les choux, les panais ou les aubergines. On parle alors de culture dérobée : intercalez les salades d’été, des petites laitues, des oignons de printemps, des radis…

Entre les rangs de maïs doux, vous pouvez semer des laitues, des potirons, des courgettes et des haricots verts nains…

Pratiquez des semis échelonnés toutes les deux à trois semaines pour les navets, les radis, les laitues, le chou-rave pour obtenir une récolte étalée dans le temps.

Organiser Potager
© istock

Les exigences des différentes familles de légumes

Les solanacées : aubergines, tomates, poivrons et piments

Cette famille a besoin de beaucoup de chaleur et de lumière. Ce sont des plantes qui apprécient les sols fertiles et riches en matière organique. Les jeunes plants sont mis en place dès la fin des gelées.

  • Pour les tomates, ajoutez au fond du trou du compost ou un peu d’ortie. Enfoncez ensuite la motte jusqu’aux premières feuilles pour que les racines se développent parfaitement en puisant l’eau et les nutriments.
  • Les poivrons : il faut faire attention à l’arrosage pour ne pas mouiller les fleurs.
  • Les aubergines : elles aiment la chaleur et elles demandent un arrosage bien régulier durant la formation des fleurs et après leur plantation. Quand les fruits commencent à grossir, diminuez l’arrosage et surveillez les attaques par les doryphores, l’oïdium et le mildiou. Si le climat est frais, pincez la tige principale au-dessus de la première fleur.

Les cucurbitacées : concombre, cornichons, melons, potirons, courgettes

Cette famille exige un sol enrichi de matière organique comme du terreau, du fumier frais ou du compost. Les graines germent très vite en 10 jours à 15 °C. Ne mouillez pas le feuillage en arrosant et faites attention aux limaces et aux escargots qui les apprécient.

  • La courgette classique doit être fertilisée deux fois par mois.
  • Les concombres, les melons et les cornichons peuvent grimper le long d’un grillage et il faut avant de les mettre en terre attendre la fin des gelées.

Les légumineuses : pois, haricots, pois chiche

Ces plantes captent l’azote de l’air et elles poussent facilement grâce à cela sur les sols pauvres. Il ne faut pas en revanche qu’il soit trop sec. Une fois la récolte terminée, laissez les racines en terre et cultivez alors des radis, du cresson, des choux qui apprécient l’apport en azote.

  • Les haricots : ils aiment les sols légers et bien réchauffés, ce qui n’est pas le cas des pois qui sont semés dès février. Il est préférable de semer en poquets ou en ligne et de butter les jeunes plants afin d’éviter qu’ils se couchent sur le sol. Au bout de deux mus et demi, vous commencez la récolte des haricots, 4 mois pour les secs et trois mois pour les grains frais.
  • Les pois à grains ridés : ils seront semés au printemps, car ils résistent mieux à la chaleur que les grains ronds. Ils sont récoltés deux mois et demi à trois mois après.

Les Astéracées : endives, artichauts, laitues, chicorées

Elles aiment particulièrement les sols frais et bien drainés, surtout concernant les salades. Les jeunes plants qui ont été semés en pépinière sont repiqués dans les espaces libres du potager. Les salades à couper vous évitent d’avoir à semer sans cesse.

Deco et Ambiances

894

Aucun commentaire à «Comment organiser son potager ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires