Comment faire pousser un avocat ?

Si vous souhaitez faire pousser un avocat, le plus simple est de le faire chez vous, car celui-ci supporte mieux la chaleur que le froid. C’est une activité ludique qui enchante les enfants, observant son évolution. Ils sont ravis de le voir grandir. N’hésitez pas à solliciter leur participation. Voici quelques conseils pour vous aider !

Cultiver Avocat
© istock

Le matériel indispensable

Faire pousser un avocat est une activité ludique qui demande assez peu de matériel et qui est assez simple à réussir.

Voici la liste du matériel qui vous est utile :

  • un couteau ;
  • des cure-dents ou des allumettes ;
  • un verre d’eau ;
  • un pot en terre cuite ;
  • des billes d’argile ;
  • du terreau.

Rien de très compliqué, mais du matériel que vous avez sous la main.

3 étapes pour faire pousser un noyau d’avocat

Si vous êtes friand d’avocats, mettez de côté quelques beaux noyaux pour obtenir de jolies plantes. Il faut ensuite respecter certaines étapes pour obtenir le résultat souhaité.

Comment préparer le noyau ?

  • Commencez par couper l’avocat correctement en deux sans toucher au noyau avec le couteau.
  • Pour extraire le noyau, prenez une cuillère à soupe.
  • Passez-le sous l’eau chaude pour le nettoyer, bien évidemment n’ajoutez aucun produit. Faites attention de ne pas l’abimer.
  • Vous devez juste enlever la pulpe qui peut rester sans endommager le noyau et surtout la peau brune qui le recouvre.
À noter :
Il est souvent conseillé de bien le sécher, mais cette opération n’a pas d’intérêt à ce moment précis.
  • Prenez 4 cure-dents ou 4 allumettes assez longues.
  • Maintenez le noyau en le tenant, pointe dirigée vers le haut et enfoncez les cure-dents à mi-hauteur sur 5 millimètres environ et à intervalles réguliers.

La germination du noyau dans un verre d’eau

  • Prenez un verre pas trop large et remplissez-le complètement avec de l’eau.
  • Posez le noyau en équilibre : la pointe est à l’air libre, et le reste est plongé dans l’eau. Ce sont les cure-dents qui le maintiennent au bord du verre.
  • Vous pouvez, si jamais vous en avez, glisser une feuille de lierre ou un morceau de charbon de bois dans l’eau. Cela lui permet de rester claire.
  • Placez le verre dans une pièce chaude et à proximité de la fenêtre pour la lumière. Il est recommandé de mettre le noyau à une température de 20 °C.
  • Il est indispensable de rajouter de l’eau dès que le niveau baisse, car il faut que le noyau soit immergé.

En quelques semaines, vous voyez apparaitre, dans l’ordre suivant :

  • tout d’abord, quelques ridules sur la peau brune qui commence à se détacher ;
  • le noyau se fend sur la longueur ;
  • une racine qui apparait dans l’eau ;
  • un germe qui se forme dans la partie à l’air libre, donnant naissance à un bourgeon.

Comment planter l’avocat ?

  • Prenez soin de choisir un pot assez grand, car les racines de l’avocat se développent rapidement. 25 cm de diamètre est la bonne mesure.
  • Placez d’abord une couche de graviers ou de billes d’argile au fond, vous assurez ainsi le drainage de votre plante.
  • Complétez ensuite avec du terreau.
  • Creusez un petit trou et posez délicatement votre noyau, après avoir enlevé les cure-dents. Il ne faut pas endommager les racines.
  • N’enterrez que la partie inférieure du noyau, la partie supérieure reste à l’air libre comme dans le verre.
  • Tassez la terre autour du noyau avec délicatesse et arrosez.
  • Placez votre pot à la lumière.
  • Arrosez-le de manière régulière sans excès. La terre doit être humide, mais pas trop.

Si vous l’arrosez trop, les feuilles jaunissent et si vous ne l’arrosez pas assez, elles brunissent.

Les conseils pour l’entretien de l’avocat en pot

Pincer la plantule est nécessaire, si vous ne le faites pas, vous n’obtenez que peu de feuilles ou même aucune feuille au bout de sa tige fine et fragile.

Évitez ce problème grâce à quelques manipulations :

  • dès que les deux premières feuilles sont bien développées, pincez la tige au-dessus des feuilles : vous n’avez qu’à sectionner la tige avec vos doigts.
  • Si vous ne voyez toujours pas apparaitre de ramification, recommencez l’opération.
  • A la fin du printemps, quand il ne gèle plus, placez le pot sur votre terrasse ou votre balcon.
  • Rentrez-le dès l’arrivée de l’automne.

À quelle fréquence l’arroser ?

Il est nécessaire d’arroser régulièrement la plante sans que l’eau ne soit présente en excès. Durant l’automne et l’hiver, vous diminuez la fréquence et des arrosages et vous laissez sécher la terre entre les apports en eau. Au printemps et en automne, une fois que la plante a un an au moins, ajoutez un engrais spécialement réservé aux plantes vertes. En trois ans, votre avocatier peut mesurer jusqu’à 2 mètres.

Faire Pousser Avocat
© istock

À quel endroit placer son avocat pour une bonne germination ?

Pour assurer la germination du noyau, il est préférable de le mettre dans une pièce chaude et très lumineuse. Le rebord de la fenêtre est souvent la meilleure place pour cette plante.

Les maladies fréquentes

Les feuilles de l’avocatier peuvent brunir ou noircir à la pointe. Il arrive même qu’elles tombent quand il fait froid. Ce phénomène peut avoir plusieurs causes :

  • un choc thermique quand vous passez votre plante de l’intérieur à l’extérieur ;
  • le manque d’eau ou un climat trop sec, seules les extrémités sont atteintes ;
  • les feuilles sont trop vieilles et se renouvellent ;
  • les brûlures par le vent ou le soleil.

Les différentes maladies et les champignons

  • Le phytophthora Cinnamomi : c’est un champignon qui détruit petit à petit votre avocatier. Il se développe à la faveur d’une température très élevée (comprise entre 27 à 30°C) ou quand l’air est très humide. On remarque l’atteinte parce que les feuilles jaunissent et flétrissent et qu’elles meurent, tout en restant accrocher à la plante. Il faut alors la traiter avec un fongicide pour s’en débarrasser.
  • L’anthracnose : c’est un champignon qui se développe peu à peu en provoquant des taches brunes sur les feuilles. Il faut enlever les feuilles atteintes et traiter l’avocatier avec du purin d’orties, de prêles ou de consoudes en pulvérisation deux fois par semaine.
  • Les araignées rouges : sont des acariens qui apprécient les feuilles et qui entrainent une baisse de la vitalité de la plante. Vaporisez-les avec de l’eau pour vous en débarrasser.
  • Les Sciarides ou moucherons : se développent si le terreau est humide et chaud. Il existe plusieurs manières pour s’en débarrasser ou limiter les invasions : couvrez le terreau avec des cailloux, de l’ardoise, du sable et des pierres. Versez quelques gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée dans la terre ou posez un morceau de tulle sur la terre ou à la base du pot.
Deco et Ambiances

304

Aucun commentaire à «Comment faire pousser un avocat ?»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés
* Champs obligatoires